Avezac-Prat-Lahitte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avezac, Prat et Lahitte.

Avezac-Prat-Lahitte
Avezac-Prat-Lahitte
Vue générale d'Avezac.
Blason de Avezac-Prat-Lahitte
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Bagnères-de-Bigorre
Canton Neste, Aure et Louron
Intercommunalité Communauté de communes du Plateau de Lannemezan Neste-Baronnies-Baïses
Maire
Mandat
Albert Bégué
2014-2020
Code postal 65130
Code commune 65054
Démographie
Gentilé Avezacais
Population
municipale
592 hab. (2015 en augmentation de 4,04 % par rapport à 2010en augmentation de 4,04 % par rapport à 2010)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 04′ 00″ nord, 0° 20′ 17″ est
Altitude 557 m
Min. 380 m
Max. 733 m
Superficie 17,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Avezac-Prat-Lahitte

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Avezac-Prat-Lahitte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avezac-Prat-Lahitte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avezac-Prat-Lahitte
Panneau Avezac (Hautes-Pyrénées).jpg
Panneau Prat (Hautes-Pyrénées).jpg
Panneau Lahitte (Hautes-Pyrénées).jpg
Panneau Avezac-Gare (Hautes-Pyrénées).jpg

Avezac-Prat-Lahitte Écouter est une commune française située dans le sud de la France, en région Occitanie, dans le département des Hautes-Pyrénées et plus précisément dans les baronnies des Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Avezacais, ou Avezacaises.

Depuis le 20 décembre 1994, la commune appartient à la communauté de communes Neste Baronnies, devenue le 1er janvier 2017 la communauté de communes du Plateau de Lannemezan Neste-Baronnies-Baïses. Elle appartient aussi au canton Neste, Aure et Louron, et à l'arrondissement de Bagnères-de-Bigorre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Avezac-Prat-Lahitte est distante à vol d'oiseau (orthodromie[1]) de 4,5 km de Capvern (chef-lieu du canton) 7,4 km de Lannemezan (siège de la communauté de communes et centre du bassin de vie n°65258[Insee 1]). Mais aussi à 15,2 km de Bagnères-de-Bigorre (chef-lieu de l'arrondissement), 28,6 km de Tarbes (préfecture, centre de la zone d'emploi no 7310[Insee 2]), 107,7 km de Toulouse (capitale régionale) et 662,2 km de Paris. La commune française métropolitaine la plus éloignée est Bray-Dunes à 904,8 km[2].

Avezac-Prat-Lahitte est limitrophe de douze communes, dont Lortet au sud-est par un simple quadripoint et Batsère à l'ouest par un autre quadripoint à la Pé de Gutor[3].

Communes limitrophes d’Avezac-Prat-Lahitte[3]
Sarlabous Tilhouse, Capvern Lannemezan,
La Barthe-de-Neste
Batsère
(par un quadripoint)
Avezac-Prat-Lahitte Izaux
Espèche,
Lomné
Esparros, Labastide Lortet
(par un quadripoint)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 781 hectares ; son altitude varie de 380 à 733 mètres, soit une moyenne de 557 mètres[4].

Le sous-sol d'Avezac-Prat-Lahitte est formé de crétacé inférieur, de trias inférieur, de pliocène et de milocène[5].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Avezaguet et Baïse Darré.

Onze cours d'eau prennent leur source, ou passent sur le territoire de la commune[6]. Dont l'Avezaguet, d'une longueur totale de 10,6 km (avec 8,787 km passant par la commune) ; la Baïse Darré, d'une longueur totale de 10,4 km (avec 0,703 km passant par la commune) ; le Ruisseau Lahitte, d'une longueur totale de 5 km (avec 4,996 km passant par la commune) ; ou encore le Ruisseau de Bazor, d'une longueur totale de 1 km (avec 0,518 km passant par la commune).

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat des Hautes-Pyrénées.

Le climat d'Avezac-Prat-Lahitte peut être approché à partir des relevés de la station météorologique de Tarbes-Ossun-Lourdes[7] (distance orthodromique de 28,6 km[1]).

Températures moyennes, ensoleillement et précipitations enregistrées à la station météorologique de Tarbes - Ossun - Lourdes, 1981 - 2010.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1 1,5 3,7 5,6 9,5 12,8 14,9 14,9 11,9 8,7 4,3 1,8 7,5
Température moyenne (°C) 5,6 6,4 8,9 10,7 14,5 17,8 20 20,1 17,24 13,8 9 6,4 12,6
Température maximale moyenne (°C) 10,3 11,3 14,2 15,8 19,5 22,8 25,1 25,2 22,8 19 13,7 11 17,6
Ensoleillement (h) 118,3 129,2 169,2 170,2 189,1 197,9 204,9 206 189,8 150,6 117,5 108,7 163
Précipitations (mm) 95 81,1 87 111,7 111,6 78 56 68,1 71,6 88,1 102,5 96,7 1 047,4
Source : « Normales et records pour la période 1981-2010 à Tarbes - Ossun - Lourdes », sur le site de l'information InfoClimat (consulté le 4 mai 2018).
Records climatiques enregistrés à la station météorologique de Tarbes - Ossun - Lourdes.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Record de froid (°C)
date du record
−17,9
8/1/1985
−14,4
11/2/1956
−9,8
6/3/1971
−3,4
13/4/1958
−4
18/5/1997
2,3
3/6/1962
1
6/7/1984
2
12/8/1974
0,7
25/9/2002
−3,3
25/10/2003
−9,6
23/11/1998
−13,4
28/12/1962
Record de chaleur (°C)
date du record
22,6
28/1/1966
29,2
29/2/1960
29,1
17/3/1947
30,1
30/4/2005
32,9
30/5/2001
37,9
22/6/2003
38,2
8/7/1982
39
13/7/2003
40
27/9/1977
33,8
2/10/1985
27,6
23/11/1992
26,1
24/12/1983
Record de vent (km/h)
date du record
116,6
122,4
113
97,2
133,3
26/5/2000
108
93,6
108
97,2
87
29/10/2003
100,8
137
27/12/1999
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
70,4
24/1/2014
66,4
2/2/1952
59,8
10/3/2006
70,5
1/4/1957
65,6
21/5/1959
79,7
10/6/1978
69,1
6/7/1967
59,6
24/8/2002
82,6
2/9/2011
64,5
7/10/1947
56,5
21/11/2013
69,8
25/12/1993
Source : « Normales et records pour la période 1981-2010 à Tarbes - Ossun - Lourdes », sur le site de l'information InfoClimat (consulté le 4 mai 2018).


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Carte de la commune avec les routes départementales (en jaune)
Carte des routes départementales traversant la commune.

Avezac-Prat-Lahitte est desservie par huit routes départementales, la D79, la D17, la D929A, la D77, la D938, la D279, la D14 et la D76.

L'autoroute A 64, est accessible aux sorties no 16 à Lannemezan, et no 15 à Capvern.

Transports[modifier | modifier le code]

La ligne de chemin de fer de Lannemezan à Arreau - Cadéac qui assurait la continuité du trajet ferroviaire de Toulouse à Bayonne a été mise en service en 1897. Elle comportait une gare, au quartier la Gare à Avezac (gare de Labarthe - Avezac). Le trafic voyageur a été interrompu le 2 mars 1969 et la section est partiellement fermée[8],[Note 1]. Depuis lors, la plus proche gare SNCF est la gare de Lannemezan (environ dix minutes de trajet automobile)[9].

L'aéroport Tarbes-Lourdes est distant d'environ 48 km[10].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente une comparaison de quelques indicateurs chiffrés du logement pour Avezac-Prat-Lahitte et l'ensemble des Hautes-Pyrénées en 2014, au travers de quelques indicateurs[Insee 3],[Insee 4] :

Le logement à Avezac-Prat-Lahitte (65) en 2014.
Avezac-Prat-Lahitte Hautes-Pyrénées
Ensemble des logements 348 157 951
Part des résidences principales (en %) 73,2 67,3
Part des résidences secondaires (en %) 14,0 23,1
Part des logements vacants (en %) 12,8 9,6
Part des ménages propriétaires de leur logement (en %) 86,1 65,3

En 2014, le nombre total de logements dans la commune est de 348. Parmi ces logements, 73,2 % sont des résidences principales, 14 % des résidences secondaires et 12,8 % des logements vacants. Ces logements sont pour 98 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 1,4 % des appartements[Insee 3].

La plus grande majorité des ménages (86,1 %) sont propriétaires de leur habitation, valeur assez élevée par rapport à la moyenne départementale (65,3 %) ; le logement locatif représente 11,7 % des résidences principales. En 2014, près de deux ménages sur cinq résident dans la commune depuis plus de 30 ans. Entre 1991 et 2011, 56 résidences principales ont été construites (en très grande majorité des maisons individuelles), représentant 23,1 % du parc ; entre 1946 et 1990, le nombre de constructions nouvelles était de 112. Le parc des résidences principales a plus que doublé depuis la Seconde Guerre mondiale[Insee 3],[Insee 4].

Il n'y a pas de logements HLM à Avezac-Prat-Lahitte, ni d'immeuble d'habitat collectif[Insee 3].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Le dossier communal synthétique (DCS) d'Avezac-Prat-Lahitte de décembre 1998, inscrit la commune pour les risques industriels, car « La commune [...] se trouve située dans le périmètre du Plan Particulier d'Intervention de l'usine Elf-Atochem de Lannemezan. »[Note 2]. Mais aussi pour les risques naturels (séismes), car « Le zonage sismique établi en 1984 classe le canton de La-Barthe-de-Neste, auquel est rattaché la commune [...], en zone II. »[11]. Cependant, selon le nouveau zonage sismique de la France défini par l’article D. 563-8-1 du code de l’environnement (créé par le décret no 2010-1255 du et modifié par le décret no 2015-5 du ), la commune se situe en zone de sismicité moyenne (sur une échelle de 1 à 5 allant de très faible à forte)[12].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Extrait de la carte de Cassini (entre 1756 et 1789) situant Avezac au sud-ouest de Lannemezan

On trouvera les principales informations dans le Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées de Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail[13] qui rapporte les dénominations historiques du village.

Avezac[modifier | modifier le code]

Dénominations historiques :

  • D-Auesag, D-Auzag, D-Auezag, (XIIe siècle, cartulaire de Bigorre) ;
  • Avezac, (1256, contrat mariage Esquivat) ;
  • de Avezaco, latin (1300, enquête Bigorre) ;
  • De Auezaco, latin (1313, Debita regi Navarre ; 1379, procuration Tarbes) ;
  • De Avesaco, latin (1342, pouillé de Tarbes) ;
  • de Avessaco, latin (1369, Larcher, Castelbajac).

Étymologie : nom de domaine antique formé sur le nom de personnage latin Avitius avec le suffixe -acum qui donne ac en gascon.

Nom occitan : Avesac Écouter

Prat[modifier | modifier le code]

Dénominations historiques :

Étymologie : du gascon prat (= pré).

Nom occitan : Prat Écouter

Lahitte[modifier | modifier le code]

Dénominations historiques :

  • A La Fita en las Seubas, (v. 1200-1230, cartulaires Bigorre) ;
  • De Fita prope Auezacum, (1313, Debita regi Navarre) ;
  • De Fita, (1342, pouillé de Tarbes ; 1379, procuration Tarbes) ;
  • La Hitte, (fin XVIIIe siècle, carte de Cassini).

Étymologie : mot gascon hita désignant, selon les lieux une pierre levée (monument mégalithique) ou une borne marquant une limite.

Nom occitan : Era Hita Écouter

L'ancienne expression latine ficta petra, pour une pierre fichée, désigne des anciennes bornes de limites de territoire ou des jalons sur des routes. L'évolution en fitta ou hitta en gascon a donné Lahitte[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Avezac et Prat (citées comme commune dès 1790) ont été réunies entre 1801 et 1806[15].
  • Lahitte a été réunie à Avezac-Prat en 1972[15].

Cadastre d'Avezac-Prat-Lahitte[modifier | modifier le code]

Décorations, distinctions et titres[modifier | modifier le code]

Au début d'année 2017, le village a été élu 2e village préféré des lecteurs du journal La Dépêche du Midi[18],[19].

Historique administratif[modifier | modifier le code]

Sénéchaussée de Toulouse, élection de Nébouzan, viguerie de Mauvezin, Avezac et Prat sont à partir de 1790 du canton de la Barthe-de-Neste, Lahitte, canton de Lannemezan, (1790), puis de La Barthe-de-Neste à partir de 1801. Prat, citée comme commune dès 1790, paraît avoir été réunie à Avezac entre 1801 et 1806, Lahitte, a été réunie à Avezac-Prat en 1972.

Selon les archives départementales[15].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Dans cette petite commune rurale il est usuel qu'une seule liste, sans étiquette partisane, se présente aux scrutins municipaux, la totalité des candidats étant élus au premier tour.

Au premier tour des élections présidentielles, de 2002, 2007 et 2012, les électeurs avezacais, comme l'ensemble de ceux du département des Hautes-Pyrénées, ont toujours majoritairement porté leur choix vers le (la) candidat(e) présenté(e) par le Parti socialiste. Au rang des exceptions ; l'élection de 2017, où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête[20].

Au premier tour des élections législatives de 2002, 2007 et 2012, pour la première circonscription des Hautes-Pyrénées, les électeurs avezacais ont toujours placé en tête le candidat du Parti socialiste. En 2017, dans le contexte de l'élection à la présidence de la République d'Emmanuel Macron, le candidat de la République en Marche est arrivé en tête, immédiatement suivi par le candidat insoumis[20].

Au premier tour des élections européennes de 2004 et 2009, cantonales de 2008, départementales de 2015, et régionales de 2004, 2010 et 2015, les électeurs ont placé en tête les candidats du Parti socialiste, ou de l'union de la gauche. Seule exception, pour l'élection européenne de 2014, où Louis Aliot, candidat du Front national est arrivé en tête[20].

Lors des référendums, les résultats de la commune sont à l'image des résultats nationaux, sauf en 2005, où le non est voté à plus forte majorité dans la commune[20].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Photographie en couleurs d'un bâtiment (la mairie).
La mairie, en 2018.

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 500 et 1 499, le conseil municipal de la commune, présidé par le maire actuel Albert Bégué, est composé de 15 conseillers[42].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Seuls quatre maires se sont succédé à la tête du conseil municipal d'Avezac-Prat-Lahitte depuis 1944, tous accomplissant plusieurs mandats complets et successifs.

Liste des maires successifs d'Avezac-Prat-Lahitte depuis 1944[43]
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1944 Marie Gabriel Puyo[Note 6]   Instituteur
1944 1959 Baptiste Sarrat    
1959 1989 Jean-Baptiste Bégué    
1989 en cours
(au 23 mars 2014[44])
Albert Bégué Sans Agriculteur

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Du point de vue des collectivités territoriales, Avezac-Prat-Lahitte fait partie de la communauté de communes du Plateau de Lannemezan Neste-Baronnies-Baïses, créée le . Elle succède à la communauté de communes Neste Baronnies créée en 1994 et à laquelle la commune adhère depuis sa création[45]. La communauté de communes regroupe 57 communes et 17 999 habitants en 2017[46].

Du point de vue administratif, Avezac-Prat-Lahitte fait partie de l'arrondissement de Bagnères-de-Bigorre.

Du point de vue électoral, Avezac-Prat-Lahitte fait partie du canton de Neste, Aure et Louron et de la première circonscription des Hautes-Pyrénées.

Du point de vue judiciaire, Avezac-Prat-Lahitte relève du tribunal d'instance de Tarbes, du tribunal de grande instance de Tarbes, de la cour d'appel de Pau, du tribunal pour enfants de Tarbes, du conseil de prud'hommes de Tarbes, du tribunal de commerce de Tarbes, du tribunal administratif de Pau et de la cour administrative d'appel de Bordeaux[47].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Eau potable et assainissement[modifier | modifier le code]

Schéma simplifié de la station d'épuration d'Avezac-Village, vue du dessus.

L'assainissement des eaux usées d'Avezac-Prat-Lahitte est assuré, de manière collective, par deux stations d'épuration à lagunage, l'une à Avezac-Gare, d'une capacité de 200 EH (équivalent-habitant), avec rejet des eaux épurées dans la Baïse Darré, l'autre à Avezac-Village, d'une capacité de 500 EH, avec rejet des eaux épurées dans l'Avezaguet[48].

Collecte des déchets[modifier | modifier le code]

La gestion des déchets est déléguée au syndicat mixte de collecte et de traitement des ordures ménagères (SMECTOM), créé en 1978[49]. Les déchets ménagers, recyclables ou non, sont collectés en porte-à-porte de manière hebdomadaire, et des conteneurs pour la collecte du verre sont répartis sur le territoire communal[50]. Une déchèterie, sur le territoire de la commune de Capvern, est accessible aux habitants d'Avezac-Prat-Lahitte comme des autres localités de la communauté de communes[51].

Finances locales[modifier | modifier le code]

Budget[modifier | modifier le code]

En 2016, selon la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), les opérations de fonctionnement ont entraîné un résultat comptable bénéficiaire arrondi à 6 900 €. Les recettes de fonctionnement s'élevaient à 460 000 € tandis que les dépenses de fonctionnement étaient de 391 000 €.

Toujours en 2016, le capacité de financement de la section d'investissement était de 42 000 €. Les recettes d'investissement s'élevaient à 79 000 € tandis que les dépenses d'investissement s’élevaient à 121 000 €. Dans ces dépenses d'investissement, le remboursement d'emprunts s'élève à 44 000 €[52].

Capacité d'autofinancement[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'évolution de la capacité d'autofinancement, un des indicateurs des finances locales d'Avezac-Prat-Lahitte, sur une période de seize ans[52] :

Capacité d'autofinancement (CAF) à Avezac-Prat-Lahitte de 2000 à 2016
Résultats exprimés en €/habitant. Strate des communes de 500 à 2 000 habitants appartenant à un groupement fiscalisé.
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Avezac-Prat-Lahitte 164 176 26 100 147 65 126 107 136 161 77 239 209 120 206 60 121
Moyenne de la strate 132 136 132 141 144 150 161 167 166 162 173 194 194 187 188 180 186

CAF d'Avezac-Prat-Lahitte CAF moyenne de la strate

La capacité d'autofinancement de la commune[Note 7], comparée à la moyenne de la strate (ensemble des communes de 500 à 2000 habitants appartenant à un groupement fiscalisé), est très changeante. Elle peut être supérieure à la moyenne, comme en 2000, 2001 et 2011 par exemple ; équivalente, comme en 2004 et 2009 par exemple ; ou encore inférieure comme en 2002, 2005 et 2015 par exemple[52].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Au , Avezac-Prat-Lahitte n'est jumelée avec aucune commune[54].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants d'Avezac-Prat-Lahitte sont appelés les Avezacais[55].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[56]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[57].

En 2015, la commune comptait 592 habitants[Note 8], en augmentation de 4,04 % par rapport à 2010 (Hautes-Pyrénées : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6206405617559109751 0001 0471 049
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9609639709879551 0391 048850881
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
888790714645611590530499482
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
491493622600596514548565592
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[58] puis Insee à partir de 2006[59].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Avezac-Prat-Lahitte en 2014 en pourcentage[Insee 5].
HommesClasse d’âgeFemmes
90 ans ou +
1,6 
75 à 89 ans
11,9 
22,8 
60 à 74 ans
21,1 
23,5 
45 à 59 ans
25,1 
17,2 
30 à 44 ans
15,5 
13,6 
15 à 29 ans
8,6 
15,9 
0 à 14 ans
16,2 
Pyramide des âges en Hautes-Pyrénées en 2014 en pourcentage[Insee 6].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,9 
90 ans ou +
2,4 
9,6 
75 à 89 ans
13,9 
18,6 
60 à 74 ans
19 
21,7 
45 à 59 ans
20,9 
17 
30 à 44 ans
16,4 
15,9 
15 à 29 ans
13 
16,3 
0 à 14 ans
14,4 

La pyramide des âges d'Avezac-Prat-Lahitte est assez semblable à celle des Hautes-Pyrénées. Cependant, elle montre que dans la commune, il y a une équité quasi parfaite entre les hommes et les femmes (289 hommes, soit 49,8 % et 291 femmes, soit 50,2 % en 2014)[60],[Note 9].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Photographie en couleurs d'une cour d'école.
La cour de l'école en 2017.

Avezac-Prat-Lahitte dispose d'une école primaire publique[61]. Elle accueille 41 enfants en 2016[62], et 47 en 2017[63], de la petite section au CM2.

Pour l'enseignement secondaire, la carte scolaire prévoit la scolarisation des élèves sur la commune de Lannemezan, respectivement au collège Gaston Fébus[64] et pour le lycée, au lycée polyvalent Jules Michelet pour l'enseignement général et technologique[65].

La commune dépend de l'académie de Toulouse[61].

Vie culturelle et sportive[modifier | modifier le code]

Équipements culturels et sportifs[modifier | modifier le code]

La commune s'est dotée, début 2018, d'une boîte à livres. Cette dernière est installée près de l'école.

Un terrain est aménagé à Avezac-Gare, quartier « l'Estaque » pour la pratique du jeu de boules, et la commune dispose d'un stade de football, le stade André Sarrat.

Vie associative[modifier | modifier le code]

Vingt-et-une associations ont leur siège à Avezac-Prat-Lahitte. La majorité d'entre elles (10 associations) interviennent dans le domaine de la culture et des loisirs, par l'organisation de manifestations culturelles, la défense du patrimoine, la mise en place d'ateliers de loisirs pour les habitants, etc. Huit autres œuvrent dans le domaine social (aide aux personnes en difficulté, association de parents d'élèves). Trois, enfin, sont des associations sportives[66].

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de professionnel de santé ni d'établissement de santé à Avezac-Prat-Lahitte. Le centre de secours desservant est celui de Capvern[67]. Les cabinets médicaux, cabinets dentaires et les pharmacies de proximité sont situés à La Barthe-de-Neste et Lannemezan.

Les hôpitaux et cliniques médico-chirurgicales de proximité sont à Lannemezan et Tarbes.

Médias[modifier | modifier le code]

L'actualité d'Avezac-Prat-Lahitte est couverte par deux journaux. La Dépêche du Midi et La Nouvelle République des Pyrénées, grands quotidiens régionaux, au moyen des correspondants locaux du bureau de Lannemezan.

La municipalité édite chaque début d'année un journal municipal intitulé Contact, distribué gratuitement dans tous les foyers, qui est une rétrospective de l'année passée.

Parmi les chaînes de télévision de télévision numérique terrestre (TNT) accessibles à tous les habitants de la commune, France 3 Midi-Pyrénées relaie, entre autres, les informations locales. Parmi les nombreuses stations de radio disponibles, on peut citer Radio Festival Lannemezan, basée à Lannemezan, plus spécialement dédiée à la musique et aux informations locales.

Culte[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune dépend de la paroisse de Lannemezan au sein du diocèse de Tarbes et Lourdes, lui-même partie de l'archidiocèse de Toulouse[68].

La commune dispose de trois lieux de culte catholique : l'église Saint-Barthélémy à Avezac, l'église Saint-Barthélémy à Prat, et l'église Saint-Michel à Lahitte.

Télécommunications[modifier | modifier le code]

En 2017, un accord passé entre Orange, et le département des Hautes-Pyrénées prévoit le raccordement de toutes les communes du département au Très Haut Débit (THD) d'ici à fin 2022[69]. Ainsi, le calendrier des raccordements prévoit l'équipement d'Avezac-Prat-Lahitte pour 2022[70].

Économie[modifier | modifier le code]

Avezac-Prat-Lahitte est classée en zone de revitalisation rurale par arrêté du [71].

Revenus et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 29 595 €, ce qui plaçait Avezac-Prat-Lahitte au 15 316e rang parmi les 31 886 communes de plus de 49 ménages en métropole[Insee 7].

Le revenu net déclaré par foyer était pour 2014 de 21 040 euros[Insee 8], valeur nettement supérieure à la moyenne départementale qui s'établissait pour la même année à 19 427 euros[Insee 9]. En 2010, la commune ne comptait aucun foyer assujetti à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF)[72].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2014, la population âgée de 15 à 64 ans s'élèvait à 337 personnes, parmi lesquelles on comptait 78,6 % d'actifs dont 70,7 % ayant un emploi et 8 % de chômeurs[Insee 10]. Depuis 2009, le taux de chômage communal est inférieur à celui de la France. Cependant en 2014, il n'est qu'à 0,6 % du taux national (10,2 % pour la commune, contre 10,8 % pour la France)[73].

On comptait 79 emplois dans la commune, contre 83 en 2009. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la commune étant de 242, l'indicateur de concentration d'emploi est de 32,7 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi pour deux habitants actifs[Insee 11].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2015, Avezac-Prat-Lahitte comptait 57 établissements : 13 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 5 dans l'industrie, 12 dans la construction, 19 dans le commerce-transports-services divers et 8 étaient relatifs au secteur administratif[Insee 12].

En 2016, 3 entreprises ont été créées dans la commune[Insee 13]. Toutes par des autoentrepreneurs[Insee 14].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

La commune dispose de trois églises, une par village :

Autres lieux et monuments[modifier | modifier le code]

En 2005, lors d'un aménagement routier, des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des sépultures datées de la fin du chalcolithique à l'intérieur d'un tumulus.

  • Le Tumulus dit Puyo de l'Ardoun est inscrit au monument historique depuis 2 mars 1970. Période entre l'Âge du bronze et l'Âge du fer, il est situé au lieu-dit l'Usine. Il est propriété de la commune[77].
  • Le Tumulus est inscrit au monument historique depuis 26 janvier 1970. Période entre l'Âge du bronze et l'Âge du fer, il est situé au lieu-dit l'estaque. Il est propriété de la commune[78].
  • La tour du village. C’est un donjon, une grosse tour carrée en pierre qui est aujourd'hui en partie conservée. On y accède depuis le village par une petite rue puis un sentier étroit. On peut se balader autour, mais on ne peut y rentrer. Autrefois la tour servait de guet au village et communiquait avec le château de Mauvezin, visible depuis celle-ci. Il semblerait qu'ils communiquait avec un drapeau ou des bougies..., plein d'histoire dont on ne connait pas la vraie[79],[80].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Avezac-Prat-Lahitte Blason
  • D'azur au château ruiné d'argent sur une mer ondée du champ chargée de deux fasces ondées aussi d'argent, accompagné en chef de deux oiseaux du même volant, celui de dextre en bande, celui de senestre en barre[81].
  • D'azur au château masuré d'argent, maçonné de sable, ouvert et ajouré du champ, posé sur une champagne ondée d'azur chargée de deux fasces ondées d'argent, accompagné de deux oiseaux du même en chef, volant vers le cœur, celui de dextre en bande et celui de senestre en barre.[82]
Détails
blason officiel vérifié auprès de la mairie.
même si le blason est officiel, sa signification diffère selon les sources.

Galeries de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il ne reste qu'une petite portion entre Lannemezan et Labarthe-Avezac qui reste exploitable en trafic fret, la ligne étant neutralisée à partir du PK 125,205. Sur ces quelques kilomètres la vitesse est limitée à 30 km/h.
  2. En 2018, on ne parle plus de « Plan Particulier d'Intervention », mais de « Plan de Prévention des Risques Technologiques ». De plus, suite aux différents renommages du groupe, l'usine ne s’appelle plus Elf-Atochem, mais Arkema.
  3. La liste d'Albert Bégué est la seule à se présenter. Elle est élue dans son intégralité.
  4. La liste d'Albert Bégué est élue dans son intégralité.
  5. La liste de Michel Carrère est non-élue dans son intégralité.
  6. Marie Gabriel Puyo est nommé maire provisoire pour trois mois.
  7. La « capacité d'autofinancement » (CAF) est l’excédent dégagé en fonctionnement ; cet excédent permet de payer les remboursements de dettes. Le surplus (CAF - remboursements de dettes) s’ajoute aux recettes d’investissement (dotations, subventions, plus-values de cession) pour financer les dépenses d’équipement. Ce montant représente le financement disponible de la commune[53].
  8. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.
  9. Ces remarques ne résultent pas d'une analyse statistique des données présentées ; elles n'ont qu'une valeur strictement indicative.

Références[modifier | modifier le code]

Site web de l'Insee[modifier | modifier le code]

  1. « Bassin de vie de Lannemezan (65258) », (consulté le 3 mai 2018).
  2. « Zone d'emploi de Tarbes - Lourdes (7310) », (consulté le 3 mai 2018).
  3. a b c et d LOG T2 - Catégories et types de logements.
  4. a et b « LOG T2 - Catégories et types de logements en Hautes-Pyrénées » (consulté le 5 mai 2018).
  5. POP T3 - Population par grandes tranches d'âges.
  6. « POP T3 - Population par grandes tranches d'âges en Hautes-Pyrénées » (consulté le 6 mai 2018).
  7. « Fichier RFDM2011COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2011 » (consulté le 8 mai 2018).
  8. REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2014.
  9. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2014 en Hautes-Pyrénées » (consulté le 7 mai 2018).
  10. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  11. EMP T5 - Emploi et activité.
  12. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2015.
  13. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2016.
  14. DEN T2 - Créations d'entreprises individuelles par secteur d'activité en 2016.

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Localisation Interactive, Orthodromie et Navigation », sur le site Lion1906, site personnel de Lionel Delvarre (consulté le 3 mai 2018).
  2. « Avezac-Prat-Lahitte », sur le site Lion1906, site personnel de Lionel Delvarre (consulté le 3 mai 2018).
  3. a et b Carte IGN sous Géoportail
  4. « Village d'Avezac-Prat-Lahitte », sur annuaire-mairie.fr (consulté le 3 mai 2018)
  5. © Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite., « Carte de la France géologique. », sur www.cosmovisions.com (consulté le 22 mars 2017)
  6. « Avezac-Prat-Lahitte », sur le site du système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Midi-Pyrénées (consulté le 3 mai 2018).
  7. « Station météorologique de Tarbes - Ossun - Lourdes, indicatifs : 07621, LFBT », sur le site de l'association InfoClimat (consulté le 4 mai 2018).
  8. Notice no IA65000264, base Mérimée, ministère français de la Culture (consultée le 4 mai 2018).
  9. « Calcul d'itinéraire Avezac-Prat-Lahitte / Gare de Lannemezan », sur le site ViaMichelin (consulté le 4 mai 2018).
  10. « Calcul d'itinéraire Avezac-Prat-Lahitte / Aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées », sur le site ViaMichelin (consulté le 4 mai 2018).
  11. « Dossier communal synthétique d'Avezac-Prat-Lahitte » [PDF], sur Les risques majeurs en Hautes-Pyrénées, (consulté le 5 mai 2018)
  12. « Zonage sismique de la France », sur Géorisques, (consulté le 13 septembre 2017).
  13. Michel Grosclaude et Jean-Francois Le Nail, intégrant les travaux de Jacques Boisgontier, Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées, Tarbes, Conseil Général des Hautes-Pyrénées, , 348 p. (ISBN 2-9514810-1-2, notice BnF no FRBNF37213307).
  14. Bénédicte et Jean-Jacques Fénié, Toponymie gasconne, Éditions Sud-Ouest, coll. « Sud-Ouest Université » (no 2), , 125 p. (ISBN 2-87901-693-2, notice BnF no FRBNF40160701)
  15. a b et c « Avezac-Prat-Lahitte - Archives départementales des Hautes-Pyrénées », sur www.archivesenligne65.fr (consulté le 22 mars 2017)
  16. Archives départementales des Hautes-Pyrénées : Plan cadastral d' Avezac-Prat en 1825
  17. Archives départementales des Hautes-Pyrénées : Plan cadastral de Lahitte en 1825
  18. Delphine Pereira, « Saint-Savin, sacré village préféré des lecteurs », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  19. « Avezac sur le podium », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  20. a b c et d « Les résultats des élections », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 5 mai 2018).
  21. Résultats des élections présidentielles de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  22. Résultats des élections présidentielles de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  23. Résultats des élections présidentielles de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  24. Résultats des élections présidentielles de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  25. Résultats des élections législatives de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  26. Résultats des élections législatives de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  27. Résultats des élections législatives de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  28. Résultats des élections législatives de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  29. Résultats des élections européennes de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  30. Résultats des élections européennes de 2009 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  31. Résultats des élections européennes de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  32. Résultats des élections régionales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  33. Résultats des élections régionales de 2010 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  34. Résultats des élections régionales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  35. Résultats des élections cantonales de 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  36. Résultats des élections départementales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  37. Résultats des élections municipales de 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  38. Résultats des élections municipales de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  39. Résultats des élections référendaires de 1992 sur le site PolitiqueMania.
  40. Résultats des élections référendaires de 2000 sur le site PolitiqueMania.
  41. Résultats des élections référendaires de 2005 sur le site PolitiqueMania.
  42. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  43. « Liste des maires de Avezac-Prat-Lahitte », sur le site de l'association FranceGenWeb (consulté le 5 mai 2018).
  44. J.S., « Avezac-Prat-Lahitte. Le conseil municipal prêt », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  45. Préfecture des Hautes-Pyrénées, « Arrêté préfectoral n° 65-2016-07-01-016 du 1er juillet 2016 portant création d'une nouvelle communauté de communes issue de la fusion des communautés de communes des Baronnies, de Neste-Baronnies et du Plateau de Lannemezan et des Baïses », Recueil des actes administratifs,‎ , p. 76 (lire en ligne).
  46. « Nouvelle communauté de communes », sur le site de la Communauté de Communes du Plateau de Lannemezan et des Baïses (consulté le 6 mai 2018)
  47. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur Ministère de la Justice et des libertés (consulté le 16 janvier 2018).
  48. « Avezac-Prat-Lahitte - assainissement collectif », sur le site de l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 6 mai 2018).
  49. « Qui sommes-nous ? », sur le site du SMECTOM (consulté le 6 mai 2018)
  50. « Missions du SMECTOM », sur le site du SMECTOM (consulté le 6 mai 2018)
  51. « Déchets », sur le site de la Communauté de Communes du Plateau de Lannemezan et des Baïses (consulté le 6 mai 2018)
  52. a b et c « Comptes de la commune d'Avezac-Prat-Lahitte », sur Ministère de l'Action et des Comptes publics (consulté le 16 janvier 2018).
  53. [PDF] Mémento financier et fiscal du maire, ministère du Budget, avril 2008, p. 34, [lire en ligne].
  54. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 13 août 2017).
  55. « Hautes-Pyrénées > Avezac-Prat-Lahitte (65130) », sur le site habitants.fr de David Malescourt (consulté le 6 mai 2018).
  56. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  57. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  58. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  59. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  60. « Population d'Avezac-Prat-Lahitte (65130) », sur L'Internaute.com d'après l'Insee, (consulté le 6 mai 2018).
  61. a et b « Annuaire des établissements d'enseignement public - École primaire publique d'Avezac-Prat-Lahitte », sur le site du Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 6 mai 2018).
  62. « Rentrée scolaire en toute sérénité », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  63. Jean Serres, « Une rentrée dans la bonne humeur », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  64. « Annuaire des établissements d'enseignement public - Collège Gaston Fébus », sur le site du Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 6 mai 2018).
  65. « Annuaire des établissements d'enseignement public - Lycée général Michelet », sur le site du Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 6 mai 2018).
  66. « Associations de la ville de Avezac-Prat-Lahitte », sur le site net1901.org (consulté le 7 mai 2018).
  67. « SDIS Hautes-Pyrénées (65) », sur Le site de Pompier Center (consulté le 7 mai 2018).
  68. « La paroisse de Lannemezan », sur le site du diocèse de Tarbes et Lourdes (consulté le 7 mai 2018).
  69. « Signature de l'accord pour le déploiement du Très Haut Débit dans les Hautes-Pyrénées », sur le site du département des Hautes-Pyrénées, (consulté le 7 mai 2018).
  70. « Calendrier des raccordements par commune », sur le site du département des Hautes-Pyrénées, (consulté le 7 mai 2018)
  71. « Arrêté du 16 mars 2017 constatant le classement de communes en zone de revitalisation rurale », sur Legifrance.gouv.fr (consulté le 19 janvier 2018).
  72. « Ce qu'il faut savoir sur Avezac-Prat-Lahitte », sur le site de Francetv Info (consulté le 7 mai 2018).
  73. « Emploi et chômage à Avezac-Prat-Lahitte (65130) », sur L'internaute.com d'après l'Insee (consulté le 7 mai 2018).
  74. « Église Saint-Barthélemy (Avezac) - Eglises et patrimoine religieux de France », sur www.patrimoine-religieux.fr (consulté le 12 février 2017)
  75. « Église Saint-Barthélemy (Prat) - Eglises et patrimoine religieux de France », sur www.patrimoine-religieux.fr (consulté le 12 février 2017)
  76. « Église Saint-Michel (Lahitte) - Eglises et patrimoine religieux de France », sur www.patrimoine-religieux.fr (consulté le 12 février 2017)
  77. « Tumulus dit Puyo de l'Ardoun », notice no PA00095332, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  78. « Tumulus », notice no PA00095330, base Mérimée, ministère français de la Culture
  79. « Tour d'Avezac », sur le site de l'office de tourisme, Cœur des Pyrénées (consulté le 12 février 2017)
  80. David Bourdeau et Christophe Cathelain, Le piémont pyrénéen vu du ciel : Val d'Adour, Haute-Bigorre, Comminges, Gaves, Nestes et Coteaux, Vic-en-Bigorre, Éditions du Val d'Adour, , 126 p., 20 × 28 cm (ISBN 978-2-91467-829-2, notice BnF no FRBNF45291448), p. 94
  81. « Armorial d'Avezac-Prat-Lahitte », sur l'armorial des villes et des villages de France (consulté le 8 mai 2018).
  82. « Armoiries officielles commune Avezac-Prat-Lahitte », sur le site PassionBigorre, site personnel de Marie-Pierre Manet (consulté le 8 mai 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]