Gailleste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Gailleste
Illustration
Caractéristiques
Longueur 11,1 km
Bassin ?
Bassin collecteur Adour
Débit moyen ?
Cours
Source Bagnères-de-Bigorre
· Localisation sur la pastoralre Soulagnets Esquiou
· Altitude 1 034 m
· Coordonnées 43° 02′ 15″ N, 0° 06′ 14″ O
Confluence l'Adour
· Localisation Montgaillard
· Altitude 445 m
· Coordonnées 43° 06′ 55″ N, 0° 06′ 58″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche les ruisseaux Peyret et l'Oussouet
· Rive droite les ruisseaux de Sarraméa, Èlysée Cottin et l'Anou
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions traversées Occitanie

La Gailleste est un ruisseau qui traverse le département des Hautes-Pyrénées et un affluent gauche de l'Adour dans le bassin versant de l'Adour.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 11,1 kilomètres[1], elle prend sa source sur la commune de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées), à l'altitude 1 034 mètres[2].

Elle coule du sud vers le nord et après avoir reçu les eaux de l'Oussouet (rive gauche) se jette dans l'Adour à Montgaillard (Hautes-Pyrénées), à l'altitude 445 mètres[2].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le département des Hautes-Pyrénées, la Gailleste traverse cinq communes[1] et un canton : dans le sens amont vers aval : Bagnères-de-Bigorre (source), Labassère, Pouzac, Trébons et Montgaillard (confluence).

Soit en termes de cantons, la Gailleste prend source et conflue dans le canton de Bagnères-de-Bigorre.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Gailleste a cinq affluents référencés[1] :

  • le ruisseau de Sarraméa (rd), 3,3 km sur Bagnères-de-Bigorre ;
  • le ruisseau Èlysée Cottin (rd), 3,6 km sur Bagnères-de-Bigorre ;
  • le ruisseau Peyret (rg), 3,2 km sur Labassère et Pouzac ;
  • le ruisseau l'Anou (rd), 5,5 km sur Bagnères-de-Bigorre et Pouzac ;
  • le ruisseau l'Oussouet (rg), 14,8 km sur Astugue, Bagnères-de-Bigorre, Germs-sur-l'Oussouet, Labassère, Neuilh et Trébons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c SANDRE, « Fiche ruisseau la Gailleste (Q0110500) » (consulté le 16 août 2010)
  2. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 16 août 2010)