Ladevèze-Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ladevèze-Rivière
Ladevèze-Rivière
L'église Saint-Laurent-de-Theus.
Blason de Ladevèze-Rivière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Canton Pardiac-Rivière-Basse
Intercommunalité Communauté de communes Bastides et vallons du Gers
Maire
Mandat
Cyril Cotonat
2014-2020
Code postal 32230
Code commune 32174
Démographie
Gentilé Ladevéziens
Population
municipale
214 hab. (2017 en diminution de 6,14 % par rapport à 2012)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 33′ 10″ nord, 0° 04′ 28″ est
Altitude 150 m
Min. 134 m
Max. 220 m
Superficie 13,54 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Ladevèze-Rivière
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Ladevèze-Rivière
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ladevèze-Rivière
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ladevèze-Rivière
Liens
Site web Site officiel

Ladevèze-Rivière (La Devesa Ribèra en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Ses habitants sont nommés les Ladevéziens et Ladevéziennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Ladevèze-Rivière est une commune de Gascogne située dans le vignoble des Côtes-de-Saint-Mont.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ladevèze-Rivière[1]
Saint-Aunix-Lengros Beaumarchés
Ladevèze-Ville Ladevèze-Rivière Juillac
Armentieux

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Ladevèze-Rivière se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Larté, affluent gauche de l'Arros, traverse les terres de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1309, Bernard VI, comte d'Armagnac, accorde une charte de coutumes aux habitants de Ladevèze. Bernard VII, lui aussi comte d'Armagnac interprète et confirme les coutumes précédentes le en l'église de Castelnau Rivière Basse. Ces coutumes, reprenant l'ensemble des droits et devoirs du seigneur mais aussi des habitants, régissaient le droit civil et commercial, la justice et la perception des taxes diverses sur le territoire de ladite seigneurie.

Jusqu'à la Révolution les communes actuelles de Ladevèze Ville et Ladevèze Rivière formaient une unique communauté "La Deveze" ou Ladevèze. Le centre de cette communauté était le bourg de Ladevèze Ville appelé "La ville". C'était autrefois "un des plus importants Castelnaux de la Gascogne". Ce bourg s'est peu à peu dépeuplé. Mais il subsiste encore des vestiges importants de son enceinte médiévale.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Ladevèze-Rivière Blason De gueules à l'agneau pascal la tête contournée d'argent. Supports : deux lions d'or
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Guy Castaignon    
2008 En cours Cyril Cotonat[3] République En Marche Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
655652679622708713732710692
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
655664619654637610572537519
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
515486386366350302301318308
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017
313285261245223225218220214
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Commerces et artisans[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Laurent-de-Theus[modifier | modifier le code]

Initialement édifiée entre le XIIe et le XIIIe siècle, l’église Saint-Laurent-de-Theus s’élevait sur le territoire de La Devèze. Commune composée de 5 paroisses, à proximité de 4 autres églises (Saint-André de-Bagues, La Madeleine, Saint-Pierre et Notre-Dame-de-Castex). En 1790, des différends politiques et économiques provoquèrent la scission de La Devèze en deux communes distinctes : Ladevèze-Ville (sur les hauteurs de la circonscription originelle, encore appelée Ladevèze-Montagne à l’époque révolutionnaire) et Ladevèze-Rivière (dont le territoire jouxte l’Arros, affluent de l’Adour traversant les départements du Gers et des Hautes-Pyrénées). Les églises de Saint-Laurent-de-Theus et Saint-André-de-Bagues, de type roman, devinrent ainsi les deux seules paroisses de la commune de Ladevèze-Rivière.

L'église Saint-André-de-Bagues[modifier | modifier le code]

Église Saint-André-de-Bagues.

L’église Saint André-de-Bagues est située à flanc de coteau sur la commune de Ladevèze-Rivière, non loin de l’église Sainte-Marie Madeleine, son annexe en 1783. De fondation romane (édifiée au cours du XIIe siècle par les seigneurs de Rive-Haute), elle est orientée et appartient au type VII de Mesplé : nef unique et abside semi-circulaire à contreforts non axiaux. Longue de 16,20 m, large de 5 m, son clocher, de forme plate, est surmonté d’une croix de 10 m de haut sur 5 m de large et est doté de 2 cloches.

Le lavoir de Ladevèze-Rivière[modifier | modifier le code]

Le lavoir de Ladevèze-Rivière.

Ce second lavoir de la commune de Ladevèze-Rivière, situé dans le quartier de Saint-Laurent, a été construit au début du XXe siècle (autour des années 1908/1910) et est en cours de réhabilitation. En effet, il est prévu de refaire la toiture et la charpente.

En 2001, deux membres de la société archéologique, historique, littéraire et scientifique du Gers, Maryse Turbé et Pierre Léoutre, ont publié un livre consacré aux « Lavoirs, puits, sources, fontaines : les monuments hydriques en Gascogne gersoise ». Cet ouvrage, encore disponible au siège de la société auscitaine, a connu un franc succès, et trouve encore des lecteurs, puisque récemment, au salon du livre & du livre d’artiste organisé le dimanche à Auch par l’association a.artelibris[6], l’un des auteurs a pu rencontrer Cyril Cotonat, maire de Ladevèze-Rivière ; ils ont discuté d’un lavoir qui n’avait pas été répertorié dans l’ouvrage de 2001.

La croix Saint-André[modifier | modifier le code]

La croix Saint-André.

La croix Saint-André a été rénovée en 2009 par les Ladevéziens, différentes croix dont celles-ci peuvent être observées sur le territoire ladevézien.

Festivités[modifier | modifier le code]

Le Festival Jazz In Marciac[modifier | modifier le code]

La ville de Marciac devient la capitale du Gers, mais aussi et surtout la capitale nationale du Jazz. Considéré comme l'un des plus importants festivals de France, il accueille près de 200 000 visiteurs chaque année, ainsi que de nombreux grands noms de la musique comme Sonny Rollins, Oscar Peterson, Lionel Hampton ou bien encore le Modern Jazz Quartet.

Journées Européennes du Patrimoine[modifier | modifier le code]

De fin août à début novembre, se déroulent les « Journées Portes ouvertes des monuments historiques ». Ce sont des manifestations européennes annuelles qui permettent de découvrir de nombreux édifices, dont ceux situés à Ladevèze-Rivière et Ladevèze-Ville. Les monuments sont souvent ouverts exceptionnellement au public et l'accès est gratuit ou à prix réduit. Ces journées sont l’occasion d’entrevoir l’unité et la diversité du patrimoine culturel commun à l’Europe, à travers des conférences historiques, ou encore des jeux utilisant divers supports.

Trad'Jazz[modifier | modifier le code]

En été, Ladevèze-Rivière devient la résidence d'artistes avec le festival Trad'Jazz, à l'initiative de l'association Trad'envie basée à Pavie. Elle organise des sessions de stage encadrées par quatre formateurs, deux issus de la musique « Trad » et deux du Jazz, sur plusieurs jours. Ces sessions de stages sont conclues par un concert.

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]