Gouaneyre (Douze)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouaneyre.
Gouaneyre
La Gouaneyre sous le pont au hameau du Ginx sur la commune d'Arue.
La Gouaneyre sous le pont au hameau du Ginx sur la commune d'Arue.
Caractéristiques
Longueur 29,9 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur Adour
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 3
Régime pluvial océanique
Cours
Source Lencouacq
· Localisation au lieu-dit l'Hôpital
· Altitude 120 m
· Coordonnées 44° 09′ 40″ N, 0° 20′ 53″ O
Confluence la Douze
· Localisation Pouydesseaux à 200 m au sud-est du lieu-dit Saint-Rémy
· Altitude 50 m
· Coordonnées 44° 00′ 26″ N, 0° 24′ 14″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche le ruisseau de Lucpaoumé
· Rive droite le ruisseau de Lajus
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Landes
Arrondissement Mont-de-Marsan
Cantons Haute Lande Armagnac, Mont-de-Marsan-1
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

Sources : SANDRE:Q24-0430, Géoportail

La Gouaneyre est un ruisseau qui traverse le département des Landes, dans la région Nouvelle-Aquitaine et un affluent droit de la Douze dans le bassin versant de l'Adour.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Gouaneyre est attestée sous la forme Aqua nigra au XIIIe siècle[2]. (Cf. parrochiæ Aquælatæ vulgo de Goelade en 1111[3]).

Gouaneyre est un type hydronymique occitan, composé de deux éléments : d'après la latinisation du XIIIe siècle, le premier élément Goua- semble représenter l'occitan gascon agua[4] (différent de l'occitan commun aiga), quant au second, -neyre, il s'agit de l'adjectif qualificatif féminin nèyre, du gascon nèira « noire » (différent de l'occitan commun negra, issu du latin nigra « noire »). *Agua nèira signifie donc « eau noire ». L'Aguanèira est devenu La Gouaneyre par mécoupure de l'article féminin, phénomène courant concernant les hydronymes commençant par a.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 29,9 kilomètres[1], elle prend sa source sur la commune de Lencouacq (Landes), à 120 mètres d'altitude[5].

Elle coule du nord vers le sud et se jette dans la Douze à Pouydesseaux (Landes), à 50 mètres d'altitude[5].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

La Gouaneyre au Moulin de Lestrat

Dans le seul département des Landes, la Gouaneyre traverse les six communes[1] suivantes, dans deux cantons, dans le sens amont vers aval, de Lencouacq (source), Cachen, Bélis, Arue, Maillères et Pouydesseaux (confluence).

Soit en termes de cantons, la Gouaneyre prend source dans l'ancien canton de Roquefort, aujourd'hui le canton de Haute Lande Armagnac et conflue dans l'ancien canton de Labrit, aujourd'hui le canton_de_Mont-de-Marsan-1, le tout dans l'arrondissement de Mont-de-Marsan.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Gouaneyre a treize tronçons affluents référencés[1] dont :

  • le ruisseau de Lucpaoumé (rg), 4,2 km sur Lencouacq et Retjons ;
  • le ruisseau de Lajus (rd), 5,2 km sur Cachen et Lencouacq avec trois affluent :
    •  ? 2,1 km sur Cachen et Lencouacq
    •  ? 2,2 km sur Cachen
    •  ? 1,4 km sur Cachen

Son rang de Strahler est donc de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Gouaneyre (Q24-0430) » (consulté le 19 mars 2016)
  2. (la) Recueil d'actes relatifs à l'administration des rois d'Angleterre en Guyenne au XIIIe siècle : (recogniciones feodorum in Aquitania) / transcrits et publ. par Charles Bémont,..., (lire en ligne), p. 49, n°137.
  3. (la) « Chronique de Bazas », Archives historiques du département de la Gironde, t. XV,‎ , p. 25 (lire en ligne).
  4. V. Lespy et P. Raymond, « Dictionnaire béarnais ancien et moderne », sur archive.org, Montpellier, (consulté le 26 mars 2016), p. 20, donne l'entrée « aguade » = marée (Cf. « aygade » = crue d'eau).
  5. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 20 août 2010)