Estampon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Estampon
L'Estampon à Roquefort
L'Estampon à Roquefort
Caractéristiques
Longueur 52,1 km
Bassin ?
Bassin collecteur Adour
Débit moyen ?
Cours
Source Parleboscq
· Localisation à 100 mètres de la D37
· Altitude 157 m
· Coordonnées 43° 35′ 17″ N, 0° 19′ 30″ O
Confluence la Douze
· Localisation Roquefort
· Altitude 54 m
· Coordonnées 44° 01′ 57″ N, 0° 06′ 32″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche le ruisseau le Launet
· Rive droite les ruisseaux de Chatéou, de Bergonce et de Tauzie
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

L'Estampon est une rivière qui traverse les départements du Gers et des Landes et un affluent droit de la Douze dans le bassin versant de l'Adour.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 52,1 kilomètres[1], il prend sa source sur la commune de Parleboscq (Landes), à l'altitude 157 mètres[2]. Il est canalisé dans sa partie supérieure (Grand canal du Marais) jusqu'à l'altitude 144 mètres sur la commune de Herré (Landes).

Il coule du sud-est vers le nord-ouest et se jette dans la Douze à Roquefort (Landes), à l'altitude 54 mètres[2].

Communes, cantons et départements traversés[modifier | modifier le code]

Dans le département du Gers, l'Estampon traverse une commune[1] et un canton : Cazaubon (à quelques mètres à l'est de la source), dans le canton de Cazaubon.

Dans le département des Landes, la rivière traverse onze communes et deux cantons, soit dans le sens amont vers aval : Parleboscq (source), Gabarret, Créon-d'Armagnac, Herré, Losse, Estigarde, Vielle-Soubiran, Saint-Gor, Retjons, Arue et Roquefort (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Estampon prend sa source dans le canton de Gabarret et conflue dans le canton de Roquefort.

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Estampon a vingt affluents référencés[1] :

  • le fossé Bernet (rg) ;
  • le fossé de Tauzia (rg), 1,7 km ;
  • le fossé de Pagès (rg), 1,7 km ;
  • le ruisseau de l'Estampon (rd), 1,8 km ;
  • le ruisseau de l'Escourre (rd), 1,8 km ;
  • le ruisseau de Belloc (rd), 3,7 km ;
  • le ruisseau de Lapeyrade (rd), 4,4 km ;
  • le ruisseau Rioulet (rg) ;
  • le ruisseau de Lange (rd), 6,7 km ;
  • le ruisseau de Terrade (rd), 3,4 km ;
  • le ruisseau de Chatéou (ou ruisseau la Losse[2]) (rd), 11,1 km ;
  • le ruisseau le Bourden (rd), 6,4 km ;
  • le ruisseau de Goutaille (rg), 7,6 km ;
  • le ruisseau de la Rombleur (rg), 7,4 km ;
  • le ruisseau le Launet (rg), 18,1 km ;
  • le ruisseau de Bergonce (rd) (ou ruisseau de Viatole), 16,1 km ;
  • le ruisseau de Tauzie (ou ruisseau de Lugaut[2]) (rd), 15,4 km ;
  • le ruisseau de Ribarrouy (rd), 6,6 km ;
  • le ruisseau de Caillaou (rg), 5,3 km ;
  • le ruisseau de Nabias (rd).

Géoportail indique d'autres affluents :

  • le Petit Canal (rg) ;
  • le fossé de Tambourin (rg) ;
  • le fossé de Baqué (rd) ;
  • le fossé des Couralets (rg) ;
  • le ruisseau de la Grande Barrade (rg) ;
  • le ruisseau du Barat Jouanin (rg) ;
  • le ruisseau de la Lande (rd).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c SANDRE, « Fiche rivière l'Estampon (Q23-0400) » (consulté le 4 août 2010)
  2. a, b, c et d Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 4 août 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :