384e division d'infanterie (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

384e division d'infanterie
384. Infanterie-Division
Image illustrative de l’article 384e division d'infanterie (Allemagne)

Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 384e division d'infanterie (en allemand : 384. Infanterie-Division ou 384. ID) est une des divisions d'infanterie de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

La 384e division d'infanterie est formée le sur le Truppenübungsplatz (terrain de manœuvre) de Königsbrück dans le Wehrkreis IV en tant que “Rheingold”-Division en tant qu'élément de la 18. Welle (18e vague de mobilisation).

Cinq divisions ont été formées en janvier 1942 sous le mon de code “Rheingold” (Or du Rhin) en tant que renforts manquant cruellement pour le Front de l'Est en voie de disparition.

Après sa formation, la division est transférée sur le Front de l'Est en .

D'abord intégrée dans l'Heeresgruppe Sud et sa 17. Armee dans le secteur de Kharkov, puis la 1. Panzerarmee en , elle rejoint en la 6. Armee au sein de l'Heeresgruppe B dans le secteur de Stalingrad, avec lequel elle prend part à l'opération Fall Blau. En l'unité, au sein du XI. Armeekorps, occupe des positions relativement calmes à l'ouest du Don sur l'aile gauche de la 6. Armee. Fin , le corps risquant d'être encerclé à la suite de l'opération Uranus, la division doit effectuer un difficile repli à l'est du Don, afin de rejoindre de nouvelles positions défensives dans le secteur ouest de la poche de Stalingrad. À la suite de l'opération Koltso, l’unité disparaît le , après la capitulation des forces allemandes du Maréchal Paulus.

Elle est reformée en le en tant que Kampfgruppe (groupe de combat).

Rejoignant la nouvelle 6. Armee au sein de l'Heeresgruppe Südukraine dans le secteur de Kischinev en Roumanie, la division est détruite en et est officiellement dissoute le .

Les éléments survivants sont intégrés dans les 15. et 76. Infanterie-Division.

Différents emblèmes[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
- Generalleutnant Kurt Hoffman
- Generalleutnant Eccard Freiherr von Gablenz
- Generalmajor Hans Dörr
Reformation
- Generalmajor Hans Dörr
- Generalleutnant Hans de Salengre-Drabbe

Officiers d'opérations (Generalstabsoffiziere (Ia))[modifier | modifier le code]

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Allemagne : -
  • Front de l'Est, secteur Sud : -
  • Stalingrad : -
  • France : -
  • Front de l'Est, secteur Sud : -
  • Roumanie :

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

  • Infanterie-Regiment 534
  • Infanterie-Regiment 535
  • Infanterie-Regiment 536
  • Artillerie-Regiment 384
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Feldersatz-Bataillon 384
  • Panzerjäger-Abteilung 384
  • Aufklärungs-Abteilung 384
  • Füsilier-Bataillon 384
  • Pionier-Bataillon 384
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung 384
  • Infanterie-Divisions-Nachschubführer 384

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]