11e corps d'armée (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 11e corps d'armée.

XI. Armeekorps
Gruppe Kortzfleisch
Gruppe Strecker
Generalkommando z.b.V. Cramer
Generalkommando z.b.V. Raus
11e corps d'armée
Image illustrative de l’article 11e corps d'armée (Allemagne)

Création 6 octobre 1936
Dissolution 8 mai 1945
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Corps d'armée
Guerres Seconde Guerre mondiale

Le 11e corps d'armée (en allemand : XI. Armeekorps) était un corps d'armée de l'armée de terre allemande, la Heer, au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Hiérarchie des unités[modifier | modifier le code]

La Heer se subdivise en « Heeresgruppen »:
Nom Nbre d'hommes Unités subalternes Grade de commandement
Heeresgruppe + 300 000 2 à + Armeen (Armées) Generaloberst ou Generalfeldmarschall
Armee + 100 000 - 300 000 2 à + Armeekorps (Corps d'armées) General ou Generaloberst
Armeekorps + 30 000 - 80 000 2 à + Divisionen (Division) Generalleutnant ou General
Division + 10 000 – 20 000 2 à 6 Brigaden (Brigade) Generalmajor ou Generalleutnant
Brigade + 3 000 – 5 000 jusqu'à 3 Regimentern (Régiment) Oberst ou Generalmajor

Historique[modifier | modifier le code]

Le 11e corps d'armée est formé le à Hanovre dans le Wehrkreis XI.

Il est mobilisé avec la 2e vague pendant l'été 1939.

De mars à , il prend le nom de Gruppe Kortzfleisch et de juin à , le nom de Gruppe Strecker.

En , il participe à l'opération Fall Blau au sein de la 6e armée.
Après la conquête de la grande boucle du Don en août, il défend la rive ouest du Don, face à la tête de pont soviétique de Kremskaïa.
À la suite de la contre-offensive soviétique à Stalingrad, l'opération Uranus, le corps se trouve isolé à l'ouest du Don. Il n'échappe à l'encerclement que grâce à la résistance du 8e corps d'armée, qui protège les passages sur le fleuve, et réussit avec l'aide renforts blindés envoyés par le XIV. Panzerkorps à se replier sur la rive orientale du Don, malgré la forte pression de la 65e armée soviétique. Ses divisions perdent dans ce repli une partie de leur matériel lourd mais l'apport de ces troupes fraiches permettra d'établir une ligne de défense solide sur la face ouest du kessel, qui fixera durant 2 mois les troupes russes.

Le XI. Korps est détruit le avec la 6. Armee. Il est officiellement dissout le .

La réorganisation de l'état-major avait déjà été réalisée en janvier 1943 dans le Heeresgruppe Sud (Groupe d'armée Sud) en tant que Generalkommando z.b.V. Cramer. Le Generalleutnant Hans Cramer rejoint le le Groupe d'armées B (Groupe d'armée B) et les officiers et sous-officiers du corps rejoignent le la seconde armée hongroise. Le , le Generalleutnant Erhard Raus prend le commandement en tant que Generalkommando z.b.V. Le , l'état-major de l'Heeresgruppe Sud est renommé XI. Armeekorps (ordonnance OKH/GenStdH /Org.Abt.II/n ° 18633/43). En , le Generalkommando, après sa destruction à Tcherkassy, est placé dans le Generalgouvernement et reformé en Pologne.

En 1945, il combat en Silésie avant de se rendre aux troupes soviétiques en Tchécoslovaquie en .

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
- General der Artillerie Emil Leeb
- General der Infanterie Joachim von Kortzfleisch
- General der Infanterie Eugen Ott
- General der Infanterie Joachim von Kortzfleisch
- Generaloberst Karl Strecker
Reformation 1943
- Generalleutnant Hans Cramer
- General der Panzertruppe Erhard Raus
- General der Artillerie Wilhelm Stemmermann
- General der Infanterie Rudolf von Bünau
- General der Artillerie Horst von Mellenthin
- General der Infanterie Rudolf von Bünau
- General der Infanterie Friedrich Wiese

Chef des Generalstabes[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
- Generalmajor Georg von Apell
- Generalmajor Erwin Vierow
10. September 1939 - Oberst i.G. Johannes Baeßler
- ? 1943 Oberst i.G. Helmuth Groscurth (en)
Reformation 1943
- Generalmajor Eberhard Kinzel
? ? ?
- Oberst i.G. Hellmuth Schultze
- Generalmajor Heinz Gaedcke
- Oberst i.G. Heinz Gaedcke

1. Generalstabsoffizier (Ia)[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
- Oberstleutnant i.G. Maximilian Grimmeiß
- Oberstleutnant i.G. Erwin Gerlach
- Oberstleutnant i.G. Alexander von Pfuhlstein
- Oberstleutnant i.G. Karl-Gustav Sauerzweig
) - Major i.G. Wolf Zabel
- ? 1943 Major i.G. Hans Schiele
Reformation 1943
- Oberstleutnant i.G. Hans Schiele
- Major i.G. Hanns-Hubert Struff

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Pologne : -
  • France : -
  • Front de l'Est, secteur Sud : -
  • Stalingrad : -
  • Front de l'Est, secteur Sud : -
  • Cherkassy : -
  • Pologne, Silésie et Tchécoslovaquie : -

Ordre de batailles[modifier | modifier le code]

Rattachement d'Armées[modifier | modifier le code]

Date Armée Groupe d'armées
1939
10. Armee Groupe d'armées Sud
8. Armee Groupe d'armées Sud
10. Armee Groupe d'armées Sud
8. Armee Groupe d'armées Sud
4. Armee Groupe d'armées B
6. Armee Groupe d'armées B
2. Armee Groupe d'armées B
6. Armee Groupe d'armées B
1940
1er janvier 6. Armee Groupe d'armées B
18. Armee Groupe d'armées B
z. Vfg. Groupe d'armées A
12. Armee Groupe d'armées A
6. Armee Groupe d'armées B
18. Armee Heeresgruppe C
z. Vfg. Heeresgruppe D
12. Armee OKH
1941
1er janvier 12. Armee OKH
z. Vfg. OKH
12. Armee OKH
Panzergruppe 2 OKH
2. Armee OKH
11. Armee Groupe d'armées Sud
17. Armee Groupe d'armées Sud
Panzergruppe 1 Groupe d'armées Sud
17. Armee Groupe d'armées Sud
6. Armee Groupe d'armées Sud
17. Armee Groupe d'armées Sud
1. Panzerarmee Groupe d'armées Sud
1942
1er janvier 1. Panzerarmee Groupe d'armées Sud
17. Armee Groupe d'armées Sud
III. Panzerkorps Groupe d'armées Sud
Armeegruppe von Kleist Groupe d'armées Sud
Gruppe von Mackensen Groupe d'armées Sud
Gruppe v. Schwedtler Groupe d'armées Sud
Armeegruppe Ruoff Groupe d'armées Sud
z. Vfg. OKH
6. Armee Groupe d'armées B
6. Armee Heeresgruppe Don
1943
1er janvier 6. Armee Heeresgruppe Don
Reformation 1943
Février - Groupe d'armées B
Mars Armee-Abteilung Kempf Groupe d'armées Sud
Août Armee-Abteilung Kempf Groupe d'armées Sud
Septembre 8. Armee Groupe d'armées Sud
1944
Janvier - -
Avril 1. ungarische Armee Groupe d'armées Nord Ukraine
Août 1. Panzerarmee Groupe d'armées Nord Ukraine
Octobre 1. Panzerarmee Groupe d'armées A
1945
Janvier 1. Panzerarmee Groupe d'armées A
Février 1. Panzerarmee Groupe d'armées Centre

Unités subordonnées[modifier | modifier le code]

Unités organiques[modifier | modifier le code]

  • Arko 31, ab 1940 Arko 411
  • Korps-Nachrichten-Abteilung 51
  • Korps-Nachschubtruppen 411

Unités rattachées[modifier | modifier le code]

  • 18. Infanterie-Division
  • 19. Infanterie-Division
  • 19. Infanterie-Division
  • 19. Infanterie-Division
  • 14. Infanterie-Division
  • 31. Infanterie-Division
  • 7. Infanterie-Division
  • 211. Infanterie-Division
  • 253. Infanterie-Division
  • 267. Infanterie-Division
  • 269. Infanterie-Division
  • 7. Infanterie-Division
  • 253. Infanterie-Division
  • 269. Infanterie-Division
  • 257. Infanterie-Division
  • 125. Infanterie-Division
  • 239. Infanterie-Division
  • 101. Leichte-Division
  • 257. Infanterie-Division
  • 125. Infanterie-Division
  • 239. Infanterie-Division
  • 6. rumänische Kavallerie-Brigade
  • 5. rumänische Kavallerie-Brigade
  • 73. Infanterie-Division

454. Sicherungs-Division

  • 320. Infanterie-Division
  • 106. Infanterie-Division
  • 72. Infanterie-Division
  • 167. Infanterie-Division
  • 57. Infanterie-Division
  • SS-Freiwilligen-Sturmgeschütz-Brigade Wallonien
  • 5. SS-Panzergrenadier-Division "Wiking"
  • 168. Infanterie-Division
  • 254. Infanterie-Division
  • 96. Infanterie-Division

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]