164e division légère Afrika

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
164e division légère Afrika
164. Leichte Afrika Division
Division de forteresse Kreta
Festungs-Division Kreta
164e division d'infanterie
164. Infanterie-Division
Image illustrative de l'article 164e division légère Afrika

Création 27 novembre 1939
Dissolution Juin 1943
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie motorisée
Rôle Infanterie mobile
Fait partie de Deutsches Afrikakorps
Ancienne dénomination 164. Infanterie-Division
Festungs-Division Kreta
Surnom Trabender Elch
Afrika-Division
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de France
Bataille de Grèce
Campagne de Yougoslavie
Guerre du désert,
Campagne de Tunisie

La 164e division légère Afrika (en allemand : 164. Leichte Afrika Division), initialement 164. Infanterie-Division puis Festungs-Division Kreta, était une division d'infanterie motorisée de l'Armée allemande (Wehrmacht) pendant la Seconde Guerre mondiale qui a combattu principalement en Afrique dans l'Afrika Korps.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

164. Infanterie-Division[modifier | modifier le code]

La 164. Infanterie-Division (164. ID) est formée le 27 novembre 1939 sur le terrain d'entrainement de Königsbrück (de)(Königsbrück) dans la région militaire de Dresde 7e vague de mobilisation, Wehrkreises IV.

Tout d'abord affectée à l'OKH réserve comme unité de remplacement, la 164e division d'infanterie est réorganisée à 3 régiments le 20 janvier 1940 et participe à la bataille de France en étant rattachée à la 9e armée. L'unité cantonne à Reims jusqu'en décembre 1940.

En janvier 1941, elle est transportée en Roumanie et rattachée à la 12e armée du maréchal Wilhelm List, elle participe à partir du 9 avril 1941 à la campagne contre la Grèce et combat plus particulièrement dans les environs de Salonique, où elle reste comme force d'occupation.

En septembre 1941, la division est déplacée en Yougoslavie et en novembre elle est transportée en Crète.

En septembre 1941, la 164e division participe à la campagne de Yougoslavie puis en novembre elle est transportée par avion en Crète pour servir comme troupe d'occupation afin de garantir l'île contre une éventuelle attaque britannique.

Le 10 janvier 1942, la 164. ID est renommée Festungs-Division Kreta.

Festungs-Division Kreta[modifier | modifier le code]

La Festungs-Division Kreta est formée le 10 janvier 1942 à partir de la 164. Infanterie-Division pour tenir garnison en Crête comme son nom l'indique.

164. leichte Afrika-Division[modifier | modifier le code]

La 164. leichte Afrika-Division est formée à partir de la Festungs-Division Kreta, qui arrive en Afrique en juillet 1942 elle est envoyée sur le front pour relever la 90. Leichte Afrika-Division.

Début août 1942, la 164. Leichte Afrika Division, forte de 6 700 hommes et d'une cinquantaine de 2,8-cm sPzB 41 et 5-cm PaK 38, releve la Panzerarmee Afrika. L'unité participe, de juillet à novembre, à la seconde bataille d'El Alamein ou elle subit des pertes très importantes et elle est alors envoyée pour se réorganiser à Tripoli. Les renforts, n'étant pas disponible elle est envoyée en février 1943, incomplète, à Buerat[1] pour construire des fortifications défensives.

En mai 1943, pendant la campagne de Tunisie, rattachée au 21e corps italien, elle est pratiquement anéantie lors de l'attaque de la ligne Mareth perdant l'ensemble de ses moyens de transport et l'équivalent de 2 bataillons. Les derniers éléments encerclés à Tunis capitulent le 13 mai 1943.

La division est officiellement dissoute en juin 1943 en Tunisie.

Insignes[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants - 164. Infanterie-Division[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
1er décembre 1939 - 10 janvier 1940 Generalleutnant Konrad Haase
10 janvier 1940 - 1er janvier 1942 Generalleutnant Josef Folttmann

Commandants - Festungs-Division Kreta[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
1er janvier 1942 - 18 juillet 1942 Generalleutnant Josef Folttmann

Commandants - 164. leichte Afrika Division[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
18 juillet 1942 - 10 août 1942 Generalleutnant Josef Folttmann
10 août 1942 - 15 janvier 1943 Generalleutnant Carl-Hans Lungershausen
15 janvier 1943 - 12 mai 1943 Generalmajor Kurt Freiherr von Liebenstein

Officiers d'opérations (Generalstabsoffiziere (Ia)) - 164. leichte Afrika Division[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
15 août 1942 - Janvier 1943 Oberst Arthur Markert
Janvier 1943 - Mai 1943 Major Richard Feige

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Festungs-Division Kreta
164. leichte Afrika Division

Ordres de batailles[modifier | modifier le code]

164. Infanterie-Division - 1939 
  • Infanterie-Regiment 382
  • Infanterie-Regiment 433
  • leichte Artillerie-Abteilung 220
164. Infanterie-Division - 1940 
  • Infanterie-Regiment 382
  • Infanterie-Regiment 433
  • Infanterie-Regiment 440
  • Artillerie-Regiment 220
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Feldersatz-Bataillon 220
  • Panzerabwehr-Abteilung 220
  • Pionier-Bataillon 220
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung 220
  • Infanterie-Divisions-Nachschubführer 220
Festungs-Division Kreta - 1942
  • Infanterie-Regiment 382
  • Infanterie-Regiment 433
  • Infanterie-Regiment 440
  • Artillerie-Regiment 220
164. leichte Afrika Division
  • Panzer-Grenadier-Regiment 125
  • Panzer-Grenadier-Regiment 382
  • Panzer-Grenadier-Regiment 433
  • Artillerie-Regiment 220
  • Feldersatz-Bataillon 220
  • Panzerjäger-Abteilung 220
  • Pionier-Bataillon 220
  • Panzer-Aufklärungs-Abteilung 164
  • Panzer-Nachrichten-Abteilung 220
  • Kommandeur der Infanterie-Divisions-Nachschubtruppen 220

Décorations[modifier | modifier le code]

Des membres de cette division ont été récompensés à titre personnel pour leurs faits de guerre:

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Situation d'El Buerat en Libye
  2. Festungs Kreta était le terme utilisé pendant par les forces d'occupation allemandes qui se référait à la garnison et la fortification de la Crète,