98e division d'infanterie (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 98e division d'infanterie.

98e Division d'Infanterie
98. Infanterie-Division
Création 18 septembre 1939
Dissolution 8 mai 1945
Pays Flag of Germany (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Surnom Sudetendeutscher Adler
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de Moscou

La 98e Division d'Infanterie (en allemand : 98. Infanterie-Division ou 98. ID) est une des divisions d'infanterie de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale.

Création[modifier | modifier le code]

La 98. Infanterie-Division est formée le au terrain d'entraînement de Grafenwöhren dans le Wehrkreis XIII dans le cadre de la 5. Welle (5e vague de mobilisation).

Le personnel acquiert l'expérience du combat pendant la campagne de Pologne au sein de l'Heeresgruppe Süd. D' à , la division est au repos. Après sa reformation en , la division est en première ligne sur le front de l'Est à partir de , la division souffre d'un sous-effectif permanent de sa force d'infanterie. Par conséquent, en 1942, trois bataillons sont dissous (II./282, III./289, III./290) et la division garde seulement six bataillons d'infanterie dans ses rangs. Cette organisation est officialisée lorsque la division établit une structure à deux régiments (terme d'organisation de l'époque: "zweigleisig") pendant l'été 1943. Le Grenadier-Regiment 289 est démantelé et le personnel est utilisé pour constituer à nouveau les bataillons Grenadier-Regiment 282 et Grenadier-Regiment 290 ; en outre, les division-Bataillon 98 ont été nouvellement créées à partir des restes.

Pendant son affectation à l'Heeresgruppe Mitte d'octobre à et de mai à , la division est équipée d'un certain nombre de chars légers russes capturés - les modèles T-26 et T-70, également appelés Beutepanzer. Pendant les derniers et lourds combats en Crimée, le Grenadier-Feldausbildungs-Regiment 615 est incorporé le pour renforcer de nouveau la composante d'infanterie (rebaptisé Grenadier-Regiment 289 peu après).

Après avoir été détruite en en Crimée, la division est reformée le en Croatie avec ses éléments survivants et le personnel de la 387. Infanterie-Division. Le nouveau théâtre de première ligne est l'Italie. Il est prévu de l'affecter à la Grenadier-Lehr-brigade, qui est déjà sur place, et pour ne citer qu'elle, la Grenadier-Lehr-Regiment 290. Un changement de courte durée de ce plan, qui devait donner cette brigade Lehr à la Reichsgrenadier-Division "Hoch- und Deutschmeister", est annulé, et la cession est réalisée le , enfin. Le nouveau régiment reçoit la désignation de Grenadier-Lehr-Regiment 117 et remplace le Grenadier-Regiment 117, qui est dissout par conséquent.

La division se rend aux troupes américaines en Italie en .

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
- Generalleutnant Erich Schröck
- Generalleutnant Herbert Stimmel
- Generalleutnant Erich Schröck
- General der Infanterie Martin Gareis
1er février 1944 - Generalleutnant Alfred-Hermann Reinhardt
- Generalmajor Otto Schiel

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Allemagne : -
  • France : -
  • Front de l'Est, secteur Sud : -
  • Front de l'Est, secteur Centre : -
  • Front de l'Est, secteur Sud : -
  • Yougoslavie : -
  • Italie : - (Prise de Bologne)

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

1939
  • Stab
  • Infanterie-Regiment 282
  • Infanterie-Regiment 289
  • Infanterie-Regiment 290
  • Artillerie-Regiment 198
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Radfahr-Schwadron 198
  • Panzerabwehr-Abteilung 198
  • Pionier-Bataillon 198
  • Nachrichten-Abteilung 198
  • Infanterie-Divisions-Nachschubführer 198
  • Verwaltungsdienste 198
  • Sanitätsdienste 198
  • Veterinär-Kompanie 198
1941
  • Stab
  • Infanterie-Regiment 282
  • Infanterie-Regiment 289
  • Infanterie-Regiment 290
  • Artillerie-Regiment 198
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Panzerjäger- und Aufklärungsabteilung 198
    • 1. Pz.Jg.Kp
    • 2. Pz.Jg.Kp
    • 3. Radfahr-Schwadron
  • Pionier-Bataillon 198
  • Nachrichten-Abteilung 198
  • Infanterie-Divisions-Nachschubführer 198
  • Verwaltungsdienste 198
  • Sanitätsdienste 198
  • Veterinär-Kompanie 198
1943-1944
  • Stab
  • Grenadier-Regiment 282
  • Grenadier-Regiment 290
  • Divisions-Bataillon 98
  • Feldersatz-Bataillon 198
  • Artillerie-Regiment 198
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Panzerjäger-Abteilung 198
    • 1. Pz.Jg.Kp
    • 2. Pz.Jg.Kp
    • 3. Pz.Jg.Kp
  • Pionier-Bataillon 198
  • Nachrichten-Abteilung 198
  • Kommandeur der Inf.Div.-Nachschubtruppen 198
  • Verwaltungsdienste 198
  • Sanitätsdienste 198
  • Veterinär-Kompanie 198
1944-45 (Italie)
  • Stab
  • Grenadier-Regiment 117 / Grenadier-Lehr-Regiment 117
  • Grenadier-Regiment 289
  • Grenadier-Regiment 290
  • Divisions-Füsilier-Bataillon 98
  • Feldersatz-Batillon 198
  • Artillerie-Regiment 198
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Panzerjäger-Abteilung 198
    • 1. Pz.Jg.Kp
    • 2. Pz.Jg.Kp
    • 3.(Fla-)Kp
  • Pionier-Bataillon 198
  • Nachrichten-Abteilung 198
  • Versorungs-Regiment 198
  • Verwaltungsdienste 198
  • Sanitätsdienste 198
  • Veterinär-Kompanie 198

Décorations[modifier | modifier le code]

Des membres de cette division ont été récompensés à titre personnel pour leurs faits de guerre :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Martin Gareis: Kampf und Ende der fränkisch-sudetendeutschen 98. Infanterie Division, Verlag: Dörfler, 2004, (ISBN 978-3-89555-184-0).
  • (de) W. Schulz: Der Weg der 98. Infanterie Division 1939-1945, Selbstverlag, Wulfsfelde 1978

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]