711e division d'infanterie (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

711e Division d'Infanterie
711. Infanterie-Division
Image illustrative de l’article 711e division d'infanterie (Allemagne)

Création 1er mai 1941
Dissolution Mai 1945
Pays Flag of Germany (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division d'Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 711e division d'infanterie (en allemand : 711. Infanterie-Division ou 711. ID) est une des divisions d'infanterie de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Création[modifier | modifier le code]

La 711e division d'infanterie est formée le comme unité « statique » dans le Wehrkreis XI en tant qu'élément de la 15. Welle (15e vague de mobilisation).

Elle est transférée d'abord dans le nord-est de la France dans la région de Rouen, avant d'être redirigée et installée en Normandie au printemps 1944, d'abord comme force d'occupation et de sécurité, puis pour lutter contre les forces alliées à la suite du débarquement de Normandie.

Il lui est reproché des crimes de guerre. Un Hauptfeldwebel du Grenadier-Regiment 744 a tué 8 parachutistes anglais capturés, donc considérés comme prisonniers de guerre durant la nuit du 5 au 6 juin 1944 près de Dives-sur-Mer.[réf. nécessaire]

L'engagement de la 711.ID reste limité durant les mois de juin et de juillet et ce n'est qu'en août, lors du repli vers le nord-est, à travers le Pays d'Auge puis la vallée de la Seine, que la division subit des pertes sévères. Elle fait partie des dernières divisions à retraiter à travers le nord de la France, aux côtés des 245. 331. et 346.ID. Son combat continue ensuite en Belgique début septembre. Après de lourdes pertes, elle retraite sur les Pays-Bas au sud de Rotterdam pour être restructurée.

Elle est transférée en Hongrie en pour combattre sur le Front de l'Est pour le restant de la guerre.

Elle se rend en aux forces soviétiques à l'Est de Prague.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
- Generalmajor Dietrich von Reinersdorff-Paczensky und Tenczin
- Generalmajor Wilhelm Haverkamp
- Generalleutnant Friedrich-Wilhelm Deutsch
- Generalleutnant Josef Reichert
? - ? Oberst von Watzdorf
? - ? Oberst Jobst von Bosse

Officiers d'opérations (Generalstabsoffiziere (Ia))[modifier | modifier le code]

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Allemagne : -
  • France : -
  • Pays-Bas : -
  • France, Hongrie et Tchécoslovaquie : -
Siège de Dunkerque

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

1941
  • Infanterie-Regiment 731
  • Infanterie-Regiment 744
  • Artillerie-Abteilung 651
  • Pionier-Kompanie 711
  • Nachrichten-Kompanie 711
  • Versorgungseinheiten 711
1943
  • Grenadier-Regiment 731
  • Grenadier-Regiment 744
  • Artillerie-Regiment 651
  • Pionier-Bataillon 711
  • Panzerjäger-Kompanie 711
  • Nachrichten-Abteilung 711
  • Feldersatz-Bataillon 711
  • Versorgungseinheiten 711
1945
  • Grenadier-Regiment 731
  • Grenadier-Regiment 744
  • Grenadier-Regiment 763
  • Füsilier-Bataillon 1711
  • Artillerie-Regiment 1711
  • Pionier-Bataillon 711
  • Panzerjäger-Abteilung 711
  • Nachrichten-Abteilung 711
  • Feldersatz-Bataillon 1711
  • Versorgungseinheiten 711

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • (de) Peter Lieb - Konventioneller Krieg oder NS-Weltanschauungskrieg?: Kriegführung und Partisanenbekämpfung in Frankreich 1943/44

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]