1re division de chasseurs à ski (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1re division de chasseurs à ski
1. Skijäger-Division
Russie 1944, des officiers du 18e bataillon lourd de Lance-roquettes (Werfer-Btl. 18) de la 1er division de Chasseurs à ski. Remarquer le 18 sur les pattes d'épaules et l'insigne de l'unité sur la casquette (Einheitsfeldmütze M43).
Russie 1944, des officiers du 18e bataillon lourd de Lance-roquettes (Werfer-Btl. 18) de la 1er division de Chasseurs à ski. Remarquer le 18 sur les pattes d'épaules et l'insigne de l'unité sur la casquette (Einheitsfeldmütze M43).

Création Septembre 1943
Dissolution 8 mai 1945
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division de chasseurs à ski
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 1re division de chasseurs à ski (en allemand: 1. Skijäger-Division ) était une unité de chasseurs à ski de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

La brigade[modifier | modifier le code]

La 1. Skijäger-Brigade est créé en septembre 1943 dans le Heeresgruppe Mitte à partir surtout des Jäger-Bataillon 2, 4, 5, 7, 9 et 11. Elle se compose de deux régiments et d'un bataillon lourd.

La division[modifier | modifier le code]

La brigade est transformée en une 1. Skijäger-Division le 2 juin 1944 avec le rajout d'élément de la 52. Infanterie-Division comme suit:

  • Skijäger-Regiment 1
  • Skijäger-Regiment 2
  • Ski-Füsilier-Btl. 1
  • schw Ski-Btl. 1
  • Artillery Regiment 152
  • Panzerjäger Btl. 152
  • Ski-Pioneer Btl. 85
  • Div. Einheiten 152

Le Pz.Gren.Brig. Stab 19 forme son état-major. Le 18e bataillon lourd de Lance-roquettes (Werfer-Btl. 18) est rattaché à son régiment d'artillerie. Le 152e bataillon Chasseur de chars (Panzerjäger Btl. 152) est détaché de la Sturmgeschütz-Brig. 270.

Commandants[modifier | modifier le code]

1. Skijäger-Brigade
Date Grade Commandant
20 août 1943 - 12 mai 1944 Oberst Hans von Schlebrügge
13 mai 1944 - 2 juin 1944 Oberst Martin Berg
1. Skijäger-Division
Date Grade Commandant
5 juin 1944 - 2 octobre 1944 Generalmajor Martin Berg
3 octobre 1944 - 15 novembre 1944 Generalleutnant Gustav Hundt
15 novembre 1944 - 8 décembre 1944 Oberst Emmanuel von Kiliani
? décembre 1944 - 24 avril 1945 Generalleutnant Gustav Hundt
? avril 1945 - ? avril 1945 Oberst Henze
? avril 1945 - 8 mai 1945 Oberst Bruno Weiler

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Après avoir combattu, de juin à septembre 1944, au sud de Witebsk, dans les marais du Pripet et du Bug la 1. Skijäger-Division fait retraite et combat en octobre dans les Carpates sur Turow (pl), Wojslawice[1], Opatow en Haute-Silésie où elle subit de lourdes pertes. En mai 1945, elle se rend aux troupes de l'armée rouge dans la région de Tábor-Pisek. Certains éléments ont réussi à se rendre aux forces américaines plutôt qu'aux forces soviétiques, mais ils ont été remis aux Soviétiques par les États-Unis.

  • Front de l'Est, secteur centre : Juin 1944 - Octobre 1944
  • Slovaquie : Octobre 1944 - Décembre 1944
  • Haute-Silésie, Sud de la Pologne et Tchécoslovaquie : Décembre 1944 - Mai 1945

Ordres de bataille[modifier | modifier le code]

1. Skijäger-Brigade
  • Skijäger-Regiment 1
  • Skijäger-Regiment 2
  • Schwere Ski-Bataillon 1
1. Skijäger-Division
  • Skijäger-Regiment 1
  • Skijäger-Regiment 2
  • Schw. Ski-Bataillon 1
  • Schw. Skijäger-Bataillon 1
  • Ski-Füsilier-Btl. 1
  • Artillerie-Regiment 152
  • Artillerie-Regiment 59, II. Abteilung
  • Artillerie-Regiment 65,II. Abteilung
  • Sturmgeschütz-Abteilung 270
  • Panzerjäger-Abteilung 152
  • Gebirgs-Pionier-Bataillon 85
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung 152
  • Kdr. der Div. Nachschubtruppen 152

Décorations[modifier | modifier le code]

Certains membres de cette division ont été récompensé de leurs actes:

en tant que 1. Skijäger-Brigade
en tant que 1. Skijäger-Division
  • Insigne de combat rapproché en Or:
    • 2
  • Croix allemande en Or:
    • 20
  • Agrafe de la liste d'honneur:
    • 15
  • Croix de chevalier de la croix de fer:
    • 11 dont 1 non confirmée

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En Ukraine, à la frontière Polonaise