157e division d'infanterie (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 157e division d'infanterie.

157e division de réserve
157. Reserve-Division
157e division de montagne
157. Gebirgs-Division
Image illustrative de l’article 157e division d'infanterie (Allemagne)

Création 26 août 1939
Dissolution 27 février 1945
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division de l'Armée de remplacement
Division de montagne
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination Kommandeur der Ersatztruppen VII
157. Division
Division Nr. 157
157e division de réserve
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 157e division de réserve (en allemand : 157. Reserve-Division ou 157. ResDiv.) renommée 157e division de montagne (157. Gebirgs-Division), est une des divisions de réserve de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 26 août 1939 : formation de la division de l'Armée de remplacement sous le nom de Kommandeur der Ersatztruppen VII à Munich dans le Wehrkreis VII.
  • 9 novembre 1939 : l'état-major est renommé 157. Division.
  • 22 décembre 1939 : l'état-major prend le nom de Division Nr. 157.
  •  : avec son reclassement en armée de réserve, la division prend le nom de 157e division de réserve.
  •  : elle est renommée 157e division de montagne (division de montagne) pour tenir les cols alpins.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

157e division d'infanterie
Date Grade Commandant
15 septembre 1939 - 27 décembre 1941 Generalleutnant Karl Graf
27 décembre 1941 - 20 janvier 1942 Generalleutnant Hans Schönhärl
20 janvier 1942 - 20 septembre 1942 Generalleutnant Karl Graf
20 septembre 1942 - ? octobre 1942 Generalleutnant Karl Pflaum
? octobre 1942 - Generalleutnant Karl Pflaum
157e division de montagne
Date Grade Commandant
- 27 février 1945 Generalleutnant Dipl. Ing. Paul Schricker

Officiers d'opérations (Generalstabsoffiziere (Ia))[modifier | modifier le code]

157e division de montagne
Date Grade Commandant
- 27 février 1945 Major Johannes Koepper

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Allemagne : septembre 1939 - septembre 1942
  • Finlande : septembre 1942 - octobre 1942
  • France et Italie : octobre 1942 - septembre 1944
  • Italie : septembre 1944 - 27 février 1945

Opérations[modifier | modifier le code]

Une section de l'armée allemande défile boulevard Édouard-Rey à Grenoble et se dirige vers la place Victor-Hugo.

Elle est présente dans les Alpes françaises dès la signature de l'Armistice de Cassibile et installe son quartier général dans la Maison des étudiants, place Pasteur à Grenoble, le 9 septembre 1943[1]. 15 000 hommes sont répartis sur les trois départements alpins. La division a surtout été engagée en 1944 lors d'opération de lutte contre les résistants. Cette année-là, elle a conduit sept importantes opérations de ratissage dans le Jura, le Vercors et les Alpes :

Après le débarquement de Provence, la 157e division d'infanterie évacue précipitamment Grenoble dans la nuit du 21 au 22 août 1944.

Ordres de bataille[modifier | modifier le code]

157e division d'infanterie

Elle est une unité mixte (un régiment de chasseurs de montagne et un régiment de grenadiers) d’instruction (montagne) et d'occupation en France de 1942 à 1944, stationnée dans le Jura et dans les Alpes.

  • Reserve-Grenadier-Regiment 7
  • Reserve-Grenadier-Regiment 157
  • Reserve-Gebirgsjäger-Regiment 1
  • Reserve-Artillerie-Regiment 7
  • Reserve-Pionier-Bataillon 7
  • Reserve-Divisions-Nachschubführer 1057
Avril 1940
  • Infanterie-Ersatz-Regiment 7
  • Infanterie-Ersatz-Regiment 157
  • Gebirgs-Jäger-Ersatz-Regiment 1
  • Artillerie-Ersatz-Regiment 7
  • Beobachtungs-Ersatz-Abteilung 7
  • Ersatz-Abteilung für motorisierte Aufklärung 7
  • Panzerjäger-Ersatz-Abteilung 7
  • Pionier-Ersatz-Bataillon 7
  • Nachrichten-Ersatz-Abteilung 7
  • Kraftfahr-Ersatz-Abteilung 7
  • Kraftfahr-Ersatz-Abteilung 27
  • Fahr-Ersatz-Abteilung 7
  • Fahr-Ersatz-Abteilung 27
  • Bau-Ersatz-Bataillon 7
157e division de montagne septembre 1944
  • Gebirgsjäger-Regiment 296
  • Gebirgsjäger-Regiment 297
  • Gebirgs-Artillerie-Regiment 1057
  • Feldersatz-Bataillon 1057
  • Panzerjäger-Abteilung 1057
  • Gebirgs-Pionier-Bataillon 1057
  • Nachrichten-Abteilung 1057
  • Gebirgs-Divisions-Nachschubführer 1057

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Juillet, « La Saint-Barthélemy grenobloise » [archive], sur www.isere-magazine.fr, Conseil général de l'Isère, (consulté en novembre 2013 et le 7 août 2019).
  2. Jean-William Dereymez, « Les Alpes du Nord en 1940-1944 : chronologie » [PDF], sur museedelaresistanceenligne.org, (consulté le 7 août 2019) : « 8-18 août : combats dans l’Oisans, opération Hochsommer menée par la 157e division allemande », p. 6.
  3. Peter Lieb (de) et Robert O. Paxton, « Maintenir l'ordre en France occupée : combien de divisions ? », sur cairn.info, Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 2011/4 (no 112) (DOI 10.3917/vin.112.0115, consulté le 7 août 2019) : « Aux ordres du général de division Karl Pflaum, la 157e division de réserve […] avant de lutter contre les maquis du Val-de-Romanche et de la Tarentaise dans la première quinzaine d’août 1944 (opération Hochsommer) », p. 115-126.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Wyler, La Longue Marche de la division 157 : contre les maquis et les partisans (1942-1945), Éditions Jacques Grancher, 2004, 368 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]