58e division d'infanterie (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 58e division d'infanterie.

58e Division d'Infanterie
58. Infanterie-Division
Image illustrative de l’article 58e division d'infanterie (Allemagne)

Création 26 août 1939
Dissolution Mai 1945
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 58e Division d'Infanterie (en allemand : 58. Infanterie-Division ou 58. ID) est une des divisions d'infanterie de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

La 58e Division d'infanterie est créée le à Lunebourg dans le Wehrkreis X à partir d'éléments de la 22. et de la 30. Infanterie-Division comme élément de la Seconde Vague (2. Welle) de mobilisation.

Biographie[modifier | modifier le code]

La division a combattu en Samland et à Hela et s'est rendue à l'Armée Rouge avec le reste de l'Armee Ostpreußen en .

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandant[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
- Generalleutnant Iwan Heunert
- Generalleutnant Dr. phil. Friedrich Altrichter (de)
- Generalleutnant Karl von Graffen
- General der Artillerie Wilhelm Berlin
- Generalleutnant Curt Siewert
- Oberst Fritz Klasing

Officiers d'Opérations (Ia)[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
- Major Siegfried Westphal
- Oberstleutnant Alexander Pfuhlstein
- Oberstleutnant Gerhard Kaulbach
- Major Joachim Saß
- Oberstleutnant Eberhard Tummeley
- Oberstleutnant Karl Simon
- ? 1945 Major Gerhard Brühl

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  •  : création de la 58e division d'infanterie et protection des frontières entre Trèves et Saarburg
  • 1940 :
  • 1941
    • En France jusque novembre
    • Décembre, Siège de Léningrad. Le 209e régiment entre dans Urizk, un faubourg de Léningrad où se trouve le terminus d'un tramway et un panneau indiquant : « Leningrad, 10 kilomètres »
  • 1942
  • 1943
    • Secteur Nord du front de l'Est, jusqu'en octobre
    • Secteur centre du front de l'Est, à partir d'octobre
  • 1944
    • Secteur centre du front de l'Est, jusque janvier
    • Secteur Nord du front de l'Est, d'octobre à juin
    • Secteur centre du front de l'Est, à partir de juin
  • 1945

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

1939
  • Infanterie-Regiment 154
  • Infanterie-Regiment 209
  • Infanterie-Regiment 220
  • Artillerie-Regiment 158
  • Pionier-Bataillon 158 (Génie)
  • Panzerabwehr-Abteilung 158 (Section anti-chars)
  • Aufklärungs-Abteilung 158 (Reconnaissance)
  • Feldersatz-Bataillon 158 (remplacement)
1942
  • Grenadier-Regiment 154
  • Grenadier-Regiment 209
  • Grenadier-Regiment 220
  • Radfahr-Abteilung 158 (section cycliste)
  • Artillerie-Regiment 158
  • Pionier-Bataillon 158
  • Panzerjäger-Abteilung 158 (section de Chasseur de chars)
1944
  • Grenadier-Regiment 154
  • Grenadier-Regiment 209
  • Grenadier-Regiment 220
  • Füsilier-Bataillon 58
  • Artillerie-Regiment 158
  • Pionier-Bataillon 158
  • Panzerjäger-Abteilung 158

Décorations[modifier | modifier le code]

Des membres de cette division ont été récompensés à titre personnel pour leurs faits de guerre:

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]