Y-12 National Security Complex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue aérienne du Y-12 National Security Complex au Tennessee, États-Unis.
Au Y-12 National Security Complex, des employées du projet Manhattan manipulent les panneaux de contrôle de calutrons servant à fabriquer de l'uranium 235. Photo prise entre 1943 et 1945 par Ed Westcott.
Les consignes de sécurité au centre de recherche sont très sévères à l'époque. Par exemple, la dame qui est à l'avant-plan à la droite a toujours ignoré les raisons de son travail jusqu'au début du XXIe siècle. C'est seulement lorsqu'elle visite les installations du centre et remarque cette photo, qu'elle apprend le but de son travail qui a duré huit mois[1].

Le Y-12 National Security Complex est un centre de recherche nucléaire exploité sous la responsabilité du Département de l'Énergie des États-Unis. Il est situé à Oak Ridge, Tennessee aux États-Unis, près du Laboratoire national d'Oak Ridge, mais n'en fait pas partie. Le complexe créé en 1943 est administré sous contrat par B&W Y-12 (anciennement appelé « BWXT Y-12 »), une entreprise conjointe du bureau d'études Babcock & Wilcox (anciennement appelé « BWXT Technologies ») et Bechtel. Ses recherches ont des applications à la fois militaires et civiles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Y-12 National Security Complex » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) SmithDRay, « The Calutron Girls », SmithDRay,‎ 2007 (consulté le 29 septembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]