Infrastructure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'infrastructure est un ensemble d'éléments structuraux interconnectés qui fournissent le cadre pour supporter la totalité de la structure.

Le terme est souvent utilisé d'une façon très abstraite. Par exemple, les outils d'ingénierie informatique sont quelquefois décrits comme une partie de l'infrastructure d'un environnement de développement, et le terme capital d'infrastructure en économie peut être trop large, comme il inclut l'habillement jusqu'au système de canaux qui s'étend sur un continent. Il faut aussi pondérer avec la notion de robustesse dans un environnement fluide.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Pour la sécurité nationale[modifier | modifier le code]

En sécurité nationale, le terme « infrastructure critique » est aussi extrêmement large (bien qu'il doive être moins inclusif car toute infrastructure ne doit pas être considéré comme essentielle), par exemple la finance. Une question est la nécessité des moyens de protection et en comptabilité de celle croissante de la sauvegarde de la vie humaine. Les partisans d'une définition étendue arguent habituellement que sans ces systèmes « critiques » le reste de l'infrastructure est pillé, brûlé et n'est pas sûr d'utilisation.

Une autre question à résoudre est de savoir si les médias de masse et tous les instruments de la propagande sont une infrastructure essentielle notamment pour soutenir le moral et l'adhésion de la population aux décisions du pouvoir. Un aménagement comporte des

En aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

Le terme est utilisé le plus souvent à propos de l'aménagement du territoire surtout l'urbanisme et les transports[1], mais englobe en fait tous les aménagements et zonages par les décisions politiques impliquées.

Article détaillé : Infrastructure de transport.

En génie civil[modifier | modifier le code]

L'infrastructure est composée essentiellement des fondations d'un ouvrage ainsi que d'éventuels niveaux enterrés. Elle assure néanmoins le transit des efforts venant de la partie aérienne du projet (superstructure) vers les éléments de fondations notamment par le biais de poutres.

En aéronautique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Infrastructures (aéronautique).

En recherche et développement[modifier | modifier le code]

Une infrastructure de recherche peut être un équipement, des bâtiments, des laboratoires et/ou des bases de données de pointe nécessaires pour mener des activités de recherche et développement [2]. Les infrastructures de recherche ne sont pas nouvelles (voir par exemple les observatoires astronomiques), mais leur rôle revêt une importance croissante - les coûts de la recherche, les besoins de recherche transdisciplinaire, la rareté de certains matériaux de base,.... sont autant de raison pour qu'à une approche plutôt disciplinaire (exemple des accélérateurs de particules dans la physiques) ou locale (une biobanque pour tel laboratoire) qui prévalait jusque-là, se substitut une approche plus ouverte sur différentes communautés scientifiques.

En informatique[modifier | modifier le code]

L'infrastructure désigne les équipements informatiques matériels :

L'infrastructure est un élément-clé pour réaliser une bonne interopérabilité entre les éléments des systèmes d'information, comme les logiciels. L'infrastructure offre en particulier le support nécessaire à la gestion de contenu.

En philosophie[modifier | modifier le code]

L'infrastructure est un concept développé par Karl Marx qui s'articule avec celui des superstructures.

En économie et sociologie[modifier | modifier le code]

Il existe des fonds spécialisés dans le financement d'infrastructures[3]. On distingue souvent ceux dits "Greenfield" appelés à financer la première étape du projet, la construction de 'lactif et le démarrage de son exploitation, des fonds dits "brownfields" qui interviennent sur des infrastructures plus matures[4].

Article détaillé : Réseau logistique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Infrastructures de transport : lesquelles bâtir, comment les choisir ? », sur http://www.institutmontaigne.org/ (Institut Montaigne), juin 2008.
  2. "Vers un espace européen de la recherche"
  3. Florence Moulin et Daniel Schmidt, Les fonds de capital investissement : principes juridiques et fiscaux, Gualino / Lextenso éditions, 3è édition (à jour de la Directive AIFM), décembre 2014, préface Gérard Rameix (Président de l'AMF), 800p (ISBN 978-2-297-00582-1).
  4. « Guide des investissements en infrastructures », les guides AF2I, réalisé par un groupe de travail de l’AF2I en partenariat avec JP Morgan Asset Management, avec la participation notamment de Florence Moulin et Daniel Schmidt, octobre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]