Centrale nucléaire de LaSalle County

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire de LaSalle County
Administration
Pays États-Unis
État Illinois
Comté LaSalle
Coordonnées 41° 14′ 44″ N 88° 40′ 09″ O / 41.24556, -88.66917 ()41° 14′ 44″ Nord 88° 40′ 09″ Ouest / 41.24556, -88.66917 ()  
Opérateur Exelon
Date de mise en service 1984
Réacteurs
Type Réacteur à eau bouillante
Puissance nominale 1 x 1 138 MW
1 x 1 150 MW
Production d’électricité
Production annuelle d'électricité 18 980 GW·h
Divers
Architecte Sargent & Lundy

Géolocalisation sur la carte : Illinois

(Voir situation sur carte : Illinois)
Centrale nucléaire de LaSalle County

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Centrale nucléaire de LaSalle County

La Centrale nucléaire de LaSalle County est située dans le Comté de LaSalle à 16 km au sud-est de Ottawa dans l'Illinois.

Description[modifier | modifier le code]

Cette centrale est équipée de deux réacteurs à eau bouillante (REB) construits par General Electric :

  • LaSalle County 1 : 1130 MWe, mis en service en 1982 pour 40 ans (2022).
  • LaSalle County 2 : 1130 MWe, mis en service en 1983 pour 40 ans (2023).

Elle dessert Chicago et le nord de l'Illinois en électricité et elle appartient à Exelon qui est aussi l'exploitant.

Déclenchement d'alerte[modifier | modifier le code]

En février 2006, le journal Chicago Tribune signale qu’une alerte nucléaire de site a été déclenchée, s’agissant d’une alerte moins grave qu’une alerte nucléaire générale telle que celle de Three Mile Island.
C'est la première alerte nucléaire de site déclarée sur une centrale nucléaire surveillée par la NRC (Nuclear Regulatory Commission) depuis celle du réacteur de Nine Mile Point en 1991 (*) et c’est le 4e de l’histoire de la NRC.
(*) si l'on ne tient pas compte de plusieurs alertes sur les sites de traitement du combustible qui sont surveillés par US Department of Energy.

Les opérateurs étaient en train d’arrêter la tranche no 1 pour rechargement quand le système de contrôle de la turbine a subi un dysfonctionnement qui a conduit au déclenchement du réacteur qui était à 6 % de puissance. Les instrumentations ont signalé que 3 des 185 barres de contrôles utilisées pour arrêter le réacteur n’étaient pas correctement insérées ce qui a déclenché l’alerte. Après réinitialisation, les instrumentations indiquaient seulement une barre de contrôle incorrectement insérée au lieu de 3. L’alerte a été arrêtée à ce moment-là sans aucun rejet de radioactivité.

Les analyses post incidentelles ont confirmé que toutes les barres de contrôle étaient entièrement insérées moins de quatre minutes après le déclenchement du réacteur. Il n’y avait que des problèmes d’instrumentation pour les trois barres incriminées. D’autres évaluations post incidentelles ont montré que même si trois barres étaient restées entièrement sorties, le réacteur aurait été arrêté.

Liens externes[modifier | modifier le code]