Special Atomic Demolition Munition

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un conteneur H-912 servant au transport de la SADM Mk 54.

La Special Atomic Demolition Munition (SADM) fut une famille d'armes nucléaires portatives mises en service dans les années 1960, mais jamais utilisées en situation de combat. L’US Army envisageait d'y recourir en cas d'invasion de l'Europe par les troupes soviétiques. Les ingénieurs de l’US Army avaient ordre de l'utiliser pour irradier, détruire et interdire des voies d'accès essentielles aux troupes, tel la trouée de Fulda.

Des soldats américains furent entraînés au saut en parachute pour emporter avec eux des SADM : ils devaient détruire des points désignés en Europe de l'Est (ponts, centrales électriques et barrages). Chaque soldat muni d'une telle arme devait pouvoir sauter de n'importe quel avion et atteindre une cible à proximité de la mer. Un deuxième parachutiste, sans arme, venait lui prêter main forte. Une fois l'arme activée, ils devaient s'enfuir dans la mer, où ils seraient récupérés par un sous-marin ou un navire rapide.

Photographie d'un étui servant au transport d'une SADM.

Dans les années 1950 et 1960, l'armée américaine a mis au point dIfférentes armes nucléaires « légères », notamment la W54. Leur existence avaient permis d'envisager la fabrication de matériel explosif très puissant et relativement peu encombrant. Par exemple, la W54 fut embarquée dans la Davy Crockett.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]