Centrale nucléaire de Maine Yankee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire de Maine Yankee
Administration
Pays États-Unis
État Maine
Coordonnées 43° 57.05′ N 69° 41.75′ O / 43.95083, -69.69583 ()43° 57.05′ Nord 69° 41.75′ Ouest / 43.95083, -69.69583 ()  
Opérateur Yankee Atomic Power
Date de mise en service 1973
Statut Démantelée
Réacteurs
Fournisseurs Combustion Engineering
Type Réacteur à eau pressurisée
Réacteurs actifs 0
Puissance nominale 860 MW
Production d’électricité
Production totale 118.72 TWh
Divers
Architecte Stone & Webster

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Centrale nucléaire de Maine Yankee

La centrale nucléaire de Maine Yankee était installée sur la presqu'île de Bailey à Wiscasset dans le comté de Lincoln de l'État du Maine sur un terrain de 3,2 km2.

Elle a été entièrement démantelé en octobre 2005 avec retour à l'herbe, il n'en subsiste qu'une installation approximativement de la taille d'un terrain de foot pour le stockage temporaire du combustible usagé.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Cette centrale, qui est la seule centrale nucléaire du Maine, comporte un réacteur à eau pressurisée (REP) :

  • Maine Yankee : 900 MWe, exploité de 1972 à 1997.

La construction a été réalisée en 4 ans par Combustion Engineering[1] pour la compagnie Maine Yankee Atomic Power Company et pour un coût de 231 millions de $.

Difficultés[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, à la suite de l'accident nucléaire de Three Mile Island, il y eut plusieurs requêtes des opposants pour fermer le site mais les référendums en 1980, 1982 et 1987 s'y opposèrent.
En 1994, des fissures ont été découvertes dans les tubes de générateurs de vapeur. Le réacteur a été arrêté temporairement pour réparations en 1995 puis redémarré en 1996 pour s'arrêter définitivement en 1997.

Fermeture et démantèlement[modifier | modifier le code]

En 1997, les propriétaires de Maine Yankee sont arrivés à la conclusion que la centrale n'était plus exploitable avec profit à la suite de l'Acte de restructuration de l'Electricité du Maine et il a été décidé de la déclasser.

Le démantèlement a été accompli de 1997 jusqu'en 2005. Le bâtiment réacteur a été détruit par des explosifs en 2004 et les déchets radioactifs ont été enlevés en 2005. Actuellement, le terrain occupé par la centrale est arrivé au dernier stade de la restauration et il devrait pouvoir être réutilisé normalement.
Le seul problème qui subsiste concerne les assemblages de combustible usé qui sont toujours bloqués sur le site en attendant le règlement du problème du stockage de longue durée sur le site désigné de Yucca Mountain dans le Nevada.

Le coût du démantèlement a été chiffré au total à 568 millions de dollar, dont 75 millions pour la construction de l'installation de stockage temporaire du combustible usé[2]. Ce cout fait maintenant la référence pour le démantèlement des PWR de grande puissance et a été retenu par EDF pour le parc nucléaire français.

Liens externes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Nuke Worker Maine Yankee
  2. Maine Yankee - A brief history of operation, decommissioning, and the interim storage of spent nuclear fuel