W70

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La W70 était une ogive atomique américaine. Elle était transportée par le missile Lance. La W70-3 en est dérivée.

Description[modifier | modifier le code]

Elle a été développée au début des années 1970 par le Laboratoire national de Lawrence Livermore.

La W70 avait une puissance explosive se situant entre 1 kt et 100 kt, puissance ajustable manuellement.

Environ 1250 ogives ont été fabriquées en tout.

La W70-3 était une version modifiée de la W70 et l'une des premières armes nucléaires à produire notablement plus de radiations que des armes de même puissance (mais elle n'était pas une bombe à neutrons). Elle avait une puissance explosive d'environ 1 kt. Fabriquée de 1981 à 1983 et retirée du service en 1992, 380 ogives sont produites en tout.

Le créateur de la bombe à neutrons, Samuel Cohen, a critiqué la description de la W70 comme étant une bombe à neutrons :

« La W70... n'est même pas proche d'une "bombe à neutrons". Plutôt que d'être, dans l'imaginaire populaire, une bombe qui tue les gens et épargne les bâtiments, c'est une bombe qui détruit physiquement et tue à grande échelle. La W70 n'est pas une bombe qui discrimine, comme la bombe à neutrons - qui, en passant, devrait être vue comme une arme qui tue les soldats ennemis tout en épargnant le lieu de vie de la population civile ainsi que celle-ci[1]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traduction libre de the W-70 ... is not even remotely a "neutron bomb." Instead of being the type of weapon that, in the popular mind, "kills people and spares buildings" it is one that both kills and physically destroys on a massive scale. The W-70 is not a discriminate weapon, like the neutron bomb — which, incidentally, should be considered a weapon that "kills enemy personnel while sparing the physical fabric of the attacked populace, and even the populace too." Extrait de (en) Check Your Facts: Cox Report Bombs - controversy over congressional investigation into security breaches at US nuclear labs, Check Your Facts. Consulté le 2008-04-30.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]