Centrale nucléaire de Fort Calhoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort Calhoun
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire de Fort Calhoun
La centrale de Fort Calhoun en 2002.
Administration
Pays États-Unis
État Nebraska
Comté Washington
Coordonnées 41° 31′ 11″ N 96° 04′ 44″ O / 41.5197, -96.0788 ()41° 31′ 11″ Nord 96° 04′ 44″ Ouest / 41.5197, -96.0788 ()  
Opérateur Omaha Public Power District
Année de construction 1966
Date de mise en service 9 Août 1973
Statut En service
Direction Tim Nellenbach
Réacteurs
Fournisseurs Combustion Engineering
Type Réacteur à eau pressurisée
Puissance nominale 1 x 476 MW
Production d’électricité
Production annuelle d'électricité 4 170 GW·h
Divers
Source froide Missouri
Architecte Gibbs & Hill & Durham & Richardson

Géolocalisation sur la carte : Nebraska

(Voir situation sur carte : Nebraska)
Fort Calhoun

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Fort Calhoun

La centrale nucléaire de Fort Calhoun est située sur les territoires de Fort Calhoun et de Blair au Nebraska, sur la rive ouest du Missouri, à 30 km au nord de la ville d'Omaha.

Le site de la centrale occupe un terrain de 2,7 km², auquel s'ajoute une réservation de 2,3 km² supplémentaires conservés à l'état naturel.

Entre le 14 juin et le 29 août 2011[1], la centrale de Fort Calhoun a subi une inondation prolongée du Missouri, provoquée par les autorités civiles elles-mêmes afin de décharger le barrage de Gavins Point.

Description[modifier | modifier le code]

La centrale de Fort Calhoun est équipée d'un réacteur à eau pressurisée (REP, ou PWR en anglais) d'une puissance de de 476 MWe, construit par Combustion Engineering, mis en service en 1973 à l'origine pour 40 ans.

En 2006, le réacteur a été rénové, les composants suivants ont été remplacés : le générateur de vapeur, le pressuriseur, le couvercle de cuve, les turbines basse-pression et le transformateur. Ces modifications ont permis d'obtenir une autorisation d'exploitation supplémentaire de 20 ans, soit jusqu'en 2033.

La centrale appartient et est exploitée par Omaha Public Power District.

Risque d'inondation[modifier | modifier le code]

Un rapport de l'Autorité de sûreté nucléaire américaine publié en 2010 indique que la centrale nucléaire de Fort Calhoun « n'a pas les procédures adéquates pour protéger la centrale contre les inondations »[2].

Inondation de juin 2011[modifier | modifier le code]

Ouverture des vannes de l'évacuateur de crues du barrage de Gavins Point à 4 250 m3/s (150 000 pi3/s).

Le 14 juin 2011, afin de prévenir les crues présente (fontes des neiges, pluies, etc..) et à venir, l'Army Corps of Engineers (génie militaire) ouvre au maximum les vannes de l'évacuateur de crues du barrage de Gavins Point, laissant s'écouler un débit de 4 250 m3/s provoquant l'inondation du bassin de la rivière Missouri en aval[3], où se situe la centrale de Fort Calhoun et la centrale nucléaire de Cooper. Celles-ci se retrouvent alors entourées par les eaux du Missouri. Le réacteur était à l'arrêt depuis le 9 avril pour renouveler son combustible nucléaire. Le 6 juin, une directive de l'administration fédérale de l'aviation a interdit les vols à moins de 2 milles (3,2 km) de la centrale[4].

Le 7 juin, l'inondation a provoqué un incendie électrique qui a brièvement interrompu le système de refroidissement des 670 tonnes de combustible usagé entreposés dans une piscine[5] Des employés ont été évacués pendant plus de trois heures[6].

Le 8 juin, l'accident est classé niveau 4, c'est-à-dire le 4e et plus faible niveau de l'échelle américaine des accidents nucléaires, et non pas de l'échelle INES[7]

Le dimanche 26 juin, une digue de protection de la centrale s'effondre, suite à une mauvaise manœuvre d'un engin de construction. Les autorités disent qu'il y a d'autres couches de protection, que la centrale n'est pas en danger, toutefois, le système de refroidissement à dû être déconnecté du réseau et utilise un générateur de secours depuis dimanche après-midi[8]. Un boudin en caoutchouc a été mis en place autour de la centrale pour compenser la perte de cette digue, mais ce boudin n'a pas tenu[9].

Le 29 juin, un faux bruit rapporte qu'un rayon d'évacuation de 16 km (10 miles) aurait été décrété autour de la centrale, s'appuyant sur une annonce la chaîne locale ABC 8[10],[11],[12]. L'erreur est finalement infirmée par ABC News, qui demande le retrait de la vidéo de tous les sites[13].

Le 30 juin, une pompe destinée à pomper l'eau de l’inondation de la centrale prend feu lorsqu'un employé remplissait son réservoir d'essence. Ce dernier a réussi à maîtriser l'incendie à l'aide d'un extincteur mais a été brûlé aux bras et au visage[14].

Le 29 août, l'alerte, qui avait été initialisée le 6 juin, est levée après 84 jours d'inondation[1]. La centrale, qui avait été à l'arrêt froid depuis le 9 avril, fait alors l'objet de vérifications complètes avant son redémarrage[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [Flood alert lifted at Fort Calhoun http://www.world-nuclear-news.org/IT-Flood_alert_lifted_at_Fort_Calhoun-3108114.html], World Nuclear Association, 31 août 2011.
  2. [PDF] « Licensee Event Report », U.S. Nuclear Regulatory Commission,‎ May 16, 2011 (consulté le 3 juin 2011)
  3. (en) Bill Lambrecht, « Corps brass arriving at behest of Congress as Missouri River threatens », St. Louis Post-Dispatch,‎ 19 juin 2011 (lire en ligne)
  4. Airspace Over Flooded Nebraska Nuclear Power Plant Still Closed - Article de Business Insider publié le 15 juin 2011
  5. Electrical Fire Knocks Out Spent Fuel Cooling at Nebraska Nuclear Plant - Article de ProPublica publié le 15 juin 2011
  6. Rare alert triggered at nuclear plant - Article du Ohama World-Herald publié le 8 juin 2011
  7. http://underthemountainbunker.com/2011/06/18/level-4-nuclear-emergency-classifications-america-nrc-vs-international-ines/
  8. (en) Flood Berm Collapses at Nebraska Nuclear Plant sur Fox news, le 26 juin 2011
  9. (en) Nebraska plant: This is notFukushima (extrait) sur CNN (copie Youtube Nebraska plant: This is notFukushima, reportage complet sur Youtube)
  10. (en) Local ABC News: 10 mile evacuation around Ft. Calhoun nuke plant (VIDEO) ABC News, via ENEnews (energy news)
  11. (en) [1] sur youtube
  12. (fr) Centrale nucléaire inondée de Fort Calhoun (USA): évacuation décrétée dans une zone de 16 km (10 miles) sur Mediapart
  13. (en) « ABC News Says They Made An Error In Reporting Fort Calhoun Evacuation, Demands Story Be Scrubbed From Internet » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-25 sur Alexander Higgins Blog.
  14. (en) Worker Burned At Nuclear Plant on KeTV 7, le 30 juin 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]