Pioneer 11

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pioneer 11

Description de l'image  Pioneer 10 diagramme des systèmes.svg.
Caractéristiques
Organisation NASA
Domaine Exploration de Jupiter, Saturne et du milieu interplanétaire
Masse 259 kg (hors carburant)
Lancement 6 avril 1973 à 02:11 UTC
Lanceur Atlas-Centaur
Fin de mission 30 septembre 1995
Durée 22 ans
Autres noms Pioneer-G
Trajectoire
Orbite Survol de Jupiter le 2 décembre 1974.
Survol de Saturne le 1er septembre 1979.
Trajectoire d'échappement du Système solaire par la suite.
Programme Pioneer
Index NSSDC 1973-019A

Pioneer 11 est une sonde qui fut lancée environ un an après sa grande sœur Pioneer 10 le 5 avril 1973 par la fusée Atlas/Centaur/TE364-4. Elle avait eu pour mission de survoler et photographier Jupiter. Ensuite, elle put profiter de l'assistance gravitationnelle de cette dernière afin de rejoindre Saturne avant de quitter définitivement l'héliosphère.

Tout comme Pioneer 10, Pioneer 11 emportait à son bord une plaque destinée à d'éventuelles vies extraterrestres et représentant un homme et une femme, la position de la Terre et du Soleil dans la galaxie ainsi qu'un schéma d'un atome d'hydrogène.

Après avoir dépassé la ceinture d'astéroïdes, les moteurs de la sonde furent par la suite allumés pour accroître sa vitesse à 43 000 km du sommet de la couche nuageuse de Jupiter. Durant son trajet vers la planète géante ainsi que lors de son survol de celle-ci, Pioneer 11 étudia notamment le vent solaire, les rayonnements cosmiques, les champs magnétiques planétaires et interplanétaires, l'atmosphère et la surface de Jupiter ainsi que de certains de ses satellites. Le 2 décembre 1974, Pioneer 11 prit notamment des photos de la Grande Tache Rouge de la planète, fit les premières observations des régions polaires et détermina la masse de son satellite Callisto. L'attraction de la planète géante accéléra Pioneer 11 jusqu'à 173 000 km/h pour la dévier vers Saturne. Les photographies transmises modifièrent complètement la perception des scientifiques (simplement à cause de la quantité de données rendues disponibles) et du grand public (par la qualité des images qui rompait brutalement avec les images floues et approximatives qui étaient disponibles jusque-là).

La sonde atteignit donc Saturne le 1er septembre 1979, passant à 22 000 km du sommet des nuages, prit les premières photos de près de la planète, découvrit deux satellites et un anneau jusque là inconnus, étudia la magnétosphère saturnienne et établit que la température sur le satellite Titan était vraisemblablement trop froide pour permettre le développement de n'importe quelle forme de vie, malgré la présence de méthane et de molécules organiques.

Pioneer 11 continua ensuite sa route vers les confins du Système solaire, tout en retransmettant des données sur les rayonnements cosmiques ou le vent solaire. Le 30 septembre 1995, la mission fut officiellement stoppée en raison du manque d'énergie disponible par le générateur thermoélectrique à radioisotope de la sonde, une énergie nécessaire pour permettre de continuer les observations et de communiquer avec la Terre. Le dernier contact avec Pioneer 11 survint en novembre 1995. Depuis lors, elle continue sa route vers l'extérieur du Système solaire, en direction de la constellation de l'Aigle. Elle devrait passer à proximité d'une étoile de cette constellation dans 4 millions d'années. Au 1er avril 2011, la sonde se trouve à environ 83 UA du Soleil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paolo Ulivi et David M Harland, Robotic Exploration of the Solar System Part 1 The Golden Age 1957-1982, Springer Praxis,‎ 2007 (ISBN 978-0-387-49326-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]