Defense Satellite Communications System

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Defense Satellite Communication System (DSCS) est une série de satellites militaires américains offrant des services de communications entre utilisateurs répartis sur tout le globe. La coordination du programme est assurée par la Defense Information System Agency (anciennement la Defense Communication Agency) pour le compte de l'armée de l'air américaine. Trois générations de satellites géosynchrones se sont succédé depuis 1966. Les satellites DSCS doivent être progressivement remplacés par la série des satellites de la famille des Wideband Global SATCOM qui a commencé à être déployée en 2007.

Les différentes phases du programme[modifier | modifier le code]

IDCS[modifier | modifier le code]

Les huit premiers satellites IDCS installés dans la coiffe d'une Titan 3

Première phase du projet, l'Initial Defense Satellite Communications System se composait au départ de 7 satellites lancés ensemble le 16 juin 1966 par une fusée Titan III depuis Cape Canaveral. Trois autres lancements groupés de respectivement 8, 4 et 8 satellites vinrent compléter la constellation en Janvier 1967, Juillet 1967 puis en juin 1968.

Chaque satellite pesait 45 kg. Leur conception était très simple : ils n'avaient ni batteries, ni système de contrôle d'attitude actif.

Le segment sol se composait de deux stations fixes et de 34 terminaux mobiles.

DSCS II[modifier | modifier le code]

Vue d'artiste d'un satellite DSCS II

La deuxième phase du DSCS fut initiée en novembre 1971. Entre cette date et le 4 septembre 1989, 16 satellites furent lancés par une fusée Titan III ; seuls 12 d'entre-eux atteindront leur orbite géostationnaire opérationnelle.

La constellation utilisait quatre satellites opérationnels positionnés à 175° E, 60° E, 12° W et 135° W. Deux satellites de secours manœuvrables sur les positions précédentes complétaient la constellation.

Les satellites de cette génération ont été construits par TRW. Ce sont des satellites spinnés (stabilisé par rotation) de 4 m de diamètre. Ils pesaient 521 kg au décollage et pouvaient développer une puissance électrique de 535 W. Ils étaient conçus pour une durée de vie de 5 ans. Leur système de propulsion utilisaient l'hydrazine.

La charge utile embarquée se composait de deux transpondeurs de 20 W en bande X, supportant 1300 canaux de voix ou un débit de données de 100 Mb/s.

DSCS III[modifier | modifier le code]

Vue d'artiste d'un satellite DSCS III

Au cours de la troisième et dernière phase du programme, entre octobre 1982 et août 2003, 14 satellites furent lancés par diverses fusées (Atlas 2, Titan III et Delta IV, ainsi que par la Navette).

La constellation comprend cinq satellites géostationnaires opérationnels et quatre satellites de secours.

Les satellites de cette génération furent construits par GE Astro Space (devenu ensuite Martin Marietta puis Lockheed Martin). Ce sont des satellites stabilisés 3-axes de 1 235 kg, développant 1 240 W. Ils furent conçus pour une durée de vie de 10 ans en orbite, durée dépassée par la plupart des satellites.

La charge utile de télécommunication travaille avec 6 transpondeurs en bande X et permet une couverture mondiale et des couvertures locales. Elle offre également une résistance au brouillage. Elle se compose de deux antennes cornets couvrant la Terre et d'une antenne multi-faisceaux orientable à lentille (61 faisceaux), utilisées en réception. Pour l'émission, elle utilise deux antennes cornets, deux antennes multi-faisceaux orientables à guide-d'onde (19 faisceaux chacune) et d'une antenne parabolique à fort gain.

Les performances des satellites ont été améliorées en cours de programme dans le cadre du Service Life Enhancement Program.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]