National Geospatial-Intelligence Agency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 50′ 53″ N 77° 00′ 43″ O / 38.848, -77.012 ()

National Geospatial-Intelligence Agency
Image illustrative de l'article National Geospatial-Intelligence Agency

Période 1er octobre 1996
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Département de la Défense des États-Unis
Branche Intelligence Community
Type Service de renseignement
Rôle Renseignement militaire
Effectif +/- 16 000 personnes
Devise « Know the Earth... Show the Way... Understand the World »
Commandant Letitia Long (en) (depuis août 2010)

La National Geospatial-Intelligence Agency (NGA), anciennement National Imagery and Mapping Agency (NIMA), est une agence du département de la Défense des États-Unis qui a pour fonction de collecter, analyser et diffuser le renseignement géospatial en utilisant l'imagerie satellite.

Présentation[modifier | modifier le code]

La NGA est membre de la Communauté du renseignement des États-Unis et placée sous l’autorité du Directeur du renseignement national.

Son quartier-général se situe sur la base militaire de Fort Belvoir à Springfield (en). Les chiffres exacts du budget alloué à la NGA sont tenus secrets pour des raisons de sécurité.

Le 9 août 2010, Letitia A. Long est nommée directrice de l'agence[1], devenant ainsi la première femme à diriger l'une des 16 agences gouvernementales de renseignement américaines[2], succédant au vice-amiral Robert B. Murrett, qui dirigeait la NGA depuis 2006.

La NGA a été crédité par la Maison-Blanche et les responsables militaires d'avoir fourni des informations essentielles à l'appui de l'opération Neptune Spear, le 2 mai 2011, dans laquelle les militaires américains ont attaqué le logement secret d'Oussama Ben Laden à Abbottabad, au Pakistan, où il était tué au combat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en), page « Key Officials : Director Letitia A. Long », sur le site de la NGA, consultée le 10 août 2010.
  2. (en), Marjorie Censer, article « Letitia A. Long becomes first female director of NGA », 10 août 2010, The Washington Post.

Lien externe[modifier | modifier le code]