Lanceur (astronautique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lanceur.

Dans le domaine astronautique, un lanceur est une fusée capable d’envoyer une charge utile dans l’espace. Cela peut être un satellite artificiel en orbite par exemple, ou une sonde spatiale qui quitte l’attraction terrestre.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les premiers modèles ont été conçus dans les années 1950 et la conception de base n'a guère changé depuis.

Le lanceur est constitué d’un ou plusieurs moteurs, en un ou plusieurs étages, du ou des combustibles (qui peuvent être plusieurs pour un même étage, et différents selon les étages), ainsi que d’un système électronique de contrôle (case à équipement). La charge utile est généralement placée au sommet du lanceur, sous une coiffe.

Selon les missions, le lanceur peut atteindre plusieurs orbites, préalablement enregistrée dans le « cerveau » de la fusée. On peut citer, à titre d’exemples, les orbites géostationnaires (GEO), les orbites de transfert géostationnaires (GTO) qui permettent d’atteindre les précédentes, les orbites basses (LEO) (Station spatiale internationale ISS), etc.

Un même lanceur ne peut pas embarquer la même masse utile selon qu’on lui désigne une orbite basse ou haute : plus il faut aller haut et plus la masse de carburant nécessaire est importante au détriment de la masse utile.

Un carneau d’environ vingt mètres de profondeur reçoit les gaz d’échappement au décollage.

Lanceurs par pays/région[modifier | modifier le code]

En italique figurent les lanceurs qui ne sont plus utilisés, ainsi que les projets dont le développement est abandonné ou suspendu (octobre 2011).

Brésil[modifier | modifier le code]

  • VLS-1 (en développement)

Chine[modifier | modifier le code]

Corée du Sud[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Inde[modifier | modifier le code]

Iran[modifier | modifier le code]

Israël[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Russie et auparavant Union soviétique[modifier | modifier le code]

Ukraine[modifier | modifier le code]

Lanceurs privés[modifier | modifier le code]

Nombres et coûts des lancements entre 2006 et 2009[modifier | modifier le code]

Nombre de lancements par année et type de lanceur[1]
(lanceurs moyens et lourds seulement)
Année 2006 2007 2008 2009 Coût lancement[2]
en millions de dollars
Coût/kg en $
Lanceur tirs satellites tirs satellites tirs satellites tirs satellites
Drapeau de l’Union européenne Ariane 5 5 10 6 12 6 11 7 12 220 (ECA) 22 917
Drapeau des États-Unis Atlas V 2 2 3 5 2 2 5 6 125 (501) 25 000
Drapeau des États-Unis Delta II 6 8 8 8 5 5 8 9 65 (7920) 36 011
Drapeau des États-Unis Delta IV 3 3 1 1 - - 3 3 170 (Medium) 40 380
Drapeau des États-Unis Falcon 9 - - - - - - - - 55 (prévision) 12 115 (prévision)
Drapeau du Japon H-IIA 4 4 2 3 1 1 3 3
Drapeau de la République populaire de Chine Longue Marche 3 3 3 6 6 4 4 2 2 60 (3A) 23 177
Drapeau de la Russie Proton 6 6 7 7 10 10 8 10 100 (M) 18 182
Drapeau : Ukraine Zenit 5 5 1 1 6 6 4 4 60 (SLB) 16 666

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Launcher (log des lancements) », sur Gunter's Space Page (consulté le 4 décembre 2009)
  2. « FAA Semi-Annual Launch Report: Second Half of 2009 », Federal Aviation Administration - Office of Commercial Space Transportation (consulté le 7 décembre 2009) [PDF]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]