Michael Laudrup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laudrup.
Michael Laudrup
Michael Laudrup.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Qatar Lekhwiya SC
Biographie
Nom Michael Laudrup
Nationalité Drapeau du Danemark Danemark
Naissance 15 juin 1964 (50 ans)
Lieu Frederiksberg, Danemark
Taille 1,83 m
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
  Drapeau : Danemark Vanløse IF
1973-1976 Drapeau : Danemark Brøndby IF
1976-1980 Drapeau : Danemark Kjøbenhavns Boldklub
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1980-1981 Drapeau : Danemark Kjøbenhavns Boldklub 014 00(3)
1981-1983 Drapeau : Danemark Brøndby IF 038 0(23)
1983-1989 Drapeau : Italie Juventus 102 0(16)
1983-1985 Drapeau : Italie Lazio Rome 060 00(9)
1989-1994 Drapeau : Espagne FC Barcelone 166 0(44)
1994-1996 Drapeau : Espagne Real Madrid 062 0(12)
1996-1997 Drapeau : Japon Vissel Kobe 015 00(6)
1997-1998 Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam 021 0(11)
Total 479 (130)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1982 Drapeau : Danemark Danemark espoirs 002 0(0)
1982-1998 Drapeau : Danemark Danemark 104 (37)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2000-2002 Drapeau : Danemark Danemark (adjoint)
2002-2006 Drapeau : Danemark Brøndby IF 0132
2007-2008 Drapeau : Espagne Getafe CF 0059
2008-2009 Drapeau : Russie Spartak Moscou 0022
2010-2011 Drapeau : Espagne RCD Majorque 0047
2012-2014 Drapeau : Pays de Galles Swansea City 0084
2014- Drapeau : Qatar Lekhwiya SC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Michael Laudrup, né le 15 juin 1964 à Frederiksberg est un ancien footballeur international danois, devenu entraîneur. Il est actuellement l’entraîneur du club de Lekhwiya.

Surnommé durant sa carrière Miki, Michelino ou encore il violino[1], ce milieu offensif, considéré comme l'un des plus doués de sa génération et comme le meilleur joueur de l'histoire du football danois, a évolué dans plusieurs des plus grands clubs européens, notamment la Juventus, le FC Barcelone, le Real Madrid et l'Ajax Amsterdam avec lesquels il remporte de nombreux titres. En novembre 2006, il est élu meilleur joueur danois de l'Histoire par la Fédération du Danemark de football (FDU). Son frère cadet Brian a également réussi une brillante carrière.

Retiré des terrains, il choisit de devenir entraîneur faisant tout d'abord ses armes comme adjoint au sélectionneur de l'équipe du Danemark en 2002 avant d'entraîner Brøndby IF, Getafe CF, Spartak Moscou et le RCD Majorque.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Né à Frederiksberg près de Copenhague d'un père footballeur professionnel Finn Laudrup (en) (19 sélections en équipe du Danemark, 6 buts de 1967 à 1979), le petit Michael Laudrup signe sa première licence au Vanløse IF. Son père devenant entraîneur-joueur de l'équipe de Brøndby en 1973, Laudrup rejoint naturellement les rangs des équipes de jeunes de ce petit club de la banlieue de la capitale danois. À 12 ans et alors que Finn Laudrup est transféré à Kjøbenhavns Boldklub (devenu depuis FC Copenhague), l'ainé des frères Laudrup le suit de nouveau dans ce club évoluant en Première Division danoise. Son frère Brian, cadet de cinq ans reste à Brøndby.

Michael Laudrup fait ses débuts dans l'équipe première du Kjøbenhavns Boldklub lors de la saison 1980-1981 et reçoit sa première cape des moins de 19 ans en février 1981. Il inscrit 3 buts durant cette première saison chez les pros avant de retourner à Brøndby pour la saison 1982-1983. Jouant 38 matches et inscrivant 24 buts (dont 15 buts en Championnat), il contribue grandement à la montée du club en Première Division danoise. Durant cette saison exceptionnelle, il est élu Joueur danois de l'année 1982.

À 19 ans et dès sa première saison pleine, il tape dans l'œil d'un des plus grands clubs du continent, la Juventus qui arrive à le faire signer en juin 1983 (il fut conseillé au président bianconero Giampiero Boniperti[2] par un ancien entraîneur italien à la retraite au Danemark, Mario Astorri[2]). Transféré pour 1 million de dollars, il devient alors le transfert le plus cher du Championnat danois.

Du fait d'un nombre d'étrangers trop important à Turin (la Vieille Dame comptant notamment dans ses rangs Michel Platini ou Zbigniew Boniek) Laudrup est prêté à la Lazio Rome nouvellement promu dans le Championnat d'Italie de football. Il y reste deux ans inscrivant notamment deux buts lors de son premier match à Vérone face à l'Hellas Vérone (défaite 4-2). Maintenu de justesse lors de la saison 1983-1984, les Lazialis sont relégués à l'issue de la saison 1984-1985. Malgré 60 apparitions sous le maillot bleu azur, Laudrup inscrit seulement 16 buts (dont un seul but lors de la saison 1984-1985).

Malgré ces deux années mitigés à la Lazio Rome, le départ de Zbigniew Boniek lui ouvre enfin les portes de l'équipe première de la Juventus, qu'il rejoint durant l'été 1985. Durant la saison 1985-1986, il devient Champion d'Italie et remporte la Coupe intercontinentale au côté de Gaetano Scirea, Aldo Serena et Michel Platini. Disputant 29 matches et inscrivant 7 buts, il est élu en 1985 Joueur danois de l'année. La saison 1986-1987 est très difficile pour le Danois, victime de blessures à répétition. Il ne dispute que 20 matches sous le maillot de la Vieille Dame qui termine cette année-là deuxième derrière le S.S.C. Napoli de Diego Maradona. Michel Platini décide alors d'arrêter sa carrière. Avec ce départ, Laudrup reçoit les clefs du milieu de terrain de la Juve. Mais son entente avec le Gallois Ian Rush, recruté durant l'été 1987 déçoit: le Gallois inscrit 8 buts alors que le Danois ne trouve pas une seule fois le chemin des filets durant cette saison 1987-1988 ou les Turinois atteignent péniblement la sixième place au classement final de la Série A.

Après une saison 1988-1989 un peu meilleur sur le plan comptable pour la Juventus (quatrième) et le joueur (6 buts en 26 matches), Laudrup quitte la Serie A italienne pour la Liga et le FC Barcelone.

Dirigé par Johan Cruijff, l'équipe du FC Barcelone du début des années 1990 est considéré comme l'une des plus belles équipes de l'Histoire du club catalan. Avec le buteur bulgare Hristo Stoichkov et le défenseur hollandais Ronald Koeman, il est l'un des trois étrangers du club qui remportent quatre fois consécutivement la Liga (de 1991 à 1994) et triomphe sur la scène européenne. Le FC Barcelone de Cruijff remporte en effet la Coupe des clubs champions européens 1991-1992, la première de son Histoire. Laudrup dispute entièrement la finale disputé 20 mai 1992 à Wembley et remportée 1-0 (après prolongations) aux dépens de la Sampdoria de Gianluca Vialli. Au sein de cette Dream Team barcelonaise où évolue également Josep Guardiola ou Jose Mari Bakero, le Danois est élu deux fois joueur du championnat espagnol de l'année. Mais en 1993, l'arrivée de Romário au sein de l'attaque barcelonaise place Laudrup sur le banc puis vers la sortie. Le nombre d'étrangers par club étant limité, il ne dispute ainsi pas la Finale de la Ligue des champions de l'UEFA 1993-1994 perdu 4-0 face au Milan AC.

À l'issue de la saison 1993-1994, il choisit de rejoindre le club rival et honni du FC Barcelone, le Real Madrid. Au côté d'Iván Zamorano, Fernando Redondo, Raúl ou Fernando Hierro, il réussit l'exploit inédit en Liga de remporter cinq titres consécutifs et sous deux maillots différents. Resté deux saisons seulement sous le maillot des Merengues, il reste encore aujourd'hui comme l'une des idoles du club. En 2002, et pour les cent ans du club, le journal Marca révèle les résultats d'un sondage plaçant Michael Laudrup comme le douzième joueur préféré des socios dans l'Histoire du club. Lors de la saison 1994-1995, il participe ainsi grandement au large succès madrilène 5-0 contre le Barça qui venge la déroute encaissée sur le même score lors de la saison précédente au Camp Nou. Le Danois avait participé à la rencontre mais sous le maillot... blaugrana.

À 32 ans, Michael Laudrup décide de quitter le Real Madrid pour jouer durant la saison 1996-1997 pour le Japonais du Vissel Kobe. Il n'y joue que 15 matches. Pour sa dernière saison professionnelle, Laudrup rejoint l'Ajax Amsterdam. Disputant 21 matches, il marque la bagatelle de 11 buts contribuant au titre de Champion des Pays-Bas. À 34 ans et sur ce dernier titre, le Danois met fin à sa carrière.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Michael Laudrup marque 37 buts au cours de 104 sélections pour le Danemark. Seuls Peter Schmeichel avec 129 matchs, Jon Dahl Tomasson avec 110 matchs et Thomas Helveg avec 108 matchs ont joué plus de matchs sous le maillot danois. À partir de novembre 1994, il tient le rôle de capitaine en sélection pour un total de 28 matchs jusqu'à sa retraite internationale en juin 1998.

Il a participé à plusieurs championnat d'Europe des nations avec l'équipe du Danemark, en 1984, 1988 et 1996. Il n'a pas joué l'Euro 1992 en raison d’un désaccord avec le sélectionneur (l'équipe du Danemark a remporté le titre sans lui).

Michael Laudrup a joué lors de la Coupe du monde de 1986 et la Coupe du monde de 1998.

Il a gagné la Coupe des confédérations en 1995 avec l'équipe du Danemark.

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1999, il est élu meilleur joueur étranger du championnat d'Espagne pour les 25 dernières années[3]. En avril 2000, il est fait chevalier de l'Ordre de Dannebrog. Toujours en 1999, il est récipiendaire du Rasmus Klump Prisen.

Lors du cinquantième anniversaire de l'UEFA, en novembre 2003, il est désigné joueur en or danois, titre récompensant le joueur le plus remarquable des 50 dernières années par la Fédération du Danemark de football[4]. Il est officiellement désigné meilleur footballeur danois de tous les temps par la fédération en novembre 2006[5].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

À la fin de sa carrière de joueur, Laudrup se tourne vers la fonction d'entraîneur et devient adjoint au sélectionneur de l'équipe nationale danoise. Il obtient son premier rôle d'entraîneur en 2002 à Brøndby, un de ses anciens clubs. Sous sa direction le club remporte le titre de champion en 2005 mais l'ancien joueur décide de ne pas reconduire le contrat le liant à Brøndby jusqu'en mai 2006. Avec son accord, le club décide de nommer un salon de son stade "The Michael Laudrup Lounge" en 2007.

Après plus d'un an sans club, il s'engage en juillet 2007 avec le club espagnol de Getafe. Avec ce club il connait un succès relatif en le conduisant à deux reprise en finale de la coupe d'Espagne et en le qualifiant pour la Coupe UEFA, grâce à un style de jeu offensif. Lors de la saison 2007 il atteint la finale de la coupe d'Espagne et les quarts de finale de la coupe de l'UEFA, mais ne se classe que 14e en championnat. Il quitte le club en mai 2008.

Il était sur le point de s'engager en juin 2008 pour deux ans avec le club grec du Panathinaïkos, mais son contrat a été annulé par le Panathinaïkos, suite à une demande de libération en cas d'offre pour un club espagnol, demande que les dirigeants du Panathinaïkos ont refusée[6].

Il effectue un séjour en Russie lors de la saison 2008-2009 où il entraîne le Spartak Moscou. Lors de cette première saison, le club finit à la 8e place du Championnat russe alors qu'il était 2e en 2007 et subit une élimination précoce en quarts de finale de la coupe de Russie contre le Dynamo Moscou (défaite 3-0), suite à cette défaite il est limogé le 15 avril 2009[7].

En juin 2010, il est nommé entraîneur du RCD Majorque. Il présente sa démission le 27 septembre 2011, sa décision a été prise suite à des différends avec le directeur sportif du club. L'année suivante, il remplace Brendan Rodgers à la tête de Swansea City. Le 24 février 2012, il remporte la Coupe de la Ligue en écrasant Bradford City (5-0). Le 4 février 2014, il est licencié.

En juillet 2014, il part au Qatar entraîner le champion en titre Lekhwiya.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Equipe Période Apparitions Buts Ratio
Drapeau : Danemark Brøndby IF 1982-1983 38 23 0.60
Drapeau : Italie SS Lazio 1983-1985 60 9 0.15
Drapeau : Italie Juventus 1985-1989 102 16 0.16
Drapeau : Espagne FC Barcelone 1989-1994 166 40 0.24
Drapeau : Espagne Real Madrid 1994-1996 62 12 0.19
Drapeau : Japon Vissel Kobe 1996-1997 15 6 0.40
Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam 1997-1998 21 11 0.52
Total 1982-1998 464 117 0.25

D'entraîneur[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 1er septembre 2014.

Club Début Fin Résultats
M V N D  % Victoires
Drapeau : Danemark Brøndby IF 1er juillet 2002 30 juin 2006 187 105 41 41 56.1
Drapeau : Espagne Getafe CF 2 juillet 2007 30 juin 2008 59 25 15 19 42.3
Drapeau : Russie Spartak Moscou 12 septembre 2008 15 avril 2009 22 7 5 10 31.8
Drapeau : Espagne RCD Majorque 2 juillet 2010 28 septembre 2011 47 15 9 23 31.9
Drapeau : Pays de Galles Swansea City 15 juin 2012 4 février 2014 84 29 24 31 34.5
Total 399 181 94 124 45.4

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  2. a et b E' morto Astorri, giramondo del calcio, Libertà, 5 décembre 1989, pag.20
  3. IFHOC, The Gala in Barcelona, 1 February 1999
  4. (en) UEFA.com, Golden Players take center stage, 29 November 2003.
  5. (da) Michael Laudrup bedste spiller gennem tiderne, DBU.dk, 13 November 2006
  6. « Laudrup n'ira pas au Pana », Le Figaro.fr,‎ 6 juin 2008.
  7. « Le Spartak Moscou limoge Michael Laudrup », FIFA.com,‎ 16 avril 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]