Jesper Olsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olsen.
Jesper Olsen
Jesper Olsen, Peter van de Ven 1983.jpg
Olsen (à gauche) dribble Peter van de Ven (1983).
Biographie
Nationalité Drapeau : Danemark Danois
Naissance 20 mars 1961 (53 ans)
Lieu Fakse (Danemark)
Taille 1,68 m
Période pro. 1977–1992
Poste ailier gauche
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1977–1981 Drapeau du Danemark Næstved IF 64 (11)
1981–1984 Drapeau des Pays-Bas Ajax Amsterdam 85 (23)
1984–1988 Drapeau de l'Angleterre Manchester United 176 (24)
1988 Drapeau du Danemark Næstved IF 2 (1)
1988–1990 Drapeau de la France G. de Bordeaux 58 (3)
1990–1992 Drapeau de la France SM Caen 59 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1980–1990 Drapeau : Danemark Danemark 43 (5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Jesper Olsen est un ancien footballeur international danois, né le 20 mars 1961 à Fakse (Danemark).

Cet ailier gauche se fait connaître sous le maillot de l'Ajax Amsterdam, entre 1981 et 1984, puis de Manchester United, jusqu'en 1988. Jesper Olsen est à cette époque sélectionné à 43 reprises en équipe du Danemark, pour laquelle il marque 5 buts et participe à l'Euro 1984 puis à la coupe du monde 1986.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jesper Olsen débute sa carrière à Næstved IF en 1977 et s'impose rapidement comme un des meilleurs danois de sa génération. Régulièrement appelé en équipe nationale de jeunes, il fait ses débuts en équipe nationale en juillet 1980, à 19 ans, lors d'un match amical face à l'Union soviétique. L'été suivant, il est recruté par l'Ajax Amsterdam, où il rejoint un certain Johan Cruyff.

En trois saisons, il remporte deux fois le championnat des Pays-Bas et une fois la coupe nationale. Au sein d'une équipe extrêmement dominatrice (qui marque 223 buts en 68 matchs de championnat lors des deux premières saisons), Olsen est surnommé De Vlo (la puce), pour son habilité comme dribbleur. Il se fait également connaître en étant le compère de Cruyff lors du penalty passé : lors d'un match face à Helmond Sport le 5 décembre 1982, alors que l'Ajax mène 1-0, Cruyff obtient un penalty ; au lieu de le tirer, il fait une passe à Olsen, qui lui rend le ballon. Cruyff n'a alors plus qu'à pousser le ballon dans les filets du gardien médusé. Avec l'équipe nationale danoise, Olsen marque à deux reprises lors des éliminatoires de l'Euro 84, notamment face à l'Angleterre. Il fait alors partie de la « Danish dynamite »[1]. Il joue deux matchs du tournoi : lors du premier face à la France, il provoque l'expulsion de Manuel Amoros qui lui assène un coup de tête suite à un tacle viril[2]. Puis il participe à la demi-finale contre l'Espagne, qui s'achève sur une séance de tirs au but. Il marque le sien mais son équipe est finalement éliminée.

En juillet 1984, Olsen est recruté par Manchester United, avec lequel il remporte la FA Cup lors de la première saison. Sélectionné pour la coupe du monde 1986, il est l'auteur de deux buts en phase de poule. Face à l'Espagne en huitième de finale, il ouvre le score sur pénalty avant de commettre une grossière erreur sur une passe en retrait vers son gardien, dont profite Emilio Butragueño. Après la défaite finale 5-1 des Danois, l'expression rigtig Jesper Olsen (une vraie Jesper Olsen) entre dans le langage footballistique danois[3],[4].

À Manchester, Olsen peine cependant à réellement confirmer les espoirs placés en lui[5]. Sélectionné pour l'Euro 1988, il n'y joue pas un seul match. En 1988, après un bref prêt dans son club formateur, il part en France, aux Girondins de Bordeaux où il joue deux ans, avant de terminer sa carrière au SM Caen, où il devient progressivement arrière latéral, laissant la place d'ailier à un certain Xavier Gravelaine. Le club caennais connaît ces saisons-là des résultats inédits, au point de se qualifier pour la coupe UEFA. Handicapé par une pubalgie tenace, il décide d'arrêter sa carrière en 1992, malgré des propositions de clubs anglais.

Suite à sa retraite sportive, Olsen a quitté le monde du football. Vivant en Australie, il fonde en 2003 le Fun Football Group in Australia[6]. Le 4 mai 2006, il est admis à l'hôpital du fait d'une hémorragie cérébrale[7]. En 2010, il apparaît dans le staff du Melbourne Heart FC, club de A-League[8].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Jesper Olsen dispute au cours de sa carrière 402 matchs de championnat, dont 112 en championnat de France[9] et 139 en Angleterre[10],[11].

Saison Club Pays Championnat Coupe
nationale
Coupe
de la ligue
Coupe
d’Europe
Div. Matchs Buts M B M B Comp. M B
1977-1981 Næstved IF Drapeau : Danemark SAS Ligaen 64 11  ?  ? - - -  ?  ?
1981-1984 Ajax Amsterdam Drapeau : Pays-Bas Eredivisie 85 23  ?  ? - - -  ?  ?
1984-1985 Manchester United Drapeau : Angleterre First Division 36 5 6 0 2 1 C3 7 0
1985-1986 Manchester United Drapeau : Angleterre First Division 28 11 5 2 3 (+1[12]) 0 - - -
1986-1987 Manchester United Drapeau : Angleterre First Division 28 3 2 0 2 0 - - -
1987-1988 Manchester United Drapeau : Angleterre First Division 37 2 3 0 4 0 - - -
mai 1988 Næstved IF (prêt) Drapeau : Danemark SAS Ligaen 2 1 - - - - - - -
1988-novembre 1988 Manchester United Drapeau : Angleterre First Division 10 0 2 0 - - - - -
novembre 1988-1989 Girondins de Bordeaux Drapeau : France D1 18 2 1 0 - - - - -
1989-1990 Girondins de Bordeaux Drapeau : France D1 36 1 3 0 - - - - -
1990-1991 SM Caen Drapeau : France D1 35 0 1 0 - - - - -
1991-1992 SM Caen Drapeau : France D1 23 0 0 0 - - - - -
Total (1977-1992) 402 59 23 2 12 1 - 7 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The forgotten story of ... Danish Dynamite, the Denmark side of the mid-80s, guardian.co.uk, 13 octobre 2009
  2. Jesper Olsen, afterfoot.com
  3. (en) Tom Bryant, « The Knowledge: The footballers who have moves named after them », Guardian Unlimited (Football),‎ 31 octobre 2007 (consulté le 21 November 2007)
  4. Faire un Jesper, parlonsfoot.com
  5. (da) Kim Simmelsgaard, "Så bli'r Olsen englænder", B.T., 20 octobre 1991
  6. Fun Football Groupe
  7. (en) Olsen suffers brain haemorrhage, BBC Sport, 9 mai 2006
  8. Olsen and Milicic unveiled as Melbourne Heart’s assistants, tribalfootball.com, 18.11.09
  9. Fiche de Jesper Olsen, footballdatabase.eu
  10. Jesper Olsen, www.sporting-heroes.net
  11. Jesper Olsen, aboutmanutd.com
  12. 1 match de FA Charity Shield