Martignas-sur-Jalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martignas-sur-Jalle
Église de Martignas-sur-Jalle
Église de Martignas-sur-Jalle
Blason de Martignas-sur-Jalle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement de Bordeaux
Canton de Mérignac-2
Intercommunalité Communauté urbaine de Bordeaux
Maire
Mandat
Michel Vernejoul
2014-2020
Code postal 33127
Code commune 33273
Démographie
Population
municipale
7 207 hab. (2011)
Densité 273 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 30″ N 0° 46′ 28″ O / 44.8416666667, -0.77444444444444° 50′ 30″ Nord 0° 46′ 28″ Ouest / 44.8416666667, -0.774444444444  
Altitude Min. 22 m – Max. 46 m
Superficie 26,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Martignas-sur-Jalle

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de Gironde
City locator 14.svg
Martignas-sur-Jalle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Martignas-sur-Jalle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Martignas-sur-Jalle
Liens
Site web http://www.martignas.org/

Martignas-sur-Jalle (Martinhàs [maɾti'ɲas] en gascon) est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Martignas sur Jalle a décidé de rejoindre la Communauté urbaine de Bordeaux en juillet 2013

Commune située dans l'aire urbaine de Bordeaux et même dans son unité urbaine sur la Jalle de Blanquefort, elle est proche du terroir viticole de Pessac-Léognan (AOC). Elle fait partie du Pays des Graves et Landes de Cernès. Aussi, la commune jouit d'une localisation certaine pour toutes personnes voulant bénéficier à la fois de l'activité économique de Bordeaux et de sa communauté urbaine à des fins professionnelles ainsi que de l'attrait touristique que procure le Bassin d'Arcachon. Et cela du fait que Martignas-sur-Jalle est à vingt minutes d'Andernos et à moins de trois quarts d'heure des quais du chef-lieu aquitain. Enfin, il est à noter sa grande proximité avec l'aéroport international de Bordeaux-Mérignac puisque moins de dix minutes[Quand ?] en véhicule motorisé suffisent à l'atteindre. Martignas-sur-Jalle est partagée en trois comités aux noms allusifs : quartier Nord, quartier Ouest et quartier Sud. La commune en elle-même est traversée par le ruisseau de la Jalle en sa partie est. La largeur de ce dernier atteint son summum[Combien ?] au niveau d'un espace naturel public appelé Moulin Bidon.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire[modifier | modifier le code]

L'implantation la plus ancienne est une villa gallo-romaine située au nord-est de la commune, au lieu-dit Hestigeac. Un trésor monétaire y fut trouvé au milieu du XXe siècle. La commune elle-même est issue d'un établissement hospitalier templier, dépendant de la Commanderie du Temple de Bordeaux.

La ville est également commune de garnison depuis le XIXe siècle, avec l'implantation du Camp de Souge, notamment occupé par le 1er régiment de chasseurs parachutistes de 1984 à 1999 puis par l'état-major de la 2e brigade logistique de l'Armée de Terre et les 1 200 hommes du 503e régiment du train de 1999 à 2011. En 2011, le 13e régiment de dragons parachutistes remplace ces unités sur le site.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Martignas

« Au premier de sinople à l'épi de maïs d'or, au deuxième d'or au pot de résine de sable ouvert d'argent, au chef de gueules chargé d'un mouton d'argent passant à dextre. »

L'origine de ce blason reste confuse. L'architecte R. Monginoux, responsable de l'édification du foyer rural en 1950, aurait joint à sa lettre de projet le dessin du blason chargé de décorer la porte, qui aurait été choisi à partir d'un concours organisé par l'école communale. L'épi de maïs, le pot de résine et le mouton symbolisent l'activité économique principale du village en cette période. Avant cette date, les archives de Martignas ne mentionnent aucun blason originel.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Étiquette

Liste

Effectif

Statut

PS - DVG PMRE 23 majorité
DVD - MoDem - UMP PCDA 6 opposition

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 1989 Daniel Bégu RPR  
mars 1989 juin 1995 Danielle M'Bomo PS  
juin 1995 mars 2001 Jean-Louis Veyry RPR  
mars 2001 en cours Michel Vernejoul PS  

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 7 207 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
361 213 231 255 255 239 238 248 243
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
252 231 258 657 258 268 284 317 328
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
328 358 334 448 463 402 721 712 1 016
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
892 994 1 424 3 726 5 732 5 574 6 633 7 207 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Statue de Pèlerin au pied de l'église
  • Dassault Aviation- construction des voilures des avions Falcon
  • Sainte-Germaine - leader européen de la ficelle et du film agricole
  • Eiffage construction, Atlantique - pôle bâtiment
  • Camp de Souge (base militaire)
  • Lablanche & Company[3] développement logiciels systèmes (domaines civil et militaire) et conseil en stratégie

Transport en commun[modifier | modifier le code]

  • Bus

Depuis le 1er juillet 2013

Liane 11 Bègles-Rives d'Arcins ⇔ Le Haillan-5 Chemins

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

2e lieu de mémoire français après le Mont-Valérien, par le nombre de victimes du nazisme.

Sports[modifier | modifier le code]

Rugby

L'association sportive de Martignas a été :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Albert Lautman (Paris, 8 février 1908 - Martignas-sur-Jalle, 1er août 1944) est un philosophe des mathématiques français. Soldat et résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut fusillé par les Allemands à Martignas-sur-Jalle.
  • Le footballeur du FC Girondins de Bordeaux, Yoan Gouffran a habité à Martignas-sur-Jalle en 2009.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :