Jeanne de Bourgogne (v. 1293-1349)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Jeanne de Bourgogne

Jeanne de Bourgogne

Description de cette image, également commentée ci-après

Miniature représentant la reine Jeanne et Jean de Vignay

Titres

Reine de France

1er avril 132812 décembre 1349
(21  an s, 8 mois et 11  jours)

Prédécesseur Jeanne d'Évreux
Successeur Blanche de Navarre

Comtesse de Valois

1er juillet 131312 décembre 1349
(36  an s, 5 mois et 11  jours)

Prédécesseur Mathilde de Châtillon-Saint-Paul
Successeur Blanche de France
Biographie
Titulature Reine de France
Comtesse de Valois
Dynastie Première maison capétienne de Bourgogne
Nom de naissance Jeanne de Bourgogne
Surnom Jeanne la Boiteuse
Naissance vers 1293
Décès 12 décembre 1349
Père Robert II de Bourgogne
Mère Agnès de France
Conjoint Philippe VI de France
Enfants Jean II de France Red crown.png
Marie de France
Louis de France
Louis de France
Jean de France
N... de France
Philippe de France
Jeanne de France
N...de France
Description de cette image, également commentée ci-après

Reines de France

Jeanne de Bourgogne[1], appelée Jeanne la Boiteuse (vers 1293 - 12 décembre 1349), fut, par mariage, reine de France de 1328 à 1349. Elle est la fille du duc Robert II de Bourgogne (1248-1306) et d'Agnès de France (1260-1325).

Biographie[modifier | modifier le code]

Reine de France[modifier | modifier le code]

En juillet 1313, elle épouse Philippe de Valois, futur roi de France sous le nom de Philippe VI de France, (1293-1350), fils de Charles de Valois (1270-1325), comte de Valois, et de Marguerite d'Anjou (1273-1299). Par ce mariage, elle devient successivement comtesse du Maine (1314-1328), puis comtesse de Valois et d'Anjou (1325-1328) et reine de France (1328-1349).

Durant la guerre de Cent Ans, Jeanne de Bourgogne fut amenée à exercer la régence du royaume. Dès 1338, Philippe VI, dans l'obligation de se déplacer constamment pour livrer bataille, lui confia les pleins pouvoirs en son absence. Cette fonction lui attira une bien mauvaise réputation, accentuée par sa difformité — Jeanne était boiteuse — signe d'une possible malédiction selon certains[2].

Descendance[modifier | modifier le code]

De son union avec Philippe VI de France sont issus neuf enfants :

  • Jean II de France (1319-1364), dit Jean le Bon, roi de France (1350-1364)
  • Marie de France (1326-22 septembre 1333)
  • Louis (17 janvier 1328-id.)
  • Louis (8 juin-23 juin 1330)
  • Jean (1332-2 octobre 1333)
  • N... (28 mai 1335-id.)
  • Philippe de France (1er juillet 1336-1er septembre 1375), comte de Valois (1336-1375) et premier duc d'Orléans (1344-1375)
  • Jeanne (1337-id.)
  • N... (1343-id.)

Décès[modifier | modifier le code]

Jeanne de Bourgogne mourut le 12 décembre 1349, peut-être entraînée par l'épidémie de peste noire qui affectait le pays depuis 1347.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jeanne de Bourgogne, dite la Boiteuse sur le site Foundation for Medieval Genealogy
  2. Aline Vallee-Karcher, Jeanne de Bourgogne, épouse de Philippe VI de Valois : une reine maudite ?, Bibliothèque de l'école des chartes, 1980, volume, p. 94,96

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aline Vallee-Karcher, «  Jeanne de Bourgogne, épouse de Philippe VI de Valois : une reine maudite ? », in Bibliothèque de l'école des chartes, no 138-1, 1980, p. 94-96, [lire en ligne].
  • Histoire de la France et des Français au jour le jour - Les débuts de la guerre de Cent Ans, page 70 du Tome III (de 1270 à 1408)

Voir aussi[modifier | modifier le code]