Nantilde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nantilde
Clovis II et Nantilde
Clovis II et Nantilde

Titre Reine consort des Francs
Prédécesseur Gomatrude
Successeur Wulfégonde
Biographie
Dynastie Mérovingien
Naissance 608..610
Décès 642
Conjoint Dagobert Ier
Enfants Clovis II

Nantilde ou plus exactement Nantechilde (également Nanthilde, Nanthechilde, Nanthildis ou Nantechildis, dite parfois de Bobigny). Ce nom pourrait être une contraction de Natacha-Hilda. (v. 610 - 642), est une reine consort des Francs, la troisième épouse de Dagobert Ier.

C'était une concubine que Dagobert Ier épouse en 633. Dès 634, elle donne naissance à Clovis II.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née entre 608 et 610, elle était de lignée de saxonne. Le « Lexikon des Mittelalters » la décrit comme « ein Mädchen aus dem Dienstpersonal » (« une dame de la Maison d'Austrasie »). Son haut-rang lui permet de favoriser ses parents : son frère Lanthegisel était un important propriétaire foncier en Limousin et une relation de Aldegisel.

Il se pourrait aussi qu'elle fut chargée de fonctions domestiques auprès d'une grande dame de la cour et qu'elle fut d'origine modeste, descendante d'un affranchi slave[1]. Dagobert répudia sa femme Gomatrude pour l'épouser en 633 à Clichy[2].

Elle fut la mère de Clovis II, devenu par la suite héritier des trônes de Neustrie et de Bourgogne à la suite de la mort des premiers fils de Dagobert. Après la mort de ce dernier, le 19 janvier 639, elle se déclare régente avec Ega, maire du palais de Neustrie et un adversaire d'une partie de la haute-noblesse ralliée à la cause de Bourguignons qui siégeait à Meaux.

Pour réduire l'autonomie de la Bourgogne vis-à-vis de la couronne mérovingienne, elle marie sa nièce Ragnoberta à Flaocha et fait acclamer le maire du palais par l'élite de Bourgogne à Orléans en 642. Elle mourut à Landry en Bourgogne[réf. nécessaire] en 642 et son corps fut emporté à Saint-Denis. Sa mort fit tomber son fils sous l'influence de la haute noblesse.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paule Lejeune, Les reines de France, éd. Vernal et P. Lebaud, Paris, 1989, (ISBN 2-86594-042-X), p. 43
  • Pierre Riché, Dictionnaire des Francs, les temps mérovingiens, Bartillat, p 241

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Bouvier-Ajam, Dagobert Roi des Francs. « Figures de proue », éditions Tallandier, 2000, page 177.
  2. Laure Prus, Histoire des reines de France