Andrea H. Japp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrea H. Japp

Nom de naissance Lionelle Nugon
Autres noms Hélène Narbonne
Activités Romanciere, traductrice, scientifique
Naissance 17 septembre 1957 (57 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Genres Roman policier, roman policier historique

Andrea H. Japp, pseudonyme de Lionelle Nugon-Baudon, née le 17 septembre 1957 à Paris, est une scientifique et un auteur français de nombreux romans policiers et, pour les plus récents, de romans policiers historiques. Elle est par ailleurs la traductrice en français des romans de Patricia Cornwell mettant en scène le personnage de Kay Scarpetta.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses études supérieures à Paris et Boston. Elle est docteur en biochimie, toxicologue de métier, et chercheuse réputée. « Expert auprès de la NASA, elle est chargée de recherches à l'INRA où elle dirige une équipe scientifique[1]. » Sous son patronyme, elle a publié des ouvrages scientifiques sur l'alimentation, l'environnement et l'écologie.

En tant qu'auteur, elle a publié de nombreux romans policiers et recueils de nouvelles. Elle aborde le roman policier historique à partir de 2006. Elle participe également à des scénarios de téléfilms et de bandes dessinées.

Andrea H. Japp et Patricia Cornwell[modifier | modifier le code]

À partir de 1995, alors qu'elle publie depuis quatre ans ses propres romans policiers aux Éditions du Masque, celles-ci lui proposent de traduire en, français les romans de Patricia Cornwell mettant en scène Kay Scarpetta. De 1995 à 2004, ces traductions ont été publiées sous le nom de plume d'« Hélène Narbonne »[2], aux Éditions du Masque puis chez Calmann-Lévy. Depuis 2005, à partir de Signe suspect, les traductions des nouveaux romans de la série « Scarpetta » sont publiés sous le nom d'« Andrea H. Japp », tandis que les éditions des Deux Terres, nouvel éditeur français de la romancière américaine, lui demandaient de procéder à de nouvelles traductions des cinq premiers romans de Patricia Cornwell, initialement adaptés en français par Gilles Berton pour les quatre premiers et par Dominique Dupont-Vieu pour le cinquième.

Selon Andrea H. Japp, les Éditions du Masque auraient estimé que, par sa formation scientifique, son aisance dans le domaine littéraire et sa bonne connaissance de la langue anglaise (Lionelle Nugon-Baudon ayant séjourné assez longtemps aux États-Unis), elle était compétente pour rapporter en français les « procédés et méthodologies scientifiques assez haut de gamme » utilisées par Patricia Cornwell dans ses œuvres[3].

Toutefois, sous ce nom de plume d'« Hélène Narbonne » sont également parues, ponctuellement, trois traductions d'autres auteurs :

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans policiers contemporains[modifier | modifier le code]

Série Gloria Parker-Simmons[modifier | modifier le code]

Les quatre volumes de cette série ont fait l'objet d'une réédition globale en un volume :

  • 1. Le Cycle des Gloria (présentation de Marie-Caroline Aubert : Andrea H. Japp ou le meurtre en équations), Paris, éditions du Masque, coll. « Intégrales », 2001, 958 p., (ISBN 2-7024-3006-6)

Postérieurement, Andrea H. Japp a repris ses héros dans l'ouvrage suivant :

Série Le Septième Cercle / La Voyageuse[modifier | modifier le code]

Série Helen Baron[modifier | modifier le code]

Série Diane Silver[modifier | modifier le code]

Autres romans contemporains[modifier | modifier le code]

  • La Petite Fille au chien jaune (sous le nom de « Andrea Philip Japp », en couverture), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2118, 1993, 187 p., (ISBN 2-7024-2418-X), (notice BnF no FRBNF35641070b).
  • C. S. meurtres (sous le nom de « Andrea Philip Japp », en couverture), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2166, sous-collection « Les reines du crime », 1994, 186 p., (ISBN 2-7024-2438-4), (notice BnF no FRBNF35660584k).
  • Le Bois aux hyènes, Pézilla-la-Rivière, éditions Car rien n'a d'importance, coll. « Crimes », 1995, 109 p., (ISBN 2-87795-062-X), (notice BnF no FRBNF35807347m).
  • La Femelle de l'espèce, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2266, Paris, 1996, 218 p., [ISBN erroné selon le catalogue BN-Opale Plus de la Bibliothèque nationale de France], (notice BnF no FRBNF35815309s). — Réédition : Librairie générale française, coll. « Le Livre de poche » no 7692, 1997, 187 p., (ISBN 2-253-07692-9), (notice BnF no FRBNF35866200p).

Romans policiers historiques[modifier | modifier le code]

Série La Dame sans terre[modifier | modifier le code]

Série Druon de Brévaux[modifier | modifier le code]

  • Tome 2: Lacrimae : Les Mystères de Druon de Brévaux, Paris, éditions Flammarion, 2010, 458p. (ISBN 978-2-081-22546-6)
  • Tome 3: Templa Mentis : Les Mystères de Druon de Brévaux, Paris, éditions Flammarion, février 2011, 472P; (ISBN 978-2-0812-4869-4)
  • Tome 4: In anima vili : Les Mystères de Druon de Brévaux, Paris, éditions Flammarion, mai 2013 (ISBN 978-2-081-27838-7)

Série Les enquêtes de M. de Mortagne, bourreau[modifier | modifier le code]

Autres romans policiers historiques[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  • Andrea Japp (scénario) et Katou (Bernard, dessins), Portrait de femmes avec tueur, Paris, éditions du Masque, coll. « Petits meurtres », 2001, 118 p., (ISBN 2-7024-9362-9), (notice BnF no FRBNF376374285)
  • Andrea Japp (scénario) et Katou (Bernard, dessins), Le Syndrome de Munchaüsen, Paris, EP éditions, coll. « Petits meurtres », 2003, 71 p., (ISBN 2-84810-027-3), (notice BnF no FRBNF39107924z)

Ouvrages scientifiques signés Lionelle Nugon-Baudon[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des littératures policières, p. 32.
  2. Notice d'autorité personne «  Japp, Andrea H. (1957-....) », dans le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France.
  3. Entretien avec Andrea H. Happ, sur le site Plume Libre, mars 2006, consulté le 2 janvier 2012. Dans cet entretien, Andrea H. Japp indique également que, malgré son intérêt pour l'œuvre d'autres auteurs, elle ne dispose pas du temps nécessaire pour se consacrer à d'autres traductions que celles des romans de la série « Scarpetta ».