Liste des comtes et ducs de Valois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maison de Valois-Vexin-Amiens[modifier | modifier le code]

marié à Hildegarde, probablement fille d'Ermenfroi
  • 926-943 : Raoul II, comte d'Amiens, de Vexin et de Valois, fils du précédent
marié à Lietgearde
  • 943-après992 : Gautier Ier, comte d'Amiens, de Vexin et de Valois, frère du précédent
marié à Adèle, probablement fille de Foulque II d'Anjou
  • avant 998-après 1017 : Gautier II, comte d'Amiens, de Vexin et de Valois, fils du précédent
marié à Adèle
marié à Alix
marié en premières noces à Adèle de Bar-sur-Aube
marié en secondes noces à Haquenez
marié en troisièmes noces à Anne de Kiev

En 1077, Simon se fait moine et ses possessions sont dispersées. Valois revient à son beau-frère Herbert IV de Vermandois, Amiens est réuni à la Couronne, et le Vexin est partagé entre le duc de Normandie et le roi de France

Maison carolingienne de Vermandois[modifier | modifier le code]

mariée à Alix de Valois, fille de Raoul IV et d'Adèle de Bar-sur-Aube

Maison capétienne de Vermandois[modifier | modifier le code]

mariée à Adélaïde de Vermandois (v.10621122), fille de Herbert IV et d'Alix de Valois
marié en premières noces vers 1120 (annulation 1142) à Éléonore de Blois
marié en secondes noces en 1142 (annulation 1151) à Pétronille d'Aquitaine (v. 11251153)
marié en troisièmes noces en 1152 à Laurette de Lorraine (v. 11201175)
  • 1152-1167 : Raoul II (11451167), comte de Vermandois et de Valois, fils de Raoul Ier et de Pétronille d'Aquitaine
marié à Marguerite d'Alsace, comtesse de Flandre
marié à Élisabeth de Vermandois (11431183), fille de Raoul Ier et de Pétronille d'Aquitaine
après la mort de son épouse, Philippe de Lorraine doit se dessaisir contre son gré du Vermandois et du Valois
  • 1185-1214 : Éléonore (1152 † après 1222), comtesse de Vermandois et de Valois, fille de Raoul Ier et de Laurette de Lorraine
mariée en premières noces à Godefroy de Hainaut, comte d'Ostervant († 1163)
mariée en secondes noces avec Guillaume IV († 1168), comte de Nevers
marié en troisièmes noces vers 1170 à Mathieu d'Alsace (v.11371173), comte de Boulogne
marié en quatrième noces vers 1175 à Mathieu III de Beaumont-sur-Oise († 1208)
marié en quatrième noces vers 1210 à Étienne II de Blois, seigneur de Chatillon-sur-Loing († 1252)
en 1214, elle renonce à ses comtés et faveur de la Couronne et se retire au couvent.

Comtes apanagistes[modifier | modifier le code]

Capétiens[modifier | modifier le code]

marié à Yolande de Bourgogne, comtesse de Nevers
Comtes capétiens de Valois : d'azur semé de fleurs de lys d'or et à la bordure de gueules

1286-1325 : Charles de France, (12701325), comte de Valois, d'Alençon, du Perche, de Chartres, d'Anjou et du Maine

marié en premières noces à Marguerite d'Anjou (12731299), comtesse d'Anjou et du Maine
mariée en secondes noces à Catherine de Courtenay, (12741308) impératrice titulaire de Constantinople
mariée en troisièmes noces à Mahaut de Châtillon (12931358)

Roger), fils du roi Philippe VI

Ducs apanagistes[modifier | modifier le code]

Valois, branche d'Orléans[modifier | modifier le code]

marié à Valentine Visconti (13681408)
marié en premières noces en 1406 Isabelle de France (13891409)
marié en secondes noces en 1410 à Bonne d'Armagnac (13921418)
marié en troisièmes noces 1440 à Marie de Clèves (14261487)
  • 1499-1515 : François Ier d'Orléans, comte d'Angoulême, cousin du précédent, accède également au trône en 1515 sous le nom de François Ier. Il est fait duc de Valois par Louis XII et porta ce titre jusqu'à son accession au trône[1] .
mariée en 1572 (annulé en 1599) à Henri IV de France

Fils de France[modifier | modifier le code]

Orléans[modifier | modifier le code]

Titre de courtoisie[modifier | modifier le code]

Orléans[modifier | modifier le code]

Comme pour Louis-Philippe Ier, le fils aîné du duc de Chartres pourrait être titré duc de Valois:

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'art de vérifier les dates, p. 216.
  2. mais à ce jour, Philippe n'a pas encore reçu ce titre.