Robert Ier de Dreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Ier de Dreux
Image illustrative de l'article Robert Ier de Dreux

Titre Comte de Dreux
(11371184)
Autre titre comte du Perche (1152-
Biographie
Dynastie Capétiens
Naissance v. 1123
Décès 11 octobre 1188
Père Louis VI le Gros Red crown.png
Mère Adèle de Savoie
Conjoint Agnès de Garlande (1139)
Harvise d'Évreux (1145)
Agnès de Baudement (1152)
Enfants avec Agnès
Simon (1141-<1182)

avec Harvise
Adèle (1145- >1210)
avec Agnès
Robert II (1154-1218)
Henri (1155-1199)
Alix (1156- >1217)
Philippe (1158-1217)
Isabeau (1160-1239)
Pierre (1161-1186)
Guillaume (1163- >1189)
Jean (1164- >1189)
Mamilie (1166-1200)
Marguerite (1167-?)


Blason Comtes de Dreux.svg

Robert Ier de Dreux, dit le Grand, naquit vers 1125 et mourut le 11 octobre 1188[1], comte de Dreux, cinquième fils de Louis VI le Gros, roi de France et d'Adèle de Savoie.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1152, il reçut, en apanage, de son père, le comté de Dreux, dont il garda le titre jusqu'en 1184 quand il le céda à son fils Robert II.

Par son mariage, en 1145, avec Harvise d'Évreux, il devint comte du Perche. À l'occasion de ses noces, en 1152, avec Agnès de Baudement, dont il adopta les armes, il reçut le comté de Braine et les seigneuries de Fère-en-Tardenois, d'Arcy, de Nesles, de Longueville, de Quincy-sous-le-Mont, de Savigny-sur-Ardres de Baudement, de Torcy, de Chailly de Longjumeau et fonda la seigneurie de Brie-Comte-Robert.

Avec son frère le roi Louis VII, Robert Ier participa à la deuxième croisade en 1147 et à l'échec du siège de Damas en 1148. Avant la fin de la croisade, il revint en France, et fomenta une conspiration contre son frère Louis VII, en espérant lui prendre le pouvoir. Mais, son action fut contrecarrée avec succès par l'abbé Suger de Saint-Denis qui assurait la régence du royaume en l'absence du roi[2].

Au cours de la guerre civile anglaise (1135-1154), il combattit contre les Anglais et participa en 1154 au siège de Sées en Normandie;

Il mourut en 1188, et sera inhumé en l'Église abbatiale Saint-Yved de Braine. Ce prince accorda en 1180 une charte communale à la ville de Dreux, déjà depuis longtemps érigée en commune, et fonda la ville de Brie-Comte-Robert, ainsi appelée de son nom.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Marié en premières noces[3] vers 1140 avec Agnès (1122 † 1143), fille d'Anseau de Garlande, sénéchal de France et comte de Rochefort, d'où :

  • Simon (1141-av.1182), seigneur de La Noue.

Marié en secondes noces vers 1144 avec Harvise (1118 † 1152) fille de Gautier d'Evreux, comte de Salisbury, d'où :

  • Adèle ou Alix (1145, morte après 1210), mariée après 1156 avec Valéran III, comte de Breteuil, puis en secondes noces en 1161 avec Guy II, seigneur de Châtillon, en troisièmes noces avec Jean Ier de Thorotte, mort en 1176 et en dernières noces avant 1183 avec Raoul Ier de Nesle, comte de Soissons, mort en 1235

Marié en troisièmes noces en 1152 avec Agnès, comtesse de Braine (1130 -† 1202/18) et fille de Guy de Baudemont, comte de Braine, d'où :

Notes et références[modifier | modifier le code]