Grandes Chroniques de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dagobert visitant le chantier de la construction de Saint-Denis, BNF Fr2609, f.60v. Exemplaire enluminé par Robinet Testard.

Les Grandes Chroniques de France sont une version en langue française des Chroniques de Saint-Denis, une série de chroniques latines écrites entre les XIIIe et XIVe siècles. Elles retracent l’histoire des rois de France depuis leur origine jusqu’en 1461.

Présentation[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une chronique commandée par saint Louis au moine Primat de Saint-Denis vers 1250. Progressivement, de nouveaux épisodes de l'histoire sont ajoutés au cours du temps, par d'autres moines à Saint-Denis tout d'abord, puis dans l'entourage du roi lui-même à partir de Charles V. Guillaume de Nangis et Jean Chartier y participent. Elle fait remonter l’origine des rois de France aux Troyens de l'Antiquité[1]. On en conserve environ 700 manuscrits dont certains contiennent de remarquables enluminures : ceux de Charles V (Bibliothèque nationale de France, manuscrit français 2813), celui attribué à Charles VII, (1455-1460, Bibliothèque nationale de France, Ms. Fr. 6465, enluminé par Jean Fouquet) et Philippe le Bon (1457, Bibliothèque nationale russe, Saint-Pétersbourg).

Cette œuvre retrace les principaux faits et gestes des règnes de tous les rois des dynasties mérovingienne, carolingienne et capétienne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gabrielle M. Spiegel, The chronicle tradition of Saint-Denis, a survey, Leyde et Boston, Classical Folio Editions (Medieval Classics: Texts and Studies, no 10), 1978, 150 p.
  • Anne D. Hedeman, The Royal Image : Illustrations of the « Grandes Chroniques de France » (1274-1422), Berkeley, University of California Press (California Studies in the History of Art, vol. 28), 1991, 338 p. [lire en ligne] Compte rendu dans Médiévales, vol. 13, no 26, 1994, p. 145-146.
  • Bernard Guenée, « Les Grandes chroniques de France, le Roman aux roys (1274-1518) », in Pierre Nora (dir.), Les lieux de mémoire, tome II : La nation, vol. 1 : Héritage, historiographie, paysages, Paris, Gallimard, collection « Bibliothèque illustrée des histoires », 1986, p. 189-214.
  • Jean-Marie Moeglin, Isabelle Guyot-Bachy, « Comment ont été continuées les Grandes Chroniques de France dans la première moitié du XIVe siècle », in Bibliothèque de l'école des chartes, no 163-2, 2005, p. 385-433, [lire en ligne].
  • Les grandes chroniques de France, Traduction et présentation par Nathalie Desgrugillers, Clermont-Ferrand, Éd. Paleo, DL 2013, cop. 2013 (ISBN 978-2-84909-903-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Énéide de Virgile faisait remonter les Romains aux Troyens. De même, la Matière de Bretagne comprenait un descriptif du lignage des rois légendaires de Grande-Bretagne, les présentant comme ancêtres de Brutus de Bretagne et les reliant également aux Troyens.