Ingonde (femme de Clotaire Ier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ingonde.

Ingonde (en latin Ingundis), née vers 499, morte vers 546[réf. nécessaire], est une reine consort des Francs de l'époque mérovingienne, épouse du roi Clotaire Ier, fils de Clovis.

Biographie[modifier | modifier le code]

« Issue d'au-delà du Rhin[1]», elle est une fille de Clodomir II, roi germain de la région de Worms, et d'Arnegonde, originaire de Saxe[1].

Concubine de Clotaire Ier[2] depuis 517 environ, elle l'épouse vers 532. Elle lui donne six enfants[1] dont trois règnent par la suite :

  • Caribert (vers 521-567), roi de Paris de 561 à 567
  • Gontran (vers 533-592), roi de Bourgogne de 561 à 592, roi de Paris de 584 à 592.
  • Sigebert (vers 535-575), roi d’Austrasie de 561 à 575.

Ses trois autres enfants sont :

  • Gonthaire ou Gonthier (Gunthacharius), né vers 517, mort après 532. Il participe vers 532 à une campagne militaire menée en Septimanie.
  • Childeric (Childebert[réf. nécessaire], Childericus), mort avant 561.
  • Clodoswinthe, morte avant 567. Elle devient reine des Lombards en épousant le roi Alboïn, fils d'Aldoin.

Grégoire de Tours raconte qu'Ingonde ayant demandé à Clotaire de trouver un mari digne de la haute lignée de sa sœur Arnegonde, le roi ne trouva meilleur prétendant que lui-même et décida d'épouser sa propre belle-sœur[3]. Cette situation qui dura plusieurs années a contribué à affaiblir moralement Ingonde qui meurt vers 546.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Christian Bouyer, Dictionnaire des Reines de France, Librairie Académique Perrin, 1992 ISBN 2-262-00789-6, p. 30
  2. Généalogie de Clotaire Ier sur le site Medieval Lands
  3. Les rois de France, Hachette Collections, p. 14, Paris 2005 ; cependant, la source n'est pas présentée dans ce livre