Alphonse VIII de Castille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue d'Alphonse VIII à Madrid (J. Villanueva, 1753).

Alphonse VIII (né le 11 novembre 1155, mort le 5 octobre 1214) est un roi de Castille et de Tolède. Roi très jeune, dépossédé par des familles nobles, il reprend ensuite son territoire avant de relancer la Reconquista. Par sa fille Blanche de Castille, il est le grand-père de Saint-Louis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il perd très jeune ses deux parents, le roi Sanche III de Castille et Blanche de Navarre, fille du roi de Navarre García V dit le Restaurateur. Il accède au trône en 1158, à l'âge de trois ans, à la mort de son père le roi Sanche III. L'enfant-roi est alors un enjeu entre les deux partis nobiliaires qui se disputent le pouvoir, les Lara et les Castro. Son oncle, le roi de León Ferdinand II réclame également la régence, ce qui conduit à une quasi-guerre civile. Alphonse est sauvé par un écuyer de la maison royale qui l'emmène dans les villes loyales du nord de la Castille, San Esteban de Gormaz et Ávila. Il doit reconquérir son royaume par la force dès son adolescence. Il reconquiert par surprise la capitale Tolède des mains des Lara. Pour unifier la noblesse castillane derrière lui, il relance la reconquista ; il obtient de l'Aragon une répartition à son avantage des terres à reconquérir dans le sud de la Péninsule Ibérique au traité de Cazola. Il annexa la Rioja et mena une grande expédition des souverains hispaniques en 1212. Expédition qui aboutit à la bataille de Las Navas de Tolosa qui brisa le pouvoir des Almohades.

Alphonse VIII est le fondateur de la première université espagnole le studium generale de Palencia, qui disparaît après sa mort. Il fonde aussi l'ordre d'Alcántara.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il se marie en 1176 avec Aliénor Plantagenêt, fille d'Henri II d'Angleterre et d'Aliénor d'Aquitaine, dont les possessions en font le plus grand souverain du moment. Ils eurent douze enfants :

Voir aussi[modifier | modifier le code]