Message de détresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le message de détresse est utilisé lorsqu'une vie humaine est en danger.

Aéronautique[modifier | modifier le code]

Deux grandes catégories de messages ayant la priorité sur toutes les autres communications sont utilisés en aéronautique. Ce sont les messages d'urgence et de détresse. Bien que certaines règles soient applicables pour différencier les deux, le choix final ne se fait que sur décision du commandant de bord.

Les fréquences à utiliser sont soit la fréquence du contrôle avec qui vous êtes en contact, soit la fréquence 121,500 MHz.

Message d'urgence[modifier | modifier le code]

Le message d'urgence est utilisé si une vie humaine est en danger, ou qu'il y a un problème grave à bord. Par exemple, si vous êtes dans un bimoteur et qu'un des moteurs est en panne.

Un aéronef en situation d'urgence jouit d'une priorité sur tout le trafic aérien, excepté le trafic en situation de détresse. Un aéronef en état d'urgence, ne requiert pas d'assistance immédiate.

Le message standard, idéalement envoyé en anglais, ou en français pour la France et Belgique, est le suivant :

« PAN PAN, PAN PAN, PAN PAN, this is (Immatriculation de l'avion), on (Fréquence utilisée), for any aircraft or control in the vicinity, my position is (Position), (Altitude), (Vitesse), (Tous autres renseignements susceptibles de faciliter le sauvetage), (Nature du problème), (intentions)»

Par exemple :

« PAN PAN, PAN PAN, PAN PAN, this is OO-ABC on 121.5, to any aircraft or control in my vicinity, my position is 6 miles north east of EBLG, 5000 feet, 90 knots, right engine fire, 1 Engine Down, 1 engine Left, Requesting priority landing at EBLG and fire assistance »

Signifiant, en français :

« PAN PAN, PAN PAN, PAN PAN, ici OO-ABC sur 121,5, à tout avion ou contrôle dans mon secteur, ma position est 6 milles au Nord-Est de EBLG, 5000 pieds, 90 nœuds, moteur droit en feu, un moteur hors service, un moteur restant, demande atterrissage prioritaire à EBLG et assistance anti-incendie »

Les appels d'urgence sont généralement utilisés dans les cas suivants:

  • Panne d'un moteur sur un multimoteur

Message de détresse[modifier | modifier le code]

Le message de détresse est utilisé lorsqu'une vie humaine est en danger. Par exemple, l'avion est en feu, ou bien tous les moteurs sont en panne.

Le commandant d'un avion de ligne est tenu d'ouvrir une situation de détresse s'il a moins d'essence que la limite légale de 30 minutes (Turbopropulseur et Jet) ou bien de 45 minutes (Piston).

« MAYDAY MAYDAY MAYDAY, this is (Immatriculation de l'avion), on (Fréquence utilisée), for any Aircraft or control in the vicinity, my position is (Position), (Altitude), (Vitesse), (Tous autres renseignements susceptibles de faciliter le sauvetage), (Nature du problème), requesting immediate assistance »

Par exemple :

« MAYDAY MAYDAY MAYDAY, this is OO-ABC on 121.5, to any aircraft or control in my vicinity, my position is 6 miles north east of EBLG, 5000 feet, 90 knots, Squawk 7700 engine fire, engine down, no oil pressure, requesting medical and fire assistance when crash landing completed in my vicinity »

Signifiant, en français :

« MAYDAY MAYDAY MAYDAY, ici OO-ABC sur 121,5, à tout avion ou contrôle dans mon secteur, ma position est 6 miles au Nord-Est de EBLG, 5000 pieds, 90 nœuds, transpondeur 7700, réacteur en feu, réacteur hors service, pas de pression huile, demande assistance médicale et anti-incendie après atterrissage d'urgence dans mon secteur »

On peut également passer le code 7700 au transpondeur. (signal de détresse)

Les appels de détresse sont généralement utilisés dans les cas suivants:

  • Feu à bord (cabine, électrique, moteur)
  • Panne moteur
  • Plus de carburant

Maritime[modifier | modifier le code]

Les messages demandant assistance sont à émettre sur des fréquences fixées par la règlementation internationale[1]. Exemples:

Ils peuvent être écrits et transmis par des appareils de communications satellitaires, il n'y a pas dans ce cas de fréquence de détresse, mais une priorité de traitement du signal reçu, le système Inmarsat affecte un canal ayant le caractère de canal de détresse, s'il n'en existe pas, il libère un canal. Les messages peuvent également être numérisés et transmis de manière automatique par des dispositifs interfacés sur les VHF (utilisant alors le canal 70) ou encore sur les récepteurs transmetteurs MF (utilisant la fréquence 2187,5 kHz) ou HF (une fréquence par bande) (voir appel sélectif numérique).

Message de détresse[modifier | modifier le code]

Navire sombrant

Ce message est utilisé lors d'un danger grave ou imminent à bord et que des vies humaines sont en danger. Par exemple le navire est en train de couler, il y a le feu à bord. On l'émet jusqu'à ce qu'une station côtière réponde. Dans la mesure où aucune station terrestre n'accuse réception, alors seulement, une station mobile maritime peut le faire, elle le fait sur la même fréquence.

Il est de la forme :

MAYDAY, MAYDAY, MAYDAY de (Nom du navire), (Nom du navire), (Nom du navire)
MAYDAY (Nom du navire)

  • Position (Latitude longitude ou position relative)
  • Nature de la détresse
  • Secours demandé
  • Nombre de personnes à bord
  • Intentions
  • Tout renseignement supplémentaire qui pourrait être utile (caractéristiques du navire ...)

Ce qui donne par exemple :

MAYDAY, MAYDAY, MAYDAY de Titanic, Titanic, Titanic
MAYDAY Titanic
Position 41°46'N, 50°14'O
Le navire est en train de couler.
Demandons assistance immédiate.
2201 personnes à bord.
Abandonnons le navire
Paquebot noir de 269m de long à 4 cheminées.

Enfin, si un navire en perdition est incapable de transmettre un message de détresse, une autre station peut servir de relais. Le message prend alors cette forme :

MAYDAY RELAY, MAYDAY RELAY, MAYDAY RELAY de (station relais), (Station relais), (Station relais)
MAYDAY (Navire en détresse)

  • Renseignements contenus dans le messages de détresse.

Lorsqu'une procédure de détresse est en cours, le silence est imposé sur la fréquence utilisée par la station côtière chargée de la coordination des secours (Silence Mayday). À la fin de la procédure le message Silence fini sera émis et les communications normales pourront reprendre.

Message d'urgence[modifier | modifier le code]

Un message d'urgence est émis lorsque la sécurité d'un navire ou d'une personne est menacée. Par exemple la présence d'un blessé ou d'un malade à bord, d'un homme à la mer. Ils seront traités après les messages de détresse.

Le signal caractérisant ces messages est PAN PAN (prononcé panne, panne 3 fois)[2]

PAN PAN, PAN PAN, PAN PAN de (Nom du navire), (Nom du navire), (Nom du navire)

  • Position (Latitude longitude ou position relative)
  • Nature de l'urgence
  • Secours demandé
  • Nombre de personnes à bord
  • Intentions
  • Tout renseignement supplémentaire qui pourrait être utile (caractéristiques du navire ...)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • DGAC, Radiotéléphonie : Arrêté du 27 juin 2000 modifié relatif aux procédures de radiotéléphonie à l'usage de la circulation aérienne générale, Mérignac, Service de l'information aéronautique (SIA),‎ 10 avril 2006, 2e éd. (1re éd. 2000), 24 cm, 54 p. (ISBN 978-2-11-091276-3, OCLC 470201661, notice BnF no FRBNF40149457, lire en ligne), chap. 9 (« Communications de détresse et d'urgence »), p. 42-46

Lien externe[modifier | modifier le code]