Diplomatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La diplomatique (du grec ancien δίπλωμα / díplôma, passeport, papier plié en deux) est l'étude de la structure des documents officiels. Elle s'intéresse à leur classification, leur valeur, leur âge et leur authenticité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son histoire remonte au XVe siècle, et à l'examen critique des chartriers monastiques et ecclésiastiques médiévaux, souvent pleins de chartes et de diplômes d'authenticité douteuse. C'est en réponse à un critique jésuite, Daniel van Papenbroeck, que Jean Mabillon, bénédictin de la congrégation de Saint-Maur, rédigea son De re diplomatica (1681), livre fondateur de la diplomatique. La diplomatique a longtemps été en grande partie l'œuvre d'ecclésiastiques ; en Europe occidentale, les documents de l'Église catholique romaine ont été son premier objet d'étude. En France, la diplomatique est enseignée de façon systématique à l'École des chartes depuis la fondation de celle-ci.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, les problématiques de la diplomatique ont évolué, portant son attention sur l'histoire culturelle, l'histoire des usages de l'écrit.

Édition diplomatique[modifier | modifier le code]

L'édition diplomatique est la reproduction la plus fidèle possible d'un texte, souvent accompagnée d'une description détaillée de l'original et signalant en note les principales variantes d'éventuelles autres sources.

Le but en est de rendre possible, ou du moins plus aisée, la consultation de textes d'un accès difficile.

Cette édition peut se faire de façons diverses:

La reproduction numérique peut être rendue disponible sur l'internet[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]