Christopher Hogwood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christopher Hogwood

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Christopher Hogwood dirigeant une répétition pour son cours final au Gresham College (février 2014).

Nom de naissance Christopher Jarvis Haley Hogwood
Naissance 10 septembre 1941
Nottingham
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès 24 septembre 2014 (à 73 ans)
Cambridge
Activité principale Chef d'orchestre, claveciniste
Style Musique baroque
Années d'activité 1967-2014
Maîtres Raymond Leppard, Rafael Puyana et Gustav Leonhardt
Distinctions honorifiques Ordre de l'Empire britannique

Christopher Hogwood, CBE, né le 10 septembre 1941 à Nottingham (Angleterre) et mort le 24 septembre 2014 à Cambridge[1], est un claveciniste, chef d'orchestre, musicologue et homme de radio britannique. Il est un spécialiste reconnu de la musique baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christopher Hogwood étudie la musique et la littérature classique au Pembroke College de Cambridge, puis la direction d'orchestre avec Raymond Leppard et Thurston Dart, et enfin le clavecin avec Rafael Puyana et Gustav Leonhardt[2]. Le British Council lui a alloué une bourse d'études d'un an à Prague.

Christopher Hogwood au cours d’une lecture publique au Gresham College, janvier 2013.

En 1967, Christopher Hogwood fonde The Early Music Consort avec David Munrow, puis en 1973, l'Academy of Ancient Music[2], ensemble d'instruments historiques devenu rapidement célèbre dans le monde entier.

C'est grâce à cela qu'il s'est fait connaître à la fois comme soliste, comme instrumentiste de musique de chambre et musicologue. Il a enregistré de nombreux disques couvrant un très vaste répertoire qui s'étend des virginalistes anglais aux classiques viennois. Christopher Hogwood est également l'auteur d'un important ouvrage sur Haendel. Il joue aussi de l'orgue et du clavicorde. En avril 2005, Christopher Hogwood a accepté d'être membre honoraire de la Charles Avison Society.

Quand il s'échappe du répertoire baroque, il revisite des compositeurs tels que Niels Gade, Mendelssohn ou Stravinski. Il a toujours été intéressé par la musique contemporaine. Outre son activité de concertiste, il apporte son concours à plusieurs éditeurs de musique imprimée.

Il dirige également le Kammerorchester de Bâle et l'Orquesta Ciudad de Grenade. Il a travaillé avec l'Opéra d'Australie, celui de Berlin, avec l'Opéra Royal de Stockholm, avec le Théâtre de l'Opéra Royal de Londres, pour les Chorégies d’Orange et dirige l'Ariodante de Haendel au Grand Opéra de Houston. Son catalogue d'enregistrements compte plus de 200 titres, y compris les premières symphonies de Mozart sur des instruments historiques.

Ses écrits ont été traduits en français, allemand, italien, espagnol et japonais. Il collabore avec l'université de Pembroke, l'université de Cambridge, et l'université Harvard.

Écrits publiés[modifier | modifier le code]

  • La sonate en trio par Christopher Hogwood, (titre original The trio sonata, 1979) traduit de l'anglais par Dennis Collins, Actes Sud, 1987 [ISBN 2-86869-100-5]. Traduit aussi en italien et en chinois.
  • (en) Christopher Hogwood, Handel, New York, Thames & Hudson Inc.,‎ 2007, 2e éd. (1re éd. 1985), 324 p. (ISBN 978-0-500-28681-4). Traduit en allemand, italien, japonais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]