Deutsche Grammophon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Deutsche Grammophon

Description de l'image  Logo der Deutschen Grammophon.png.
Filiale Universal Music Group
Fondation décembre 1898
Fondateur Émile Berliner
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Site web deutschegrammophon.com

La Deutsche Grammophon Gesellschaft est une société d'édition de disques de musique classique qui fait partie du Universal Music Group.

Historique[modifier | modifier le code]

La société Deutsche Grammophon Gesellschaft est créée le 6 décembre 1898 à Hanovre par Émile Berliner (l'inventeur du gramophone) et son frère Joseph. Dès le début du XXe siècle, la société produit plusieurs millions de disques chaque année. Parmi les artistes qui font alors le succès de la société, on peut citer Enrico Caruso, Feodor Chaliapin, Nellie Melba[1].

En 1941, la Deutsche Grammophon est rachetée par le groupe d'électronique Siemens & Halske et devient un « outil de propagande nazie »[1]. Herbert von Karajan signe avec la maison de disques à cette époque avant de s'en éloigner après 1945 puis d'y revenir en 1959 où il enregistrera près de 350 disques devenant l'élément central du label et la base de son succès commercial[1]. En 1962, Siemens et le groupe néerlandais Philips s'associent et regroupent toutes leurs activités musicales dans le groupe DGG/PPI qui donnera naissance à PolyGram en 1971. Philips devient l'actionnaire majoritaire du groupe PolyGram suite au désengagement de Siemens en 1987. En 1998, le groupe canadien Seagram rachète PolyGram et crée le Universal Music Group.

Quelques artistes phares du label[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Deutsche Grammophon célèbre son excellence dans Le Monde du 4 janvier 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :