Ronnie Bird

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ronnie Bird, de son vrai nom Ronald Méhu, est un chanteur de rock français, né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 24 avril 1946.

Il fréquente jusqu'en seconde le lycée Claude Bernard, qu'il quitte sur un conflit avec un professeur. Il possède une bonne formation sportive : tennis, équitation, hockey. Après avoir hésité entre les métiers de photographe ou de metteur en scène, il se lance avec l'accord de son père dans la chanson. Il parle déjà italien et un séjour en Grande-Bretagne lui apprend la langue des Beatles. C'est là qu'il adoptera comme eux la mode des cheveux longs. Il publie son premier enregistrement en 1964 chez Decca avec pour titre vedette Adieu à un ami, qui est un hommage à Buddy Holly qu'il vénère ainsi que Eddie Cochran et Elvis Presley. Il compte à son actif une dizaine de 45 tours et un album 33 tours. James Brown l'influence fortement avec son passage chez Philips en 1966 (Je voudrais dire).Malgré d'évidentes qualités et quelques succès (Elle m'attend, Où va-t-elle ?), il renonce à sa carrière artistique après cinq ans d'activité, faute d'avoir acquis une popularité à la mesure de son attente.

Le phénomène Antoine avait fortement entamé son succès, du moins s'en plaignait-il en chanson (Chante) :

Voilà que la chanson devient un vrai concours
Les idoles à Centrale s'en vont suivre des cours
L'autoroute à présent devient remplie de gens
Puisqu'il paraît qu'elle conduit à la tour d'argent
Moi je meurs, oui, je meurs
Hélas, trois fois hélas, parce que je n'ai pas étudié

Il participe avec lui néanmoins à la première partie de la tournée de Chuck Berry à Lyon au défunt Palais d'Hiver en 1966. Il fait partie, entre 1968 et 1972, de la troupe française de la comédie musicale Hair. Il a aussi écrit les paroles d'une remarquable chanson, Precious Things, chantée par Dee Dee Bridgewater en duo avec Ray Charles, qui fut un succès en 1989.

Discographie[modifier | modifier le code]

Super 45 tours, singles, CD singles[modifier | modifier le code]

  • 1964 : Adieu à un ami / Tu ferais mieux de filer / On s'aime en secret / Dis aux montagnes (Decca)
  • 1964 : L'amour nous rend fou / Pour toi / Je ne mens pas / Tout seul (Decca)
  • 1965 : Elle m'attend / Tu perds ton temps / Fais attention / Pour être à toi (Decca)
  • 1965 : Où va-t-elle ? / Ma vie s'enfuit / Je voudrais dire / Ce maudit journal (Decca)
  • 1966 : Chante / Ne t'en fais pas pour Ronnie / Cette maudite solitude / Cheese (Philips)
  • 1966 : N'écoute pas ton cœur / Seul dans la nuit / Hey girl ! / Ça n'est pas vrai (Philips)
  • 1967 : Tu en dis trop / C'est un hold-up / Je serre les poings / Tu ne sais pas (Philips)
  • 1967 : La surprise / Si quelque chose m'arrivait / Les filles en sucre d'orge / Ne promets rien (Philips)
  • 1967 : Le pivert / De l'autre côté du miroir / SOS mesdemoiselles / Aimez-moi (Philips)
  • 1969 : Sad soul / Rain in the City (Philips)
  • 1992 : One world / One world (v. longue) (Philips)

Albums[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations CD[modifier | modifier le code]

  • 1964-1965 : 1965 (Big Beat, 1989, 16 morceaux) + autre compilation chez Magic records (1997, 22 morceaux, dont 9 prises alternatives de 64-65)
  • 1966-1969 : Le pivert (Polygram, 1990, 22 morceaux)
  • Twistin the rock, vol. 7 (Mercury, 2002, 38 morceaux)

Anecdote[modifier | modifier le code]

La chanson Le Pivert fut interdite de diffusion sur Radio-France pour, selon la circulaire émanant de la direction, "atteinte au mauvais (sic) goût et vulgarité". La circulaire fut reproduite en fac-simile dans Charlie Hebdo.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ronniebird.toochattoo.com Site de fan sur Ronnie Bird