Bill Haley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bill Haley

Description de cette image, également commentée ci-après

Bill Haley et son groupe en 1974 à Liège.

Informations générales
Nom William John Clifton Haley
Naissance
Détroit, Michigan, États-Unis
Décès (à 55 ans)
Harlingen, Texas, États-Unis
Activité principale Chanteur et musicien
Genre musical Rock 'n' roll
Instruments guitare, contrebasse, piano batterie.....

Bill Haley ( - ) est l'un des premiers musiciens américains blancs de rock and roll. Après le rock and roll afro-américain qui bat son plein de 1946 environ à 1954, il est le premier artiste blanc à réellement avoir du succès dans ce style avec son groupe Bill Haley & His Comets et leur chanson Rock Around the Clock.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bill Haley et les Comets durant un show TV en 1955.

Né sous le nom William John Clifton Haley (certaines sources ajoutent Junior à son nom mais son frère aîné a déclaré que c'était une erreur) à Highland Park banlieue de Detroit dans le Michigan, il grandit en Pennsylvanie. En 1946, Haley rejoint son premier groupe professionnel, les Down Homers. Il sort quelques titres de country dans les années 1940 pour des labels, comme Cowboy Records. En 1948-1949 il travaille aussi comme musicien itinérant et DJ. En 1951, avec son groupe The Saddlemen, il change de style et enregistre des reprises remarquées de rock afro-américain comme Rocket 88 (Jackie Brenston & His Delta Cats) et Rock this Joint (Jimmy Preston), qui lui donnent la clé du succès. Ils convainquent Haley qu'il pourrait peut-être avoir d'autres succès dans le rock and roll. En 1952, The Saddlemen deviennent Bill Haley and His Comets. En 1953, l'enregistrement de sa chanson Crazy Man, Crazy devient le premier titre de rock and roll blanc à atteindre les charts américains. Le fait qu'il soit originaire de Pennsylvanie, un état du nord, contribue à ce qu'il enregistre des compositions d'artistes noirs. Un artiste du sud les dédaignerait plutôt, ou craindrait le qu'en-dira-t-on. Il faudra attendre 1954 pour que dans le Tennessee (état du sud), Elvis Presley reprenne ce principe dont Haley fut un pionnier, et fasse logiquement scandale en reprenant le répertoire et les attitudes suggestives des afro-américains - avec le succès que l'on sait.

En novembre 1952, une chanson intitulée Rock around the clock a été écrite pour Bill Haley mais il n'a pas été possible pour lui de l'enregistrer avant le 12 avril 1954 [1] parce que Jimmy DeKnight n'en voulait pas. À l'origine (mai/juin 1954), "RATC" entre dans le Top 40 et atteint la 23e place et est no 17 au Royaume-Uni en décembre. Haley fait un succès international de sa reprise de Shake, Rattle and Roll qui s'écoule à 1 million d'exemplaires. Haley et son groupe ont joué un rôle majeur dans le lancement du rock and roll auprès d'un plus large auditoire, notamment les blancs après des années pendant lesquelles ce style était encore marginal.

Quand Rock Around the Clock apparaît en 1955 sur la bande originale du film Graine de violence ((The) Blackboard Jungle), c'est une véritable révolution musicale qui ouvre la porte à Elvis Presley et bien d'autres. Pendant les années 1950, Haley est une star mondiale du rock'n'roll et continue à produire de grands succès comme See You Later, Alligator, Saints Rock'n'Roll, Rockin' Thru The Rye, Rip It Up, ou Skinny Minnie. Il apparaît également dans les premières comédies musicales rock. De plus, il est l'un des premiers rockeurs à se produire en France sur la scéne de l'Olympia en octobre 1958. Sa notoriété a cependant vite été dépassée par le séduisant Elvis Presley, mais Haley est resté une star incontestée en Amérique Latine: 1961-1966, les Mexicains le surnommaient le "Roi du Twist" (Florida Twist a été no 1 au Mexique ainsi que le LP TWIST. En Europe, surtout la France, la Belgique et les Pays-Bas le considéraient comme l'indiscutable roi du rock'n'roll. Son dernier concert a lieu en 1980 en Afrique du Sud).

À son propre aveu, alcoolique (comme indiqué dans une interview à la radio 1974 pour la BBC), Haley a mené une bataille avec l'alcool dans les années 1970. Après avoir joué devant la reine Elizabeth II lors d'un concert en 1979, Haley fait ses dernières représentations en Afrique du Sud en mai et juin 1980. Avant la tournée en Afrique du Sud, les médecins lui ont diagnostiqué une tumeur au cerveau, et les concerts prévus en Allemagne à l'automne 1980 ont été annulés.

Haley a été marié trois fois et a eu quatre enfants. John W. Haley, son fils aîné, a écrit "Sound and Glory", une biographie de Haley. Sa plus jeune fille, Gina Haley, est musicienne professionnelle basée au Texas. Scott Haley est athlète. Son plus jeune fils Pedro est musicien[2],[3].

Bill Haley meurt le à Harlingen.

Haley a été intronisé à titre posthume au Rock and Roll Hall of Fame en 1987. Son fils Pedro l'a représenté à la cérémonie. Il a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame[3],[4].

En février 2006, l'Union astronomique internationale a annoncé la nomination de l'astéroïde 79896 Billhaley pour marquer le 25e anniversaire de la mort de Bill Haley[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Discographie du groupe: "Bill Haley & His Comets"

Singles[modifier | modifier le code]

As Bill Haley & the Saddlemen

1950

  • "Deal Me a Hand" / "Ten Gallon Stetson" (Keystone 5101)
  • "Susan Van Dusan" / "I'm Not to Blame" (Keystone 5102)
  • "Why Do I Cry Over You?" / "I'm Gonna Dry Ev'ry Tear With a Kiss" (Atlantic 727)
  • "My Sweet Little Girl from Nevada" / "My Palomino and I" (Cowboy 1701) - released as Reno Browne and Her Buckaroos

1951

  • "Rocket 88" / "Tearstains on My Heart" (Holiday 105)
  • "Green Tree Boogie" / "Down Deep in My Heart" (Holiday 108)
  • "I'm Crying" / "Pretty Baby" (Holiday 110) - with Loretta Glendenning
  • "A Year Ago This Christmas" / "I Don't Want to Be Alone for Christmas" (Holiday 111)

1952

  • "Jukebox Cannonball" / "Sundown Boogie" (Holiday 113)
  • "Rock the Joint" / "Icy Heart" (Essex 303)
  • "Dance with a Dolly" (With a Hole in Her Stockin')" / "Rocking Chair on the Moon" (Essex 305)

As Bill Haley & His Comets

Rock Around the Clock sorti en 1954, est considéré comme le premier tube de rock.

1953

  • "Stop Beatin' round the Mulberry Bush" / "Real Rock Drive" (Essex 310)
  • "Crazy Man, Crazy" / "Whatcha Gonna Do?" (Essex 321)
  • "Pat-a-Cake" / "Fractured" (Essex 327)
  • "Live it Up" / "Farewell-So Long-Goodbye" (Essex 332)

1954

1955

1956

1957

  • "Forty Cups of Coffee" / "Hook, Line and Sinker" (Decca 30214)
  • "(You Hit the Wrong Note) Billy Goat" / "Rockin' Rollin' Rover" (Decca 30314)
  • "The Dipsy Doodle" / "Miss You" (Decca 30394)
  • "Rock the Joint (a.k.a. New Rock the Joint [stereo])" / "How Many?" (Decca 30461)
  • "Mary, Mary Lou" / "It's a Sin" (Decca 30530)

1958

  • "Skinny Minnie" / "Sway with Me" (Decca 30592)
  • "Lean Jean" / "Don't Nobody Move" (Decca 30681)
  • "Chiquita Linda (Un Poquito de tu Amor)" / "Whoa Mabel!" (Decca 30741)
  • "Corrine, Corrina" / "B.B. Betty" (Decca 30781)

1959

  • "I Got a Woman" / "Charmaine" (Decca 30844)
  • "(Now and Then There's) A Fool Such as I" / "Where'd You Go Last Night" (Decca 30873)
  • "Shaky" / "Caldonia" (Decca 30926)
  • "Joey's Song" / "Ooh! Look-a-There, Ain't She Pretty?" (Decca 30956)

1960

  • "Skokiaan (South African Song)" / "Puerto Rican Peddler" (Decca 31030)
  • "Music! Music! Music!" / "Strictly Instrumental" (Decca 31080)
  • "Candy Kisses" / "Tamiami" (Warner Bros. Records 5145)
  • "Hawk" / "Chick Safari" (Warner Bros. 5154)
  • "So Right Tonight" / "Let the Good Times Roll, Creole" (Warner Bros. 5171)
  • "Rock Around the Clock" / "Shake Rattle and Roll" (new versions) (Warner Bros. no. 7124)(Back to Back Hits)

1961

  • "Honky Tonk" / "Flip, Flop and Fly" (Warner Bros. 5228)
  • "Riviera" / "War Paint" (Gone 5116)
  • "Twist Español" / "My Kind of Woman (Spanish version)" (Orfeon 1010) [May 1961]
  • "Cerca del Mar" / "Tren Nocturno" (Orfeon 1036)
  • "Florida Twist" / "Negra Consentida" (Orfeon 1047)
  • "Spanish Twist (English version)" / "My Kind of Woman" (Gone 5111) [September 1961]

1962

  • "Caravan Twist" / "Actopan Twist" (Orfeon 1052)
  • "La Paloma" / "Silbando Y Caminando" (Orfeon 1062)
  • "Bikini Twist" / "Rudy's" (Orfeon 1067)
  • "Mas Twist" / "Tampico Twist" (Orfeon 1082)
  • "Twist Lento" / "Sonora Twist" (Orfeon 1100)
  • "Martha" / "Tacos de Twist" (Orfeon 1132)
  • "Jalisco Twist" / "Pueblo del Twist" (Orfeon 1169)

1963

  • "Tenor Man" / "Up Goes My Love" (Newtown 5013)
  • "White Parakeet" / "Midnight in Washington" (Newhits 5014)
  • "Dance Around the Clock" / "What Can I Say" (Newtown 5024)
  • "Tandy" / "You Call Everybody Darling" (Newtown 5025)
  • "Yakety Sax" (by Bill Haley & His Comets)" / "Boot's Blues" (by Boots Randolph (Logo 7005)
  • "ABC Boogie (new version)" (by Haley) / "Rock Around the Clock" (by Phil Flowers (Kasey 7006)
  • "Pure de Papas" / "Anoche" (Orfeon 1195)
  • "El Madison de la Estrella" / "Viajando Con el Madison" (Orfeon 1229)
  • "Avenida Madison" / "Reunion de Etiqueta" (Orfeon 1243)
  • "Limbo Rock" / "Ana Maria" (Orfeon 1269)

1964

  • "Green Door" / "Yeah, She's Evil!" (Decca 31650)
  • "Adios Mariquita Linda" / "El Quelite" (Orfeon 1324)
  • "Mish Mash" / "Madero y Gante" (Orfeon 1333)
  • Jimmy Martinez/Al Compás del Reloj (Orfeon 1429)

1965

  • Burn That Candle (new version) /Stop, Look and Listen (APT 25081)
  • Tongue-Tied Tony/Haley-a-Go-Go (APT 25087)
  • A Gusto Contigo/Mish Mash (Orfeon 1570)

1966

1968

  • That's How I Got to Memphis/Ain't Love Funny, Ha Ha Ha (United Artists 50483)

1970

  • Rock Around the Clock/Framed (live versions) (Kama Sutra 508)

1971

1978

  • Yodel Your Blues Away/Within This Broken Heart of Mine (previously unissued pre-Comets recordings) (Arzee 4677)

1979

  • Hail Hail Rock and Roll/Let the Good Times Roll Again (Sonet 2188)
  • Everyone Can Rock and Roll/I Need the Music (Sonet 2194)

1980

  • God Bless Rock and Roll/So Right Tonight (Sonet 2202)

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1956 - Rock 'n' Roll Stage Show (Decca 8345)
  • 1957 - Rockin' the Oldies (Decca 8569)
  • 1958 - Rockin' Around the World (Decca 8692)
  • 1959 - Bill Haley's Chicks (Decca 8821)
  • 1959 - Strictly Instrumental (Decca 8964)
  • 1960 - Bill Haley and His Comets (Warner Bros. 1378)
  • 1960 - Haley's Juke Box (Warner Bros. 1391)
  • 1961 - Twist (Dimsa 8255)
  • 1961 - Bikini Twist (Dimsa 8259)
  • 1962 - Twistin' Knights at the Roundtable (live) (Roulette SR-25174) - Recorded between March 23/25 1962 at New Yorks Roundtable Nightclub
  • 1962 - Twist Vol. 2 (Dimsa 8275)
  • 1962 - Twist en Mexico (Dimsa 8290)
  • 1963 - Rock Around the Clock King (Guest Star 1454)
  • 1963 - Madison (Orfeon 12339)
  • 1963 - Carnaval de Ritmos Modernos (Orfeon 12340)
  • 1964 - Surf Surf Surf (Orfeon 12354)
  • 1966 - Whiskey a Go-Go (Orfeon 12478)
  • 1966 - Bill Haley a Go-Go (Dimsa 8381)
  • 1971 - Rock Around the Country (Sonet 623); issued in North America by GNP-Crescendo (LP 2097) and as Travelin' Band on Janus (JLS 3035)
  • 1973 - Just Rock 'n' Roll Music (Sonet 645); issued in North America by GNP-Crescendo (LP 2077)
  • 1979 - Everyone Can Rock and Roll (Sonet 808)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1954 - Rock with Bill Haley and the Comets (Essex 102)
  • 1955 - Shake, Rattle and Roll (Decca DL5560)
  • 1955 - Rock Around the Clock (Decca DL8225)
  • 1958 - Rockin' the Joint (Decca DL8775)
  • 1963 - Bill Haley & His Comets (Vocalion 3696; 1963)
  • 1968 - Biggest Hits (re-recordings plus new tracks) (Sonet 9945); issued in England as Rock Around the Clock (Hallmark SHM 668) and in North America as Rockin' (Pickwick SPC 3256)
  • 1975 - Golden Favorites (compilation with unreleased tracks) (MCA Coral 7845P)
  • 1976 - R-O-C-K (re-recordings) (Sonet 710)
  • 1978 - Golden Country Origins (previously unissued pre-Comets recordings) (Grassroots Records)

Albums live (concerts)[modifier | modifier le code]

  • 1968 - On Stage Vol. 1 (live) (Sonet SLP63)
  • 1968 - On Stage Vol. 2 (live) (Sonet SLP69)
    • The above two albums have been reissued in many forms, including by Janus Records as the two-album set, Razzle-Dazzle (Janus 7003), a numerous releases on the Pickwick and Hallmark labels.
  • 1970 - Bill Haley Scrapbook (live) (Kama Sutra/Buddah 2014)
  • 1974 - Live in London '74 (live) (Antic 51501)


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Tercinet, West Coast Jazz, Éditions Parenthèses, 1986.
  2. Carman, Tim. "Rock and Roll Royalty", "The Houston Press", Houston, May 18, 1995.
  3. a et b « http://www.themonitor.com/articles/harlingen-22920-haley-pioneer.html » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-21
  4. Dawson, Jim and Whitcomb, Ian (2005). Rock Around the Clock: The Record that Started the Rock Revolution!, p. 180. Hal Leonard Corporation. ISBN 0-87930-829-X
  5. (de) « Rockithydra », Rockithydra.de (consulté en 2011-11-04)

Liens externes[modifier | modifier le code]