James L. Brooks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brooks.

James L. Brooks

Description de cette image, également commentée ci-après

James L. Brooks en juillet 2007 à Springfield (Vermont) lors de la première de Les Simpson, le film.

Nom de naissance James Lawrence Brooks
Naissance (73 ans)
Brooklyn, New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Réalisateur
Producteur
Scénariste
Films notables Tendres Passions
Broadcast News
Pour le pire et pour le meilleur
Spanglish
Les Simpson, le film
Séries notables Taxi
Les Simpson
Site internet Gracie Films

James L. Brooks est un réalisateur, scénariste puis producteur de cinéma et de télévision américain, né le à Brooklyn (New York).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

James L. Brooks commence à travailler pour la télévision dans les années 1970, notamment sur la série My Friend Tony. Il rejoint l'industrie du cinéma au début des années 1980 en produisant la comédie d'Alan J. Pakula Merci d'avoir été ma femme.

Son premier long métrage, Tendres Passions, drame sur la difficile relation entre une mère et sa fille atteinte d'un cancer, connaît un large succès et est récompensé par cinq Oscars en 1984 : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleure adaptation, Meilleure actrice pour Shirley MacLaine et Meilleur second rôle masculin pour Jack Nicholson.

Brooks permet ensuite à Nicholson de recevoir son troisième Oscar et son second trophée comme Meilleur acteur, 22 ans après Vol au-dessus d'un nid de coucou puis à Helen Hunt de gagner, pour la première fois, l'Oscar de la meilleure actrice en 1998 grâce à la comédie sentimentale Pour le pire et pour le meilleur.

Brooks produit également, depuis ses débuts, la série animée Les Simpson, créée par Matt Groening.

Style et esthétique[modifier | modifier le code]

Brooks est une personnalité atypique par le fait qu'il travaille aussi bien à la télévision qu'au cinéma (comme réalisateur, producteur ou scénariste) et que sur trente ans, cinq longs métrages seulement portent sa signature.

Décrit par Télérama comme un « orfèvre lent, qui cisèle ses scripts, doit sans cesse chasser le doute », James L. Brooks se distingue par la minutie avec laquelle il travaille. La critique et cinéaste Axelle Ropert voit en lui un « cinéaste raffiné (…), ce qui ne fait pas de lui le cinéaste de chevet de l’intelligentsia, mais plutôt un parrain secret du divertissement américain (Apatow le vénère), un peu comme McCarey et Rohmer inspirent du respect à tous : on a le droit de ne pas adorer leurs films, mais leur art déploie une forme mystérieuse et incontestable d’intégrité »[1]. Au cinéma, le style de James L. Brooks vise une forme délicate de romanesque et néglige souvent les effets ostentatoires de mise en scène. Comme l'écrit Isabelle Regnier, le « génie de ses films tient notamment à la manière, unique et, dont il parvient, à l'intérieur d'un cadre mainstream, à donner une intensité bouleversante à la moindre nuance émotionnelle de ses personnages, à capturer une vérité humaine profonde tout en exploitant sans retenue les ressorts de la comédie et de la fiction »[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Nominations et Récompenses[modifier | modifier le code]

Oscar[modifier | modifier le code]

Golden Globe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Comment savoir", petite merveille de finesse et d'humour par Axelle Ropert, sur lesinrocks.com du 26 janvier 2011
  2. James L. Brooks, superstar à La Roche sur Yon sur lemonde.fr du 19 octobre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]