Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux
Image illustrative de l'article Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux
Façade du conservatoire
Généralités
Création 1852
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 44° 49′ 53″ N 0° 33′ 34″ O / 44.831256, -0.55953944° 49′ 53″ Nord 0° 33′ 34″ Ouest / 44.831256, -0.559539  
Adresse 22 quai Sainte-Croix
33033 Bordeaux
Site internet www.bordeaux.fr/ebx/pgPresStand8.psml?id=63952
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Type Établissement public d'enseignement artistique spécialisé
Pouvoir organisateur Ville de Bordeaux, département de la Gironde, Région d'Aquitaine, État
Directeur Jean-Luc Portelli
Population scolaire 2 000 (2012)
Enseignants 150 professeurs et assistants spécialisés d'enseignement artistique (2012)
Niveau Conservatoire à rayonnement régional
Formation Musique, danse, art dramatique (détails)
Options 1er, 2e et 3e cycle pratique amateur, 3e cycle spécialisé (DEM)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bordeaux

(Voir situation sur carte : Bordeaux)
Point carte.svg

Le conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux (également appelé conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud[1]) est un établissement d'enseignement artistique agréé et contrôlé par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication), représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il propose trois spécialités[2], musique, chorégraphie et art dramatique. Le CRR est situé quai Sainte-Croix à Bordeaux (Aquitaine, France).

Il porte le nom de « conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud » en l'honneur du violoniste bordelais Jacques Thibaud, fondateur du concours Long-Thibaud.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines[modifier | modifier le code]

Un projet de conservatoire de musique proposé dès 1821, est repris en 1835 par un musicien de l'orchestre du Grand Théâtre, Ryckmans. Il prévoit la gratuité pour les enfants de familles modestes mais il faudra attendre 1852 pour voir la création d’une école de musique gratuite à Bordeaux. Entre temps, Charles de Mézeray, alors premier chef d'orchestre du Grand Théâtre, suivi par soixante-quatre musiciens de l'orchestre de la ville, crée la société philanthropique de Sainte-Cécile, puis une école de musique en 1850. En 1873, la société Sainte Cécile est reconnue d'utilité publique par Adolphe Thiers. Pendant la Première Guerre mondiale, la société Sainte Cécile poursuit son œuvre pédagogique. Elle résiste à son annexion par l'État avant de devenir, le 11 avril 1920, conservatoire municipal[3]. En 1968, le conservatoire adopte les statuts d'école nationale de musique.

L’installation au centre André Malraux[modifier | modifier le code]

Après la transformation du conservatoire de musique, d’art dramatique et de danse en conservatoire national de région[4] en 1972, est lancé un concours d’architecture pour de nouveaux locaux. C’est une équipe bordelaise, l’agence Perrier et Mothes qui est retenue.

Après trois ans de travaux, le conservatoire s’installe quai Sainte Croix dans le centre André Malraux. Le conservatoire conjugue  les spécificités nécessaires à la fois à la musique, à la danse et au théâtre. Sa façade ouvrant désormais sur les quais nouvellement aménagés, il intègre à l'arrière une construction contemporaine traitée en terrasses, dans un ensemble composé de l'église romane de l'abbatiale Sainte-Croix et de l'école des beaux-arts. La jonction est réalisée par un théâtre de plein air.

En 2010 une annexe a été inaugurée rue Fieffé, qui accueille l’antenne Danse du conservatoire, en plus des studios existants.

Projet pédagogique[5][modifier | modifier le code]

Crédit : Richard Nourry
Crédit : Richard Nourry
Crédit : Richard Nourry

Le conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud dispense des formations en Musiques et Arts de la scène, complètes et ouvertes à tous dès l’âge de 6 ans, centrées sur le suivi et la progression des pratiques artistiques.

On compte chaque année près de 2000 élèves, répartis entre musiques, danse, théâtre et chant. L’équipe d’encadrement compte environ 150 professeurs et accompagnateurs, qui enseignent dans trois lieux bordelais : au conservatoire du quartier Sainte-Croix, aux studios de danse du quartier de la gare (rue Fieffé), et à l’antenne du quartier Bastide-Benauge.

Crédit : Richard Nourry

De la simple initiation à la préparation à une pratique professionnelle de haut niveau, le projet pédagogique du conservatoire de Bordeaux est envisagé comme la rencontre entre des artistes en résidence - professeurs et intervenants extérieurs ponctuels - et des artistes en formation, les élèves.

Les différents apprentissages associent pratiques individuelles, collectives et prestations publiques - les Scènes Publiques - et couvrent l'ensemble des disciplines instrumentales, vocales, chorégraphiques et théâtrales. L’ensemble des enseignements (musiques et arts de la scène) sont organisés en départements.

Le projet pédagogique a pour objectif de transmettre les bases techniques, théoriques et artistiques indispensables à leur pratique, et accompagne les élèves vers une autonomie et un épanouissement dans leurs choix artistiques.

Musique ancienne, classique, contemporaine ou actuelle

La direction Musiques propose des pratiques instrumentales qui couvrent une grande diversité de disciplines : bois - cordes - cuivres – piano - instruments anciens - instruments polyphoniques  - écriture, analyse, composition - formation musicale - musiques actuelles amplifiées / jazz – chant choral

Pratiquées en vue d’une orientation professionnelle, ces formations peuvent être validées par l’obtention d’un Certificat d’Études Musicales (CEM) et d’un Diplôme d’Études Musicales (DEM).

Dans le cadre d’une simple pratique amateur, a notamment été mis en place en 2004 le dispositif des Premiers Pas[6].

Cette formation s’adresse à une centaine d’enfants inscrits en CP et CE1, souhaitant entrer dans une démarche d’apprentissage musical qui débute par une  période  d’initiation et d’observation.

Elle a pour objectif le développement de la créativité et de la curiosité des enfants en relation avec leur découverte du son et du mouvement et propose

  • une découverte active de la musique et des instruments au travers notamment d’activités d’expression
  • une approche musicale et créative des gestes instrumentaux et vocaux
  • une pratique corporelle
  • une sensibilisation à l’écriture musicale

Arts de la scène: Danse, théâtre, chant…

La direction des Arts de la scène regroupe ces trois départements. Elle propose des formations complètes, du développement d’une pratique en amateur, à partir du Cycle 1, à une pratique pré-professionnelle de haut niveau, en Cycle d’Orientation Professionnelle (COP), tout en développant des plages d’enseignement transversales entre les trois disciplines.

Scènes publiques[modifier | modifier le code]

Crédit : Richard Nourry
Crédit : Richard Nourry

Les Scènes Publiques[7] consistent en restitutions devant un public du travail mené tout au long de l’année par les élèves au sein des différents départements du conservatoire. Elles sont l'expression de projets élaborés par les professeurs, en concertation avec l'encadrement artistique, pédagogique et administratif de l'établissement.

Partie intégrante du parcours de formation des élèves, elles sont l'occasion de partenariats avec des opérateurs culturels et des artistes professionnels invités – à l’occasion de master classes et ateliers - et contribuent à la sensibilisation des publics.

Ces rencontres publiques sont un acte essentiel de transformation et d'affirmation des pratiques artistiques menées en continu et prennent diverses formes[7] :

  • Examens publics (Musica, Page théâtre…)
  • Biennale Trans’Formes (depuis 2007)
  • Nuit des conservatoires (depuis 2014)
  • Concerts
  • Scènes ouvertes de danse
  • Cartes blanches théâtre
  • Fête de la musique

Diplôme délivré[modifier | modifier le code]

En tant que CRR, le conservatoire de Bordeaux peut délivrer un Certificat d’études musicales, et le Diplôme d'études musicales correspondant à la fin du cycle spécialisé.

Départements et enseignements[modifier | modifier le code]

Les enseignements sont organisés en départements et enseignements[8].

Départements pédagogiques Disciplines
Direction Arts de la Scène
Chant chant lyrique ; mélodie française et opérette ; formation musicale pour chanteurs ; ensemble vocal ; chœur explorateur ; atelier jazz vocal ; motets et madrigaux ; travail corporel ; danse classique ; danse contemporaine ; atelier théâtre
Danse danse classique ; danse contemporaine ; danse jazz ; formation musicale ; analyse du mouvement
Théâtre interprétation ; culture théâtrale, scénographie, dramaturgie ; pratiques corporelles ; pratiques vocales
Direction Musiques
Premiers pas initiation musicale ; pratiques vocales ; pratiques corporelles ; découverte instrumentale
Musiques actuelles
amplifiées et Jazz
atelier musiques actuelles amplifiées et jazz ; batterie ; contrebasse, guitare basse ; guitare électrique ; piano ; saxophone ; trompette ; culture/formation musicale ; atelier d'improvisation ; big band ; musiques électroniques ; commentaire d'écoute
Instruments anciens flûte à bec ; flûte traversière baroque ; viole de gambe, violoncelle baroque ; violon baroque ; trompette naturelle ; clavecin ; luth ; orgue ; basse continue ; basse continue ; orchestre baroque ; musique de chambre
Cordes violon, alto, violoncelle, contrebasse
Bois flûte ; hautbois ; cor anglais ; clarinette ; clarinette basse ; basson allemand ; saxophone
Cuivres trompette ; cor ; trombone ; tuba
Piano piano
Instruments polyphoniques accordéon ; guitare ; harpe ; orgue
Formation musicale
et chant choral
formation musicale ; chant choral
Direction chœur
et orchestre
direction chœur et orchestre
Pratiques (Instrumentales) collectives Cordes : musique de chambre ; jeune ensemble cordes ; ensembles cordes ; orchestre à cordes.
Bois : jeune ensemble bois ; jeune ensemble anches doubles ; jeune orchestre d'harmonie de La Bastide ; musique de chambre contemporaine ; orchestre d'harmonie
Cuivres : jeunes ensembles cuivres ; musique de chambre
Piano : musique de chambre
Instruments polyphoniques : percussions et ensemble de percussions ; jeune ensemble de guitares ; jeune ensemble de harpes ; orchestre d'accordéons
Grandes formations : orchestre symphonique ; fanfare ; grand chœur ; chœurs d'enfants ; chœurs de jeunes
Accompagnement accompagnement
Écriture, Composition, Analyse écriture, composition instrumentale, composition électroacoustique, analyse

Direction et services[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

La direction est assurée par Jean-Luc Portelli depuis 2000. Elle est composée de deux directions adjointes, musiques et arts de la scène.

Administration, ressources humaines et finances[modifier | modifier le code]

Ce service, en lien avec la direction des ressources humaines de la ville de Bordeaux assure le suivi de carrière de l’ensemble du personnel du conservatoire (150 enseignants et 50 personnes des services administratifs et techniques). Par ailleurs, il est chargé du suivi du budget du conservatoire en relation avec la direction des finances de la ville de Bordeaux.

Le conservatoire dispose d’un lieu de restauration accessible aux élèves, parents d’élèves et agents municipaux.

Outre la participation de l’État, représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC), le conservatoire est financé par la ville de Bordeaux.

Action culturelle et communication[modifier | modifier le code]

Le service d’action culturelle et de la communication est chargé de la mise en œuvre des Scènes publiques au niveau de la coordination, de la logistique, de la technique et de la communication.

Centre de documentation / Centre Européen de Saxophone[modifier | modifier le code]

Centre de ressources multimédia spécialisées, le service documentation du conservatoire offre aux publics tous les supports relatifs aux musiques et arts de la scène.

Il dispose de trois salles :

  • la bibliothèque regroupant livres, encyclopédies et partitions,
  • le Centre Européen de Saxophone, rare collection consacrée au saxophone dans le monde,
  • la discothèque, équipée pour l’écoute de documents sonores.

Les prêts sont réservés aux enseignants et élèves du conservatoire, mais la consultation et l’écoute sur place sont libres et accessibles à tous. Les collections peuvent être consultées sur le site de Bordeaux.

Vie scolaire / Accueil[modifier | modifier le code]

Le service de la vie scolaire est chargé de l’accueil de tous les publics du conservatoire et du suivi de la scolarité des élèves inscrits.

Une association des parents d'élèves, soutenue par la ville de Bordeaux, membre de la FNAPEC et de l'URAPEC, anime les relations entre parents et conservatoire.

Partenariats[modifier | modifier le code]

L’Éducation nationale et les partenaires éducatifs[modifier | modifier le code]

Le conservatoire, en partenariat avec l’Éducation nationale, s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés dans le domaine de la musique et de la danse (CHAM et CHAD) et rassemble les élèves à l’école élémentaire André-Meunier, au collège Aliénor-d’Aquitaine[9] , au lycée Camille-Jullian (baccalauréat techniques de la musique et de la danse), aux lycées François-Mauriac et Gustave-Eiffel de Bordeaux pour des aménagements d’horaires.

L’éducation artistique et culturelle[modifier | modifier le code]

Le conservatoire propose sur l’année scolaire à l’Académie d’accueillir des classes du primaire sur des Scènes publiques. Ces représentations (concerts ou spectacles de danse) sont intitulées les Scènes buissonnières et sont données dans divers lieux du territoire sur des horaires adaptés aux scolaires. Le conservatoire s’inscrit dans la politique de développement des quartiers Rive droite Bastide et Benauge avec plusieurs actions :

  • Jumelage entre les écoles primaires de la rive droite et le conservatoire
  • Travail commun avec les deux collèges du secteur
  • Développement de l’antenne du conservatoire à la Benauge
  • Dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, un temps bloqué de deux heures de TAP (temps d’activités péri-éducatives) hebdomadaires pour les écoles élémentaires permet de proposer à chaque classe et donc à chaque enfant, une programmation portant, d'une part sur des ateliers dans les écoles, d'autre part sur des sorties à caractère culturel, sportif, scientifique ou éco-citoyen. Le conservatoire propose dans ce cadre, en collaboration avec les centres d’animation, des interventions en musique et en danse.

Les partenaires culturels[modifier | modifier le code]

Dans le cadre des Scènes publiques[10] et pour initier les élèves à se produire sur d’autres lieux de production artistique, le conservatoire tisse des liens avec de nombreux partenaires culturels bordelais, métropolitains, départementaux et régionaux.

Par ailleurs, pour certaines actions ponctuelles, le conservatoire met en place des relations internationales. Par exemple avec la Région de Québec[11], Ramallah, Fukuoka…

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le CRR sur le site de la médiathèque de la Cité de la musique
  2. Le CRR sur le site de la commune
  3. Edmond Cardoze, Musique et musiciens en Aquitaine, Bordeaux, Aubéron,‎ 1992, 446 p. (ISBN 2 908650 08 8), p. 193-196
  4. Edmond Cardoze, Musique et musiciens en Aquitaine, Bordeaux, Aubéron,‎ 1992, 446 p. (ISBN 2 908650 08 8), p. 296-300
  5. « Enseignements du conservatoire sur bordeaux.fr »
  6. « Orphéons »
  7. a et b « Scènes Publiques sur bordeaux.fr »
  8. « Conservatoire de Bordeaux > Enseignements », sur http://www.bordeaux.fr,‎ 2014 (consulté le 2014/10/18)
  9. « Enseignements collège Aliénor d'Aquitaine », sur http://www.alienor-bordeaux.fr,‎ 2014 (consulté le 18/10/2014)
  10. « Scènes publiques », sur Site officiel de la ville de Bordeaux (consulté le 23/10/2014)
  11. « Nuit de la création 2010 », sur site officiel de la Faculté de musique de Montréal (consulté le 23/10/2014)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]