Violon baroque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Violon baroque
Image illustrative de l'article Violon baroque

Classification Instrument à cordes frottées
Famille Instrument à cordes

Le violon baroque d'aujourd'hui n'est finalement que l'instrument original, depuis son développement fin du XVIe siècle, jusqu'au début du XIXe siècle. L'évolution de la technique de jeu et du répertoire, ainsi que des salles et des orchestres plus grands ont exigé des violons au son plus performant et plus portant. Depuis le milieu du XXe siècle, l'utilisation et la volonté d'écouter le violon baroque connaît un succès croissant dans le monde musical.

Trois types différents[modifier | modifier le code]

Violon Jakobus Stainer(1658), montage baroque
  • Les instruments maintenus durant des siècles dans leur état d'origine, qui sont très rares.
  • Les instruments d'époque retransformés dans leur état d'origine.
  • Les répliques fabriquées d'après les anciens plans de construction des instruments originaux.

Différences avec le violon moderne[modifier | modifier le code]

  • La touche était d'abord en buis, au XVIIIe siècle en érable.
  • La touche était plus courte et plus mince.
  • La barre d'harmonie était plus courte et moins épaisse.
  • Le chevalet était moins haut, plus plat et avait un pied plus épais.
  • L'âme était plus mince et avait probablement un emplacement différent.
  • Les cordes étaient en boyau, parfois (sol et ré) entouré de fil métallique (argent ou cuivre)
  • L'instrument dans sa forme originale est jusque 25 plus léger.
  • La corde vibrante était 1 cm moins longue.
  • Le « La » varie aujourd'hui de 390 Hz à 466 Hz (voir détails : Diapason).
  • L'utilisation de l'archet baroque plus léger (entre 44 g (Tartini) et 48 g).
  • Un manche plus court était placé dans un angle plus plat.
  • Un manche plus large, qui permet des changements de positions plus confortables sans mentonnière.
  • Le cordier plus léger.

Sources historiques pour la pratique du jeu[modifier | modifier le code]

reconstruction moderne

À Milan parut en 1645 Il scolaro per imparar a suonare di violino de Gasparo Zanetti, à Londres, The Gentleman's Diversion, or the Violin explained John Lenton en 1698 et de Francesco Geminiani, en 1751, L'Arte del Violino. Giuseppe Tartini publiait à Paris en 1771 Traité des agréments de la musique.

En 1738 paraît à Paris L'École d'Orphée de Michel Corrette dans lequel il donne des instructions importantes pour l'interprétation d'époque des styles italien et français. L'Art de se perfectionner sur le violon est la suite de sa première œuvre. Henri-Bonaventure Dupont édite ses Principes de musique, par demande et par reponce, par lequel toutes personnes, pouront apprendre d’eux même a connoître toutte la musique (Paris, 1718). De Marin Mersenne Harmonie universelle Paris, 1636 En Allemagne paraîtront en 1695 à Augsbourg le manuel de Daniel Merck (1650-1713) Compendium musicae instrumentalis Celicae: kurtzer Begriff welcher Gestalten die Instrumental-Music auf der Violin, Pratschen, Viola da Gamba und Bass gründlich und leicht zu erlernen seye et soixante années plus tard la célèbre école de violon de Leopold Mozart.

Une œuvre parue en 1915, à Londres, du violoniste et facteur d'instruments français Arnold Dolmetsch, The interpretation of the music of the Seventeenth and Eighteenth Century, est l'un des premiers manuels de la période postromantique du renouveau de la musique baroque.

La manière de jouer du violon baroque est totalement différente de celle du violon classique :

  • on a plus de liberté au niveau des épaules.
  • moins de liberté à la main gauche dans les changements de positions.
  • on joue de façon à obtenir une résonance avec les crins de l'archet.
  • la sensation est totalement différente entre des cordes en boyaux et celles en métal.
  • ne pas pouvoir se caler le violon sous le menton est une des écoles du violon baroque.

Littérature moderne[modifier | modifier le code]

Publications de la musicologue belge Greta Moens-Haenen (de).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :