Conservatoire à rayonnement régional de Rouen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conservatoire à rayonnement régional de Rouen
Image illustrative de l'article Conservatoire à rayonnement régional de Rouen
Conservatoire à rayonnement régional de Rouen
Généralités
Création 1945
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 49° 26′ 37″ N 1° 06′ 21″ E / 49.4436729, 1.105896249° 26′ 37″ Nord 1° 06′ 21″ Est / 49.4436729, 1.1058962  
Adresse 50, avenue de la Porte-des-Champs
76000 Rouen
Site internet www.conservatoirederouen.fr/
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Type Établissement public d'enseignement artistique spécialisé (musique, danse, art dramatique (détails))
Pouvoir organisateur Mairie de Rouen
Conseil général de Seine-Maritime
Conseil régional de Haute-Normandie
Ministère de la Culture
Directrice Claire Paris-Messler
Population scolaire 1 300 (2011-2012)
Niveau Conservatoire à rayonnement régional
Formation 1er, 2e et 3e cycle pratique amateur
3e cycle spécialisé (DEM)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Normandie

(Voir situation sur carte : Haute-Normandie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Rouen

(Voir situation sur carte : Rouen)
Point carte.svg

Le conservatoire à rayonnement régional de Rouen est un conservatoire à rayonnement régional, établissement d'enseignement artistique agréé et contrôlé par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication), représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il propose[1] trois spécialités, musique, chorégraphie et art dramatique. Il est situé à Rouen (Seine-Maritime, France).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le conservatoire à rayonnement régional de Rouen a ouvert ses portes le 23 avril 1945[1] sous l'impulsion de l'organiste rouennais et chef d'orchestre Albert Beaucamp et de l'adjoint aux Beaux-Arts de la ville, Paul Helot.

Il est appelé conservatoire national de région (CNR) de Rouen de 1977 à 2007, puis conservatoire à rayonnement régional.

Directeurs successifs[modifier | modifier le code]

Lors de sa création en 1945, le conservatoire municipal fut dirigé par Albert Beaucamp. Claire Paris-Messler est à sa tête depuis 2005. Entretemps, plusieurs directeurs dont Jean-Sébastien Béreau et Jean-René Meunier se sont succédé à la tête de l'établissement.

Le CRR aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Le conservatoire décerne un certificat d'études musicales et un certificat d'études chorégraphiques, ainsi que les diplômes d’études chorégraphiques, musicales et théâtrales[1].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Dans le domaine musical, le conservatoire délivre un enseignement concernant les cordes (violon, alto, violoncelle, contrebasse), les bois (flûtes, hautbois, basson, saxophone, clarinette), les cuivres (cor, trompette, trombone, tuba) ainsi que les instruments polyphoniques (piano, accordéon, guitare, harpe, orgue, percussions). Des classes de chant, d’écriture et de composition musicales, ainsi qu’un atelier dédié aux instruments anciens, au jazz et à la musique traditionnelle sont également organisés[1].

Les danses classique, jazz et contemporaine font partie de l’offre chorégraphique du conservatoire[1].

Le cursus d’art dramatique inclus des formations à l'interprétation, l'improvisation, la technique corporelle, la diction et la technique vocale[1].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Le conservatoire, en partenariat avec l’Éducation nationale, s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés. L'école Michelet (musique), le collège Fontenelle ainsi que le lycée Jeanne-d'Arc participent à ce programme[1],[2].

Liste de professeurs et d'anciens professeurs[modifier | modifier le code]

Liste d'anciens élèves du conservatoire[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Dambry, Le Conservatoire National de Musique et d'Art dramatique de Rouen, Rouen, Tout-Rouen,‎ 1962, 83e éd.
  • Bénédicte Percheron, La Vie musicale en Seine-Inférieure pendant la Seconde Guerre mondiale : thèse de musicologie, université de Rouen,‎ 2007
  • Viviane Sibiril, sous la direction de M. Bailbe, Le Conservatoire de Rouen : mémoire de maîtrise de musicologie, université de Rouen,‎ 1979
  • Patrice Quéréel (préf. Patrice Pusateri et Michel Nouvellon), XXe un siècle d'architectures à Rouen, Rouen, ASI,‎ 2001, 157 p. (ISBN 2-912461-03-0), p. 62-63

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]