Équipe de France de football en 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Drapeau : France Équipe de France

Écusson de l' Équipe de France
Généralités
Confédération UEFA
Emblème Le coq gaulois
Couleurs bleu, blanc, rouge
Surnom Les Bleus, Les Tricolores
Stade principal Stade de France
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : France Didier Deschamps
Plus sélectionné Hugo Lloris (11)
Mathieu Valbuena (11)
Olivier Giroud (11)
Meilleur buteur Franck Ribéry (5)

Rencontres officielles historiques

Premier match France Drapeau : France 1 – 2 Drapeau : Allemagne Allemagne
(6 février 2013)
Dernier match France Drapeau : France 3 - 0 Drapeau : Ukraine Ukraine
(19 novembre 2013)
Plus large victoire France Drapeau : France 6 - 0 Australie Drapeau : Australie
(11 octobre 2013)
Plus large défaite Brésil Drapeau : Brésil 3 - 0 France Drapeau : France
(9 juin 2013)

Palmarès

Mondial 2014 Qualifiée

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la compétition en cours, voir :
Campagne 2012-2014 de l'équipe de France de football

L'équipe de France de football participe en 2013, à la suite et fin des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014.

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Objectifs[modifier | modifier le code]

Didier Deschamps vise la qualification pour la coupe du monde 2014 au Brésil.

L'équipe de France démarre l'année 2013 avec pour objectif de se qualifier pour la coupe du monde 2014 organisée au Brésil. En effet, en cette année, elle dispute ses cinq derniers matchs de qualifications dans le groupe I, décisifs pour participer au prochain mondial du football. L'équipe de France a fait match nul contre l'Espagne (1-1) et a battu l'Italie (2-1) fin 2012, ce qui laisse présager des espoirs. Didier Deschamps souhaite également faire oublier l'image écornée de l'équipe de football française auprès du public français[1],[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

Un début d'année poussif (février-mars)[modifier | modifier le code]

Le 6 février 2013, l'équipe de France affronte l'Allemagne au Stade de France pour son premier match en 2013, marqué par le 50e anniversaire du traité de l'Élysée (1963). Malgré le forfait de plusieurs joueurs majeurs, la Mannschaft domine cette première période jusqu'à l'ouverture du score de Mathieu Valbuena à la 44e minute à la suite d'un coup-franc de Karim Benzema repoussé par la barre transversale. En seconde mi-temps, ce sont les Bleus qui prennent l'ascendant sur les joueurs allemands avec plusieurs occasions nets. Ce manque d'efficacité coûte cher aux français qui encaissent deux buts de Thomas Müller (51e) et de Sami Khedira (74e). La France s'incline donc en amical à domicile 1-2, première défaite des Bleus face à l'Allemagne depuis 1987, payant son manque de réalisme offensif. Malgré cela, Didier Deschamps peut constater la bonne entente sur le terrain entre Mathieu Valbuena et Franck Ribéry, auteurs tous les deux, d'un très bon match[3],[4],[5].

Un mois plus tard, les Bleus accueillent la Géorgie le 23 mars 2013 au Stade de France, trois jours avant le choc contre l'Espagne. Après une première période poussive, la France ouvre le score juste avant la mi-temps sur un but d’Olivier Giroud (45e). Ils inscrivent deux nouveaux buts en seconde période avec Mathieu Valbuena (47e) et Franck Ribéry (61e). Malgré la réduction du score de Alexander Kobakhidze (70e), les géorgiens s'inclinent 3-1 tandis que la France empoche les trois points. Pour leur première sélection en Bleu, Paul Pogba et Raphaël Varane ont été convaincants. Valbuena, de son côté, impliqué sur les trois buts français, est élu homme du match[6],[7],[8].

Le 26 mars 2013, a lieu ce qui est considéré comme la « finale » du groupe de qualifications : France-Espagne. Ayant fait match nul contre la Finlande trois jours plus tôt, la Roja se doit de faire un bon résultat pour rester dans la course. A contrario, la France peut prendre 5 points d'avance en cas de victoire. Pour ce match, Didier Deschamps a aligné un schéma tactique en 4-3-3. Très vite, les Espagnols mettent la main mise sur le ballon et domine globalement la première période face à un bloc français très regroupé. En seconde mi-temps, Pedro ouvre la marque à la suite d'un débordement, côté gauche, de Nacho Monreal (58e). Malgré plusieurs occasions franches, les Bleus ne parviennent pas à égaliser et se retrouvent même en infériorité numérique après l'expulsion de Paul Pogba (69e). Finalement, l'Espagne empoche les trois points et reprend la tête de son groupe. De son côté, la France peut nourrir quelques regrets notamment par son manque de réalisme[9],[10],[11].

Une tournée sud-américaine manquée (juin)[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de sa tournée sud-américaine, l'équipe de France dispute une première rencontre contre l'Uruguay au stade Centenario, le 5 juin 2013. Avec une équipe titulaire peu expérimentée, les Bleus font une entame assez terne malgré quelques occasions de Dimitri Payet et Mathieu Valbuena. Rentré aux vestiaires sur un score nul et vierge (0-0), la France se fait surprendre par un but de l'attaquant de Liverpool, Luis Suárez (50e minute). Le résultat du match n'évolue pas et la Celeste s'impose 1-0, une première après quatre matchs nuls consécutifs entre les deux pays. Durant ce match, 4 joueurs obtiennent leur première cape : Clément Grenier, Josuha Guilavogui, Eliaquim Mangala et Alexandre Lacazette. Il s'agit, pour l'équipe de France, de sa troisième défaite en quatre matches en 2013, situation inédite depuis 1981[12],[13],[14].

Quelques jours plus tard, le 9 juin 2013, l'équipe de France rencontre l'Équipe du Brésil à la Arena do Grêmio à Porto Alegre. Dès le début, les Bleus rentrent bien dans leur match en empêchant la Seleção de se montrer dangereuse. Au retour des vestiaires, le Brésil se montre plus incisif et agressif, ce qui conduit à l'ouverture du score brésilienne grâce à Oscar (54e). Par la suite, les français sont complètement étouffés par une belle équipe brésilienne qui marque un second but par Hernanes (84e). L'équipe de France est abattue et s'incline même une troisième fois après un penalty de Lucas Moura après une faute de Mathieu Debuchy sur Marcelo dans le temps additionnel (90e+3). C'est donc sur une défaite 3-0 que l'équipe de France conclut sa tournée en Amérique du Sud. Après le match, Didier Deschamps met en cause l'investissement des joueurs. Pour le sélectionneur, c'est la 5e défaite en 11 matchs depuis sa prise de fonction, le tout à un an de la coupe du monde 2014[15],[16],[17].

Une rentrée terne (août)[modifier | modifier le code]

Le 14 août pour sa rentrée, l'équipe de France se déplace à Bruxelles au Stade Roi-Baudouin pour un match amical contre la Belgique. Marqués par le retour d'Éric Abidal, les Bleus subissent les assauts d'une jeune équipe belge, en voie de se qualifier pour le Mondial 2014. Malgré la vivacité adverse, la France parvient à garder son but inviolé et ramène un nul 0-0. Après trois échecs consécutifs, la série de défaites et de buts encaissés prend fin[18],[19],[20].

Des doutes à la qualification (septembre)[modifier | modifier le code]

En septembre, l'équipe de France reprend les qualifications pour le Mondial 2014 avec deux rencontres à l'extérieur. Le 6 septembre, elle effectue un premier déplacement en Géorgie qu'elle a battue 3-1 au début de l'année. Dans une composition en 4-4-2, les Bleus ont beaucoup d'occasion notamment en fin de match mais les géorgiens aidés par leur gardien Loria parviennent à neutraliser les français jusqu'au bout de la partie. C'est une désillusion pour la France qui, selon le sélectionneur Didier Deschamps, « n’est pas le résultat que l’on était venu chercher ». En panne d'efficacité, l'équipe de France enchaîne donc un cinquième match sans marquer, du jamais vu dans l'histoire des Bleus. De plus, ce match nul laisse filer l'Espagne en tête du classement du groupe I[21],[22],[23].

Quatre jours plus tard, lors du match contre la Biélorussie, les Bleus déçoivent lors de la première mi-temps, jugée une des plus mauvaises de l'équipe de France, en encaissant un but peu avant la mi-temps à la suite d'une erreur du gardien et capitaine Hugo Lloris. Finalement, après avoir été mené deux fois au score, la France se rattrape et l'emporte 4 buts à 2 avec un doublé de Franck Ribéry, désigné « sauveur des Bleus » et un but de Samir Nasri. Le dernier but tricolore est signé Paul Pogba, le milieu de la Juventus Turin, qui marque par la même occasion son premier but en sélection. Grâce à cette victoire, la France est assurée à 99 % de disputer les barrages. Cette seconde période à Gomel se veut être un « déclic » pour les joueurs et le début d'une nouvelle dynamique[24],[25],[26].

Matchs sans enjeux (octobre)[modifier | modifier le code]

Au mois d'octobre, l'équipe de France dispute deux matchs sans véritable enjeux, puisque la première place du groupe I semble être promise à l'Espagne. Elle doit cependant engranger des points au classement FIFA en vue des barrages. Le 11 octobre, les Bleus affrontent l'Australie en match amical au Parc des Princes. Les Bleus impressionnent lors de ce match en offrant un festival de buts (6-0) et confirment leur deuxième mi-temps face à la Biélorussie. Auteur du premier but, Franck Ribéry donne trois nouvelles passes décisives à ses coéquipiers. Olivier Giroud inscrit quant à lui un doublé dont un superbe lob puis Yohan Cabaye inscrit le quatrième but avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, Mathieu Debuchy et Karim Benzema augmentent le score. Ce dernier retrouve le chemin des filets après 1222 minutes sans marquer (dernier but face à l'Estonie le 5 juin 2012). Ce score 6-0 constitue la plus large victoire sous l'ère Didier Deschamps[27],[28],[29].

Quatre jours plus tard, le 15 octobre, l'équipe de France affronte la Finlande pour le dernier match de qualifications pour le Mondial 2014. D'emblée, les Bleus repartent sur le même rythme que face à l'Australie et Ribéry décoche une frappe sèche sous la barre pour le 1-0. Selon lui, il s'agit de son plus beau but en équipe de France. Les Bleus s'imposent 3 buts à 0 et retrouvent une certaine confiance en attaque avant les barrages du mois de novembre. Par la suite, Olivier Giroud, même si le but est considéré comme un csc, puis Karim Benzema, relégué depuis au poste de remplaçant derrière Giroud, aggrave la marque 3-0. La France termine en beauté sa campagne de qualifications mais doit passer par les barrages à la suite d'une deuxième place au classement[30],[31],[32].

Barrages (novembre)[modifier | modifier le code]

Le 21 octobre 2013, le tirage au sort des rencontres de barrages de la zone européenne attribue l'Ukraine à l'équipe de France. Le match aller se déroule en Ukraine et le match retour en France. Les Bleus évitent ainsi le Portugal de Ronaldo[33].

Toutefois après ce regain de forme, une nouvelle désillusion semble se profiler à l'horizon après une défaite en match aller des barrages contre l'Ukraine (0-2)[34]. En effet, dans l'histoire des éliminatoires de la coupe du monde aucune équipe n'a réussi à se qualifier après une défaite par deux buts d'écart au match aller. Cependant les Bleus réussissent l'exploit en battant l'Ukraine au match retour (3-0), avec un doublé de Mamadou Sakho et un but de Karim Benzema, et se qualifient pour le Mondial 2014.

Évolution du coefficient FIFA[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente les coefficients mensuels de l'équipe de France publiés par la FIFA durant l'année 2013.

Évolution du classement FIFA de l'équipe de France en 2013
Mois janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre
Rang en stagnation 17 en stagnation 17 en stagnation 17 en diminution 18 en stagnation 18 en stagnation 18 en diminution 23 en stagnation 23 en diminution 25 en augmentation 21 en augmentation 19 en diminution 20

Bilan en cours[modifier | modifier le code]

Bilan annuel[modifier | modifier le code]

En 2013, l'équipe de France dispute 12 matchs soldés par 5 victoires, 2 nuls et 5 défaites, soit 17 points obtenus. Les Bleus affichent une différence de but positive (+8) avec 20 buts marqués et 12 buts encaissés. Contre l'Australie, la France s'offre sa plus large victoire (6-0) sous l'ère Didier Deschamps avec 6 buts inscrits, ce qui n'était plus arrivé depuis octobre 2007 et une victoire 6-0 contre les Îles Féroé. Cependant, au cours de l'année 2013, l'équipe de France a enchaîné une série de 5 matchs sans victoire et sans marquer entre mars et septembre.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
# Drapeau de France France 17 12 5 2 5 20 12 +8

Classement du groupe de qualifications[modifier | modifier le code]

À l'issue de la campagne de qualification, l'équipe de France est classée deuxième de son groupe de qualifications pour la Coupe du monde 2014, derrière l'Espagne. En effet, avec respectivement cinq victoires, deux matchs nuls et une défaite, la France possède 17 points au classement accusant un retard de 3 points sur la Roja. Derrière eux, la Finlande est troisième avec 9 points puis vient la Géorgie qui a 5 points, tandis que la Biélorussie est dernière du groupe avec seulement 4 points en huit rencontres.

De ce fait, grâce sa première place, l'Espagne est qualifiée directement pour le Mondial 2014 tandis que la France doit disputer un barrage aller-retour face à une autre équipe parmi les huit meilleurs deuxièmes des groupes de la zone Europe. Enfin, la Finlande, la Géorgie et la Biélorussie sont éliminés et ne participeront pas à la Coupe du monde organisée au Brésil.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Espagne Drapeau : France Drapeau : Finlande Drapeau : Géorgie Drapeau : Biélorussie
1 Drapeau : Espagne Espagne 20 8 6 2 0 14 3 +11 Drapeau : Espagne Espagne 1-1 1-1 2-0 2-1
2 Drapeau : France France 17 8 5 2 1 15 6 +9 Drapeau : France France 0-1 3-0 3-1 3-1
3 Drapeau : Finlande Finlande 9 8 2 3 2 5 9 -4 Drapeau : Finlande Finlande 0-2 0-1 1-1 1-0
4 Drapeau : Géorgie Géorgie 5 8 1 2 4 3 10 -7 Drapeau : Géorgie Géorgie 0-1 0-0 0-1 1-0
5 Drapeau : Biélorussie Biélorussie 4 8 1 1 6 7 16 -9 Drapeau : Biélorussie Biélorussie 0-4 2-4 1-1 2-0

Barrage[modifier | modifier le code]

Lors du match aller, à Kiev, l'Ukraine s'impose nettement 2-0 à domicile. Les statistiques ne sont alors pas en faveur de l'équipe de France : aucune équipe de la zone Europe n'a réussit à remonter deux buts en barrage. Mais lors du match retour au Stade de France, les Bleus parviennent à réaliser l'exploit et remporte le match 3-0. Avec un score cumulé de 3-2, les français décrochent leur qualification pour la coupe du monde 2014 au Brésil. Il s'agit de leur cinquième qualification consécutive pour un Mondial depuis 1994.

Équipe 1 Résultat Équipe 2 Aller Retour
Ukraine Drapeau : Ukraine 2 - 3 Drapeau : France France 2 - 0 0 - 3

Joueurs et encadrement[modifier | modifier le code]

Effectif et encadrement de l'équipe de France au 19 novembre 2013[35],[36]
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Lloris, HugoHugo Lloris Capitaine 10 127 26/12/1986 (27 ans) 54 0 Drapeau : Angleterre Tottenham 2008
16 G Mandanda, SteveSteve Mandanda 10 765 28/3/1985 (29 ans) 16 0 Drapeau : France Olympique de Marseille 2008
23 G Landreau, MickaëlMickaël Landreau 12 910 14/5/1979 (35 ans) 11 0 Drapeau : France SC Bastia 2001
15 D Sagna, BacaryBacary Sagna 11 538 14/2/1983 (31 ans) 38 0 Drapeau : Angleterre Arsenal 2007
2 D Debuchy, MathieuMathieu Debuchy 10 643 28/7/1985 (29 ans) 18 2 Drapeau : Angleterre Newcastle 2011
22 D Abidal, ÉricÉric Abidal 12 790 11/9/1979 (35 ans) 67 0 Drapeau : France AS Monaco 2004
5 D Sakho, MamadouMamadou Sakho 8 982 13/2/1990 (24 ans) 16 2 Drapeau : Angleterre Liverpool 2010
21 D Koscielny, LaurentLaurent Koscielny 10 599 10/9/1985 (29 ans) 15 0 Drapeau : Angleterre Arsenal 2011
4 D Varane, RaphaëlRaphaël Varane 7 815 25/4/1993 (21 ans) 4 0 Drapeau : Espagne Real Madrid 2013
3 D Évra, PatricePatrice Évra 12 178 15/5/1981 (33 ans) 54 0 Drapeau : Angleterre Manchester United 2004
12 D Clichy, GaëlGaël Clichy 10 645 26/7/1985 (29 ans) 20 0 Drapeau : Angleterre Manchester City 2008
6 M Cabaye, YohanYohan Cabaye 10 473 14/1/1986 (28 ans) 26 2 Drapeau : Angleterre Newcastle 2010
14 M Matuidi, BlaiseBlaise Matuidi 10 023 9/4/1987 (27 ans) 19 0 Drapeau : France Paris SG 2010
18 M Sissoko, MoussaMoussa Sissoko 9 163 16/8/1989 (25 ans) 13 0 Drapeau : Angleterre Newcastle 2009
24 M Mavuba, RioRio Mavuba 11 150 8/3/1984 (30 ans) 9 0 Drapeau : France LOSC Lille 2004
19 M Pogba, PaulPaul Pogba 7 856 15/3/1993 (21 ans) 7 1 Drapeau : Italie Juventus 2013
8 M Valbuena, MathieuMathieu Valbuena 10 946 28/9/1984 (29 ans) 30 5 Drapeau : France Olympique de Marseille 2010
13 M Grenier, ClémentClément Grenier 8 654 7/1/1991 (23 ans) 3 0 Drapeau : France Olympique lyonnais 2013
11 M Nasri, SamirSamir Nasri 9 945 26/6/1987 (27 ans) 41 5 Drapeau : Angleterre Manchester City 2007
20 M Rémy, LoïcLoïc Rémy 10 120 2/1/1987 (27 ans) 21 4 Drapeau : Angleterre Newcastle 2009
7 M Ribéry, FranckFranck Ribéry 11 486 7/4/1983 (31 ans) 80 16 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 2006
17 M Payet, DimitriDimitri Payet 10 034 29/3/1987 (27 ans) 7 0 Drapeau : France Olympique de Marseille 2010
10 A Benzema, KarimKarim Benzema 9 769 19/12/1987 (26 ans) 64 18 Drapeau : Espagne Real Madrid 2007
9 A Giroud, OlivierOlivier Giroud 10 214 30/9/1986 (27 ans) 26 5 Drapeau : Angleterre Arsenal 2011
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Philippe Lambert
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : France Franck Raviot
Kinésithérapeute
Médecin(s)
  • Drapeau : France Franck Le Gall

Coordinateur sportif

  • Drapeau : France Erwan Le Prévost

Légende

modifier


Appelés récemment[modifier | modifier le code]

Les joueurs suivants ne font pas partie du dernier groupe appelé en novembre mais ont été retenus en équipe nationale durant l'année.

Les joueurs qui comportent le signe Injury icon 2.svg, sont blessés au moment de la convocation.

Pos. Nom Date de Naissance Sél. Buts Club Dernier appel
DF Rod Fanni 6 décembre 1981 (32 ans) 5 0 Drapeau : France Olympique de Marseille vs Drapeau : Finlande Finlande, 15 octobre 2013
GB Stéphane Ruffier 27 septembre 1986 (27 ans) 1 0 Drapeau : France AS Saint-Étienne vs Drapeau : Finlande Finlande, 15 octobre 2013
DF Kurt Zouma 27 octobre 1994 (19 ans) 0 0 Drapeau : France AS Saint-Étienne vs Drapeau : Finlande Finlande, 15 octobre 2013
DF Adil Rami 27 décembre 1985 (28 ans) 26 1 Drapeau : Espagne Valence vs Drapeau : Biélorussie Biélorussie, 10 septembre 2013
AT André-Pierre Gignac 5 décembre 1985 (28 ans) 17 4 Drapeau : France Olympique de Marseille vs Drapeau : Biélorussie Biélorussie, 10 septembre 2013
ML Maxime Gonalons Injury icon 2.svg 10 mai 1989 (25 ans) 6 0 Drapeau : France Olympique lyonnais vs Drapeau : Biélorussie Biélorussie, 10 septembre 2013
ML Josuha Guilavogui 19 septembre 1990 (23 ans) 5 0 Drapeau : Espagne Atlético Madrid vs Drapeau : Biélorussie Biélorussie, 10 septembre 2013
DF Eliaquim Mangala 13 février 1991 (23 ans) 1 0 Drapeau : Portugal FC Porto vs Drapeau : Biélorussie Biélorussie, 10 septembre 2013
ML Geoffrey Kondogbia 15 février 1993 (21 ans) 1 0 Drapeau : France AS Monaco vs Drapeau : Biélorussie Biélorussie, 10 septembre 2013
ML Étienne Capoue 11 juillet 1988 (26 ans) 7 1 Drapeau : Angleterre Tottenham vs Drapeau : Belgique Belgique, 14 août 2013
ML Yoann Gourcuff 11 juillet 1986 (28 ans) 31 4 Drapeau : France Olympique lyonnais vs Drapeau : Brésil Brésil, 9 juin 2013
DF Jérémy Mathieu 26 octobre 1983 (30 ans) 3 0 Drapeau : Espagne Valence vs Drapeau : Brésil Brésil, 9 juin 2013
DF Benoît Trémoulinas 28 décembre 1985 (28 ans) 2 0 Drapeau : Ukraine Dynamo Kiev vs Drapeau : Brésil Brésil, 9 juin 2013
AT Alexandre Lacazette 28 mai 1991 (23 ans) 2 0 Drapeau : France Olympique lyonnais vs Drapeau : Brésil Brésil, 9 juin 2013
AT Jérémy Ménez 7 mai 1987 (27 ans) 24 2 Drapeau : France Paris SG vs Drapeau : Espagne Espagne, 26 mars 2013
DF Christophe Jallet 31 octobre 1983 (30 ans) 5 1 Drapeau : France Paris SG vs Drapeau : Espagne Espagne, 26 mars 2013
DF Mapou Yanga-Mbiwa 15 mai 1989 (25 ans) 3 0 Drapeau : Angleterre Newcastle vs Drapeau : Espagne Espagne, 26 mars 2013
AT Romain Alessandrini 3 avril 1989 (25 ans) 0 0 Drapeau : France Stade rennais vs Drapeau : Allemagne Allemagne, 6 février 2013

Matchs[modifier | modifier le code]

Date Stade, Ville, Pays Adversaire Score Comp
6 février 2013 Stade de France
Saint-Denis, France
Drapeau : Allemagne Allemagne 1 – 2 A
22 mars 2013 Stade de France
Saint-Denis, France
Drapeau : Géorgie Géorgie 3 – 1 QCM
26 mars 2013 Stade de France
Saint-Denis, France
Drapeau : Espagne Espagne 0 – 1 QCM
5 juin 2013 Stade Centenario
Montevideo, Uruguay
Drapeau : Uruguay Uruguay 1 – 0 A
9 juin 2013 Gremio Arena
Porto Alegre, Brésil
Drapeau : Brésil Brésil 3 – 0 A
14 août 2013 Stade Roi-Baudouin
Bruxelles, Belgique
Drapeau : Belgique Belgique 0 – 0 A
6 septembre 2013 Stade Boris Paichadze
Tbilissi, Géorgie
Drapeau : Géorgie Géorgie 0 – 0 QCM
10 septembre 2013 Stade central
Gomel, Biélorussie
Drapeau : Biélorussie Biélorussie 2 – 4 QCM
11 octobre 2013 Parc des Princes
Paris, France
Drapeau : Australie Australie 6 – 0 A
15 octobre 2013 Stade de France
Saint-Denis, France
Drapeau : Finlande Finlande 3 – 0 QCM
15 novembre 2013 Stade olympique
Kiev, Ukraine
Drapeau : Ukraine Ukraine 2 – 0 QCM
19 novembre 2013 Stade de France
Saint-Denis, France
Drapeau : Ukraine Ukraine 3 – 0 QCM

Aspects tactiques[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Match amical
6 février 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : France France 1 – 2
(1 – 0)
Drapeau : Allemagne Allemagne Stade de France
Saint-Denis, France
Spectateurs : 75 000
Arbitrage : Drapeau : Italie Paolo Silvio Mazzoleni

Mathieu Valbuena But inscrit après 44 minutes 44e

Rapport

But inscrit après 51 minutes 51e Thomas Müller
But inscrit après 74 minutes 74e Sami Khedira


Qualifications Coupe du monde
22 mars 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : France France 3 – 1
(1 – 0)
Drapeau : Géorgie Géorgie Stade de France
Saint-Denis, France
Spectateurs : 77 000
Arbitrage : Drapeau : Croatie Ivan Bebek

Olivier Giroud But inscrit après 45 minutes 45e
Mathieu Valbuena But inscrit après 47 minutes 47e
Franck Ribéry But inscrit après 61 minutes 61e

Rapport

But inscrit après 70 minutes 70e Alexander Kobakhidze


Qualifications Coupe du monde
26 mars 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : France France 0 – 1
(0 – 0)
Drapeau : Espagne Espagne Stade de France
Saint-Denis, France
Spectateurs : 80 000
Arbitrage : Drapeau : Hongrie Viktor Kassai

Rapport

But inscrit après 58 minutes 58e Pedro


Match amical
5 juin 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : Uruguay Uruguay 1 – 0
(0 – 0)
Drapeau : France France Stade Centenario
Montevideo, Uruguay
Spectateurs : 45 000
Arbitrage : Drapeau : Paraguay Julio Quintana

Luis Suárez But inscrit après 50 minutes 50e

Rapport


Match amical
9 juin 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : Brésil Brésil 3 – 0
(0 – 0)
Drapeau : France France Gremio Arena
Porto Alegre, Brésil
Spectateurs : 51 919
Arbitrage : Drapeau : Pérou Víctor Carrillo

Oscar But inscrit après 54 minutes 54e
Hernanes But inscrit après 84 minutes 84e
Lucas Moura But inscrit après 90+3 minutes 90+3e (pén.)

Rapport


Match amical
14 août 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : Belgique Belgique 0 – 0
(0 – 0)
Drapeau : France France Stade Roi-Baudouin
Bruxelles, Belgique
Spectateurs : 41 000
Arbitrage : Drapeau : Écosse Craig Thomson

Rapport


Qualifications Coupe du monde
6 septembre 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : Géorgie Géorgie 0 - 0
(0 – 0)
Drapeau : France France Stade Boris Paichadze
Tbilissi, Géorgie
Spectateurs : 25 000
Arbitrage : Drapeau : Turquie Firat Aydinus

Rapport


Qualifications Coupe du monde
10 septembre 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : Biélorussie Biélorussie 2 – 4
(1 – 0)
Drapeau : France France Stade central
Gomel, Biélorussie
Spectateurs : 14 000
Arbitrage : Drapeau : Italie Daniele Orsato

Egor Filipenko But inscrit après 32 minutes 32e
Timofei Kalachev But inscrit après 57 minutes 57e

Rapport

Franck Ribéry But inscrit après 47 minutes 47e (pén.), But inscrit après 64 minutes 64e
Samir Nasri But inscrit après 70 minutes 70e
Paul Pogba But inscrit après 73 minutes 73e


Match amical
11 octobre 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : France France 6 - 0
(4 – 0)
Drapeau : Australie Australie Parc des Princes
Paris, France
Spectateurs : 40 710
Arbitrage : Drapeau : Portugal Soares Dias

Franck Ribéry But inscrit après 8 minutes 8e (pén.)
Olivier Giroud But inscrit après 16 minutes 16e, But inscrit après 27 minutes 27e
Yohan Cabaye But inscrit après 29 minutes 29e
Mathieu Debuchy But inscrit après 47 minutes 47e
Karim Benzema But inscrit après 51 minutes 51e

Rapport


Qualifications Coupe du monde
15 octobre 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : France France 3 – 0
(1 – 0)
Drapeau : Finlande Finlande Stade de France
Saint-Denis, France
Spectateurs : 70 156
Arbitrage : Drapeau : Grèce Michael Koukoulakis

Franck Ribéry But inscrit après 8 minutes 8e
Joona Toivio (csc) But inscrit après 76 minutes 76e
Karim Benzema But inscrit après 87 minutes 87e

Rapport


Barrage - Coupe du monde
15 novembre 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : Ukraine Ukraine 2 – 0
(0 – 0)
Drapeau : France France Stade olympique
Kiev, Ukraine
Spectateurs : 67 732
Arbitrage : Drapeau : Turquie Cüneyt Çakir

Roman Zozulia But inscrit après 61 minutes 61e
Andriy Yarmolenko But inscrit après 82 minutes 82e (pén.)

Rapport


Qualifications Coupe du monde
19 novembre 2013
21 h 00
historique Historique des rencontres
Drapeau : France France 3 - 0
(2 - 0)
Drapeau : Ukraine Ukraine Stade de France
Saint-Denis, France
Spectateurs : 77 000
Arbitrage : Drapeau : Slovénie Damir Skomina

Mamadou Sakho But inscrit après 22 minutes 22e, But inscrit après 72 minutes 72e
Karim Benzema But inscrit après 34 minutes 34e

rapport

Temps de jeu des joueurs[modifier | modifier le code]

Joueurs Drapeau : Allemagne Drapeau : Géorgie Drapeau : Espagne Drapeau : Uruguay Drapeau : Brésil Drapeau : Belgique Drapeau : Géorgie Drapeau : Biélorussie Drapeau : Australie Drapeau : Finlande Drapeau : Ukraine Drapeau : Ukraine
Gardiens de but
Hugo Lloris (Tottenham Hotspur) 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine
Steve Mandanda (Olympique de Marseille) 90
Défenseurs
Bacary Sagna (Arsenal FC) 90 90 90 90 90 12 Entré 
Christophe Jallet (Paris Saint-Germain) 90 90 Remplacé
Mathieu Debuchy (Newcastle United) 90 90 But inscrit 90 Petit carton jaune.png 90 78 Remplacé Petit carton jaune.png
Raphaël Varane (Real Madrid CF) 90 90 90 90
Adil Rami (Valence CF) 45 Entré  90
Laurent Koscielny (Arsenal FC) 45 Remplacé 90 90 Petit carton jaune.png 90 90 90 90 90 Petit carton rouge.png
Mamadou Sakho (Paris SG) 90 90 90 43 Entré  90 But inscrit But inscrit Petit carton jaune.png
Éric Abidal (AS Monaco) 90 90 90 47Remplacé 90 90
Eliaquim Mangala (FC Porto) 90
Patrice Évra (Manchester United) 90 90 90 63 Remplacé 90 Petit carton jaune.png 90 90 Petit carton jaune.png
Gaël Clichy (Manchester City) 90 90 90 Petit carton jaune.png 27 Entré 
Jérémy Mathieu (FC Valence) 90
Benoît Trémoulinas (Girondins de Bordeaux) 90
Milieux
Yohan Cabaye (Newcastle United) 90 69 Remplacé Petit carton jaune.png 14 Entré  82 Remplacé 83 Remplacé But inscrit 20 Entré  90
Paul Pogba (Juventus Turin) 90 78 Petit carton rouge.png 90But 62 Remplacé 90 90 90
Geoffrey Kondogbia (FC Séville)/(AS Monaco) 63 Remplacé
Clément Grenier (Olympique lyonnais) 23 Entré  20 Entré  Petit carton jaune.png 16 Entré 
Mathieu Valbuena (Olympique de Marseille) 86 Remplacé But inscrit 66 Remplacé But inscrit 90 67 Remplacé 70 Remplacé 74 Remplacé 90 90 Remplacé 28 Entré  90 10 Entré  90
Étienne Capoue (Toulouse FC)/(Tottenham) 45 Entré  67 Remplacé 27 Entré 
Josuha Guilavogui (AS Saint-Étienne)/(Atlético de Madrid) 23 Entré  90 90 79 Remplacé 4 Entré 
Blaise Matuidi (Paris SG) 45 Remplacé 67 Remplacé 90 Petit carton jaune.png 76 Remplacé Capitaine 70 Remplacé 90 28 Entré  70 Remplacé 90 90
Moussa Sissoko (Newcastle United) 80 Remplacé 27 Entré  8 Entré  90 10 Entré  7 Entré  23 Entré 
Yoann Gourcuff (Olympique lyonnais) 58 Remplacé
Samir Nasri (Manchester City) 27 Entré  11 Entré  61 Entré  But inscrit 90 71 Remplacé 80 Remplacé
Attaquants
Franck Ribéry (Bayern Munich) 90 77 Remplacé But inscrit 90 90 90 80 Remplacé But inscrit But inscrit 62 Remplacé But inscrit 90 But inscrit 90 90
Jérémy Ménez (Paris SG) 4 Entré  13 Entré  21 Entré 
Loïc Rémy (Queens Park Rangers) 24 Entré  90 19 Entré  66 Remplacé
Dimitri Payet (LOSC Lille)/(Olympique de Marseille) 90 90 63 Remplacé 61 Remplacé
Alexandre Lacazette (Olympique lyonnais) 32 Entré  20 Entré 
Olivier Giroud (Arsenal FC) 10 Entré  90 But inscrit 2 Entré  58 Remplacé 19 Entré  16 Entré  90 90 47 Remplacé But inscrit But inscrit 81 Remplacé 70 Remplacé Petit carton jaune.png 8 Entré 
Karim Benzema (Real Madrid) 90 90 82 Remplacé 71 Remplacé 74 Remplacé 62 Remplacé 43 Entré  But inscrit 9 Entré  But inscrit 20 Entré  82 Remplacé But inscrit
Bafétimbi Gomis (Olympique lyonnais) 32 Entré  Petit carton jaune.png 20 Entré 
André-Pierre Gignac (Olympique de Marseille) 28 Entré 

Buteurs[modifier | modifier le code]

5 buts But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit

3 but But inscrit But inscrit But inscrit

2 buts But inscrit But inscrit

1 but But inscrit

Passeurs décisifs[modifier | modifier le code]

5 passes

4 passes

1 passe

Aspects socio-économiques[modifier | modifier le code]

Maillots[modifier | modifier le code]

L'équipe de France porte en 2013 un maillot confectionné par Nike, l'équipementier des Bleus depuis 2011.

Concernant le maillot domicile, les Bleus conservent le même que celui de l'année précédente, toujours composé de lignes horizontales de la marinière, insérées de manière plutôt discrète avec un bleu plus foncé que celui qui recouvre l'intégralité du maillot. Le maillot extérieur est, quant à lui, dévoilé le 26 février 2013 par Nike. Contrairement à l'année précédente, l'équipementier américain a cette fois-ci opté pour une parure le bleu ciel avec un liseré tricolore sur chaque manche et la devise « Nos différences nous unissent » présente sur les maillots des Bleus depuis 2011. Il justifie ce choix par un communiqué : « Comme pour accompagner les nouvelles ambitions des équipes de France, Nike a fait le choix d’une nouvelle couleur. Si la tenue se veut avant tout sobre et élégante, de nombreux détails permettent de célébrer le style français, qu’il s’agisse du liseré bleu blanc rouge, ou bien encore du col façon chemise, muni d’une longue patte de boutonnage ». Il est arboré pour la première fois par les joueurs de l'équipe de France le 22 mars 2013 contre la Géorgie au stade de France. Ces tuniques sont celles utilisées lors des éliminatoires du Mondial 2014 ainsi que les matchs amicaux de l'année 2013[37],[38].

Couleurs Bleu et blanc
Marque Nike
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Audiences télévisuelles[modifier | modifier le code]

Jour de diffusion Match Diffuseur Téléspectateurs Part d'audience Référence
6 février 2013 France – Allemagne TF1 6 495 000 26,6% [39]
22 mars 2013 France – Géorgie TF1 7 106 000 29% [40]
26 mars 2013 France – Espagne TF1 10 324 000 37,6% [41]
5 juin 2013 Uruguay – France TF1 4 885 000 20,3% [42]
9 juin 2013 Brésil – France TF1 6 307 000 24,8% [43]
14 août 2013 Belgique – France TF1 4 429 000 24,2% [44]
6 septembre 2013 Géorgie – France M6 5 275 000 22,5% [45]
10 septembre 2013 Biélorussie – France TF1 7 679 000 30,9% [46]
11 octobre 2013 France – Australie TF1 5 999 000 25% [47]
15 octobre 2013 France – Finlande TF1 7 623 000 29,2% [48]
15 novembre 2013 Ukraine – France TF1 9 329 000 35,7% [49]
19 novembre 2013 France – Ukraine TF1 13 278 000 46% [50]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aurélien Brossier, « 2013, année de braise pour les Bleus », sur rmcsport.fr,‎ 2 février 2013 (consulté le 7 février 2013)
  2. Emery Taisne, « DD :« En condition de compétition » », sur lequipe.fr,‎ 5 février 2013 (consulté le 7 février 2013)
  3. « Fiche du match France-Allemagne (1-2) », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 février 2013 (consulté le 7 février 2013)
  4. « Football : la France s'incline face à l'Allemagne (1-2) », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ 6 février 2013 (consulté le 7 février 2013)
  5. « L'Allemagne assure à Paris », sur uefa.com,‎ 6 février 2013 (consulté le 7 février 2013)
  6. « France - Géorgie : 3-1 », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 22 mars 2013 (consulté le 23 mars 2013)
  7. Dominique Sévérac, « VIDEOS. France - Georgie (3-1) : un scénario idéal pour les Bleus », sur leparisien.fr,‎ 23 mars 2013 (consulté le 23 mars 2013)
  8. AFP, « France - Géorgie : soirée de rêve pour les Bleus », sur directmatin.fr,‎ 23 mars 2013 (consulté le 23 mars 2013)
  9. Emery Taisne, « L'Espagne reste au-dessus », sur lequipe.fr,‎ 26 mars 2013 (consulté le 27 mars 2013)
  10. Axel Capron, « Les Bleus lâchent la pole », sur sports.orange.fr,‎ 26 mars 2013 (consulté le 27 mars 2013)
  11. Dominique Sévérac, « France-Espagne (0-1) : la marche était trop haute », sur leparisien.fr,‎ 26 mars 2013 (consulté le 27 mars 2013)
  12. « Fiche du match France-Uruguay », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 5 juin 2013 (consulté le 7 juin 2013)
  13. Flavien Chailleux, « La Céleste n'inspire toujours pas les Bleus », sur lefigaro.fr,‎ 5 juin 2013 (consulté le 7 juin 2013)
  14. Michael Balcaen, « Le coup de la panne », sur sports.orange.fr,‎ 7 juin 2013 (consulté le 8 juin 2013)
  15. « Fiche du match Brésil-France (3-0) », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 9 juin 2013 (consulté le 5 août 2013)
  16. Anthony Procureur, « Brésil - France (3-0) : Les Bleus concèdent une nouvelle défaite, la troisième de rang », sur eurosport.fr, Eurosport,‎ 9 juin 2013 (consulté le 5 août 2013)
  17. Jérôme Latta, « Deschamps, saison 1 : le résumé », sur lemonde.fr, Le Monde,‎ 19 juin 2013 (consulté le 5 août 2013)
  18. Laurent Maltret, « Fiche du match France-Belgique », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 14 août 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  19. « FOOTBALL. La France repart de Belgique avec un match nul (0-0) », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ 14 août 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  20. Bastien Doyen et Gil Durand, « La Belgique et la France se quittent dos à dos (0-0) », sur lesoir.be, Le Soir,‎ 14 août 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  21. Laurent Maltret, « Fiche du match Géorgie-France », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 septembre 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  22. Meerajh, « Georgie - France 0-0 : Les Bleus ont tenté mais n'ont pas gagné ! », sur melty.fr,‎ 6 septembre 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  23. Par Laurent Duyck, « Ciel gris sur les Bleus », sur sports.orange.fr,‎ 6 septembre 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  24. Tanguy Le Seviller, « Fiche du match Biélorussie-France », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 10 septembre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  25. « Football : des Bleus rocambolesques en Biélorussie », sur lemonde.fr, Le Monde,‎ 10 septembre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  26. Paul Menjot, « Ribéry qualifie la France pour les barrages », sur metronews.fr, Metronews,‎ 10 septembre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  27. William Buzy, « Fiche du match Fraznce-Australie », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 11 octobre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  28. Michaël Balcaen, « Ça cartonne ! », sur sports.orange.fr,‎ Michaël Balcaen (consulté le 29 octobre 2013)
  29. « Amical. La France s'amuse devant l'Australie, Benzema marque », sur ouest-france.fr, Ouest-France,‎ 12 octobre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  30. William Buzy, « Fiche du match France-Finlande », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 15 octobre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  31. Axel Capron, « De bon augure avant les barrages », sur sports.orange.fr,‎ 15 octobre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  32. « France-Finlande: les Bleus s'imposent 3-0 mais ne seront pas têtes de série en barrages du Mondial 2014 », sur huffingtonpost.fr,‎ 15 octobre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  33. « Barrages: ça sera l'Ukraine pour la France! », sur francetvsport.fr, France Télévisions,‎ 21 octobre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  34. Les Bleus tombent en Ukraine, fff.fr, 15 novembre 2013.
  35. « Liste des joueurs sélectionnés par Didier Deschamps », sur fff.fr, Fédération française de football (consulté le 7 novembre 2013)
  36. « L'encadrement des Bleus », sur fff.fr, Fédération française de football (consulté le 9 août 2012)
  37. « FOOT-Equipe de France : le nouveau maillot dévoilé », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ 26 février 2013 (consulté le 30 octobre 2013)
  38. « Le nouveau maillot de l'équipe de France dévoilé », sur newsring.fr,‎ 26 février 2013 (consulté le 30 octobre 2013)
  39. « Audiences : TF1 largement leader avec les Bleus, F3 et W9 en forme, NT1 devance M6 ! », sur ozap.com (consulté le 7 février 2013)
  40. « Audiences prime: Plus de 7 millions de téléspectateurs pour France/Georgie sur TF1 », sur jeanmarcmorandini.com (consulté le 23 mars 2013)
  41. « Audiences prime: Plus de 10 millions de téléspectateurs pour France / Espagne sur Tf1 hier soir », sur jeanmarcmorandini.com (consulté le 27 mars 2013)
  42. « Audiences prime: TF1 leader hier soir avec le match Uruguay/France », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 6 juin 2013 (consulté le 6 juin 2013)
  43. « Audiences TV : le football en tête sur TF1, petit score pour France 2 et France 3 », sur tele.premiere.fr,‎ 10 juin 2013 (consulté le 10 juin 2013)
  44. « Audiences prime: TF1 en tête avec le football / Score décevant pour M6 avec 8 % de part d'audience », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 15 août 2013 (consulté le 16 août 2013)
  45. « Audiences TV du 06 septembre 2013 », sur tele.premiere.fr,‎ 6 septembre 2013 (consulté le 7 août 2013)
  46. « Audiences prime: Carton pour le football sur TF1/Moins de 10% de PDA pour "Les Nannies" sur M6 », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 11 septembre 2013 (consulté le 11 septembre 2013)
  47. « Audiences prime: Sur TF1, le match de l'équipe de France frôle les 6 millions de téléspectateurs », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 12 octobre 2013 (consulté le 30 octobre 2013)
  48. « Audiences prime: TF1 largement leader hier soir avec le match France/Finlande », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 16 octobre 2013 (consulté le 30 octobre 2013)
  49. http://www.jeanmarcmorandini.com/article-312673-audiences-prime-plus-de-9-millions-de-telespectateurs-ont-assiste-a-la-defaite-des-francais-sur-tf1.html
  50. http://www.jeanmarcmorandini.com/article-312826-plus-de-13-millions-de-telespectateurs-ont-regarde-la-victoire-des-bleus-hier-sur-tf1.html