Éric Abidal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éric Abidal
Éric Abidal - 001.jpg
Abidal à l'entraînement sous le maillot de Barcelone
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Grèce Olympiakos
Numéro 22
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 11 septembre 1979 (34 ans)
Lieu Saint-Genis-Laval (Rhône)
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
1999-2000 Drapeau : France AS Lyon-Duchère
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2000-2002 Drapeau : France AS Monaco 026 0(0)
2002-2004 Drapeau : France Lille OSC 068 0(0)
2004-2007 Drapeau : France Olympique lyonnais 107 0(2)
2007-2013 Drapeau : Espagne FC Barcelone 193 0(2)
2013-2014 Drapeau : France AS Monaco 029 0(0)
2014- Drapeau : Grèce Olympiakos 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2004-2014 Drapeau : France France 067 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 5 juillet 2014

Éric Abidal, né le 11 septembre 1979 à Saint-Genis-Laval[1] (Rhône), est un footballeur international français d'origine martiniquaise qui évolue au poste de défenseur à l'Olympiakos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts (1999-2004)[modifier | modifier le code]

Formé à l'AS Lyon-Duchère, club de CFA 2, il rejoint en 2000 l'AS Monaco. Il fait ses débuts en D1 le 16 septembre 2000 contre Toulouse au Stade Louis-II où l' AS Monaco l'emporte trois à zéro[2]. Ne parvenant pas à s'imposer, il est prêté à Lille lors de la saison 2002-2003 où il rejoint son ancien entraîneur sous les couleurs monégasques, Claude Puel, il réalise de bonnes prestations et Lille décide de lever l'option d'achat[3].

Olympique lyonnais (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Fin 2004, il revient dans son département natal en s'engageant pour quatre ans en faveur de l'Olympique lyonnais alors que le Paris Saint-Germain le convoitait également[4].

Il s'impose assez rapidement dans l'équipe lyonnaise championne de France en titre et postule pour une place en équipe de France. Le 18 août 2004, le sélectionneur Raymond Domenech lui offre sa première titularisation en équipe nationale contre la Bosnie-Herzégovine ; le 9 février 2005, il est remplaçant contre la Suède[5].

Lors de la demi-finale de la coupe de la Ligue 2007 Abidal inscrit son premier but sous le maillot lyonnais et donne la victoire à son équipe face au Mans (1-0)[6]. En finale, l'OL s'incline face à Bordeaux[7].

Abidal souhaite partir à l'étranger. Frank Rijkaard, entraîneur du FC Barcelone, cherche à le recruter et propose un échange avec Javier Saviola, ce que refuse Jean-Michel Aulas, président du club lyonnais[8]. Saviola arrive en effet en fin de contrat et l'OL peut donc le recruter sans payer d'indemnité de transfert.

Face à l'insistance du club catalan, Aulas choisit de proposer un transfert à hauteur de vingt millions d'euros. Les négociations durent plusieurs semaines[9] mais les deux clubs finissent par trouver un accord : le 29 juin 2007, Abidal est officiellement transféré pour la somme de 16 millions d'euros et signe un contrat de quatre ans. Il pallie le départ du latéral gauche Giovanni van Bronckhorst et retrouve Thierry Henry et Lilian Thuram, anciens joueurs de Monaco et internationaux français[10].

FC Barcelone (2007-2013)[modifier | modifier le code]

Abidal sous les couleurs du Barça contre Atlante

Il fait partie de l'équipe barcelonaise qui remporte six titres en une saison : la Ligue des champions, le championnat d'Espagne, la coupe d'Espagne, la supercoupe d'Europe, la supercoupe d'Espagne et la coupe du monde des clubs.

Le 5 janvier 2011, Abidal marque son premier but sous le maillot du Barça, lors du match retour de huitième de finale de la coupe du Roi, contre l'Athletic Bilbao au stade San Mamés, et offre à son équipe la qualification pour le tour suivant.

Le 15 mars 2011, le FC Barcelone annonce qu'Éric Abidal souffre d'une tumeur au foie et doit subir une opération chirurgicale. L'opération, programmée pour le vendredi suivant, est avancée au jeudi. Il est opéré par le docteur Josep Fuster Obregon, au centre hospitalier Barna Clinic[11]. Le 3 mai, il réintègre le groupe catalan pour affronter le Real Madrid en demi-finale retour de Ligue des champions où il remplace Carles Puyol à la 90e minute sous les acclamations du Camp Nou[12]. Le 8 mai, il poursuit sa reprise en jouant vingt minutes dans le derby catalan contre l'Espanyol de Barcelone. Le 11 mai 2011, il est titulaire pour la première fois depuis son opération et joue 61 minutes dans le match où le FC Barcelone remporte officiellement le titre de champion d'Espagne. L'objectif d'Abidal est d'être capable de jouer la finale de la ligue des Champions, le 28 mai contre Manchester United. Abidal débute la rencontre à Wembley, à la place du capitaine Carles Puyol qui revient de blessure, et Barcelone l'emporte (3-1). À l'issue du match, Puyol et Xavi, capitaines habituels, transmettent le brassard à Abidal et le laissent soulever le trophée en premier pour marquer son retour, deux mois seulement après son opération.

Le 10 août 2011, Abidal porte le brassard de capitaine lors de la rencontre amicale de l'équipe de France face au Chili au stade de la Mosson à Montpellier. Le match se conclut par un résultat nul (1-1), il est crédité d'un bon match.

Le début de saison 2011-2012 coïncide avec la fin de son contrat au FC Barcelone ; malgré des offres intéressantes, notamment celle du Paris Saint-Germain qui vient d'être racheté par des investisseurs qataris, il choisit de prolonger son contrat. Par ailleurs, il fait partie des 23 joueurs nommés pour le Ballon d'or malgré une maladie qui a failli mettre un terme à sa carrière en mars.

En 2011, il remporte cinq titres avec le FC Barcelone, notamment la Ligue des champions, la Liga et la coupe du monde des clubs.

Le 15 mars 2012, le club catalan annonce qu'Éric Abidal doit subir une greffe du foie, compte tenu de son évolution hépatique[13]. L'opération du défenseur français a lieu le 10 avril suivant à l'Hospital Clinic de Barcelone[14].

Début septembre 2012, Abidal fait partie des 25 joueurs inscrits par le FC Barcelone pour la phase de groupes de la Ligue des champions[15].

Le 18 décembre 2012, les media catalans annoncent qu'Éric Abidal a le feu vert des médecins pour rejouer au football[16]. Le jour suivant, Abidal reprend l'entraînement au sein de l'équipe barcelonaise[17].

Éric Abidal, avec le FC Barcelone B, joue son premier match depuis sa greffe du foie face à Istres le 19 mars 2013. Le 6 avril 2013, 402 jours après son dernier match, il fait son retour en match officiel dans l'équipe première du FC Barcelone contre le RCD Majorque (victoire 5 à 0) en remplaçant Gerard Piqué à la 70ème minute de jeu.

Le 30 mai 2013, le club catalan ne lui proposant pas de renouveler son contrat mais juste de devenir ambassadeur du club, Éric Abidal annonce lors d'une conférence de presse qu'il met un terme à son étape au Barça qui aura duré six saisons[18]. Lors de la saison 2013-2014, Dani Alves change son numéro 2 (son numéro habituel) contre le numéro 22 en hommage à son ancien coéquipier Eric Abidal[19].

AS Monaco (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Le 8 juillet 2013, Abidal fait son retour à l'AS Monaco en signant un contrat d'une saison (plus une en option), treize ans après son premier passage en Principauté[20]. Un mois plus tard, il fait son retour en Équipe de France pour un match amical contre la Belgique le mercredi 14 août 2013[21].

Auteur d'une saison en demi-teinte puisqu'il a perdu sa place dans le onze au fil de la saison en raison d'un niveau déclinant, lui faisant rater la Coupe du Monde au Brésil, il prolonge néanmoins son contrat d'une année[22].

Olympiakos (2014-)[modifier | modifier le code]

Malgré sa prolongation de contrat, il quitte l'AS Monaco et s'engage avec l'Olympiakos le 5 juillet 2014[23].

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Éric Abidal au 5 juillet 2014[24]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B M B
2000-2001 Drapeau de la France AS Monaco FC Division 1 8 0 0 0 0 0 - - C1 1 0 - - - - 9 0
2001-2002 Drapeau de la France AS Monaco FC Division 1 14 0 2 0 1 0 - - - - - - - - - 17 0
Sous-total 22 0 2 0 1 0 - - - 1 0 - - - - 26 0
2002-2003 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 27 0 1 0 2 0 - - - - - - - - - 30 0
2003-2004 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 35 0 2 0 1 0 - - - - - - - - - 38 0
Sous-total 62 0 3 0 3 0 - - - 0 0 - - - - 68 0
2004-2005 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 29 0 3 0 1 1 1 0 C1 7 0 - - - - 41 1
2005-2006 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 14 0 1 0 1 0 0 0 C1 6 0 - - - - 22 0
2006-2007 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 33 0 1 0 3 1 0 0 C1 7 0 - - - - 44 1
Sous-total 76 0 5 0 5 2 1 0 - 20 0 - - - - 107 2
2007-2008 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga BBVA 30 0 6 0 - - - - C1 10 0 - - - - 46 0
2008-2009 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga BBVA 25 0 2 0 - - - - C1 5 0 - - - - 32 0
2009-2010 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga BBVA 17 0 2 0 - - 1 0 C1 8 0 1 0 2 0 31 0
2010-2011 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga BBVA 26 0 5 1 - - 2 0 C1 8 0 - - - - 41 1
2011-2012 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga BBVA 22 0 5 1 - - 2 0 C1 6 0 1 0 2 0 38 1
2012-2013 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga BBVA 5 0 0 0 - - 0 0 C1 0 0 - - - - 5 0
Sous-total 125 0 20 2 - - 5 0 - 37 0 2 0 4 0 193 2
2013-2014 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 26 0 3 0 0 0 - - - - - - - - - 29 0
Sous-total 26 0 3 0 0 0 - - - 0 0 - - - - 29 0
2014-2015 Drapeau de la Grèce Olympiakos Super league 0 0 0 0 - - - - C1 0 0 - - - - 0 0
Sous-total 0 0 0 0 - - - - - 6 0 - - - - 6 0
Total sur la carrière 311 0 33 2 9 2 6 0 - 58 0 2 0 4 0 423 4

En sélection[modifier | modifier le code]

Sélection Année Statistiques
Matchs Buts
Drapeau : France France A 2004 1 0
2005 3 0
2006 15 0
2007 12 0
2008 9 0
2009 5 0
2010 6 0
2011 9 0
2012 1 0
2013 6 0
Total 67 0

Mis à jour le 16 novembre 2013

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

   

En sélection[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

  • Membre de l'équipe-type de l'UEFA en 2007

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est père de trois filles avec son épouse Hayet Kebir : Méliana, née en mars 2004, Camélia, née le 3 février 2006 et Leyna, née en novembre 2009. Il s'est converti à l'islam.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eric Abidal », sur fifa.com
  2. « Eric Abidal », sur lequipe.fr
  3. Olivier Cothenet, « Abidal, le roc nordiste », sur maxifoot.fr,‎ 28 janvier 2004
  4. « Frau et Abidal à Lyon », sur sport.fr,‎ 8 juin 2004
  5. « Éric Abidal », sur fff.fr
  6. « Lyon-Bordeaux en finale », sur lfp.fr,‎ 17 janvier 2007
  7. « Bordeaux arrache la Coupe de la Ligue », sur sport.fr,‎ 31 mars 2007
  8. « Lyon repousse une offre de Barcelone », sur agadirnet.com
  9. « Le transfert d'Abidal à Barcelone au point mort », sur fifa.com,‎ 25 juin 2007
  10. Raphaël Ruffier-Fossoul, « Abidal au Barça pour 15 millions », sur lyoncapitale.fr,‎ 29 juin 2007
  11. (es) Sergi Font, « Abidal será operado el jueves de un tumor en el hígado », sur marca.com,‎ 15 mars 2011
  12. « Abidal convoqué ! », sur lequipe.fr,‎ 2 mai 2011
  13. « Abidal va être transplanté », sur lequipe.fr,‎ 15 mars 2012
  14. Abidal, greffe du foie en cours, francefootball.fr, 10 avril 2012.
  15. Abidal dans la liste du Barça pour la C1, francefootball.fr, 5 septembre 2012.
  16. Abidal a le feu vert des médecins pour rejouer, sport.es, 18 décembre 2012
  17. Abidal s'entraîne avec le groupe, sport.es, 19 décembre 2012
  18. Abidal annonce son départ, lequipe.fr, 30 mai 2013
  19. (es)« Dani Alves lucirá el dorsal '22' como homenaje a Abidal », sur mundodeportivo.com,‎ 26 juillet 2013
  20. « Le retour d'Éric Abidal », sur asm-fc.com,‎ 8 juillet 2013
  21. « Avec Abidal et Kondogbia », sur lequipe.fr,‎ 8 août 2013
  22. « Abidal et Carvalho, un an de plus à l'AS Monaco », sur asm-fc.com,‎ 3 juillet 2014
  23. (el)« Éric Abidal signe à l'Olympiakós », sur olympiacos.org,‎ 5 juillet 2014
  24. Statistiques de Éric Abidal sur footballdatabase.eu