Misbaha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Misbaha.

La misbaha ou masbaha (arabe : مسبحة), également appelé sabha, sebha, subha ou encore tasbih selon les régions, est le chapelet musulman utilisé pour réciter le dhikr comprenant les 99 noms d'Allah ainsi que pour la glorification de Dieu.

Le mishaba est souvent fait de perles de bois mais il peut aussi être constitué d'ivoire, d'ambre, de perles ou matériaux moins nobles comme la laine[1]. Un misbaha est normalement constitué de 99 perles[2] . Dans le monde soufi, certains chapelets sont composés de 100 perles[2].

L'origine de la misbaha est mal connue. Pour Malek Chebel, elle pourrait être une importation datant de la première croisade ou provenant d'Inde[1].

Il est utilisé différemment selon les pratiquants. Il peut servir à la récitation des 99 noms divins ou du seul nom d'Allah ou encore de prières de glorification comme "Dieu est le plus grand" ou "Loué soit le Seigneur"[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Malek CHEBEL, Dictionnaire amoureux de l'Islam, Place des éditeurs, (ISBN 978-2-259-21415-5, lire en ligne)
  2. a et b Mehdi Nabti, « Des soufis en banlieue parisienne. Mise en scène d’une spiritualité musulmane », Archives de sciences sociales des religions, no 140,‎ , p. 49–68 (ISSN 0335-5985, DOI 10.4000/assr.11593, lire en ligne, consulté le 12 décembre 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :