Tapis de prière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'heure de la prière, au Caire, Jean-Léon Gérôme.

Un tapis de prière (arabe : سجادة, sajada, persan : جانماز, janamaz ; turc : seccade) est un tapis sur lequel les Musulmans pratiquants se prosternent (sujud) au cours de leurs cinq prières quotidiennes (salat). Bien que non indispensable à la prière [réf. nécessaire], il permet au croyant de prier dans un relatif confort et sans se salir malgré la proximité avec le sol.

Ces tapis étaient en paille dans le premier siècle de l'hégire. Avec le temps, ils ont été ornés de fleurs ou décorés d'une mosquée. Les dimensions sont devenues standards, 70 cm de large et 120 cm de long. Depuis peu, les standards évoluent pour se réadapter à la pratique de la prière (salât). Les tapis retrouvent une dimension plus longue, jusqu'à 160 cm et moins large. Les motifs et décors sont supprimés au profit de couleurs unies pour ne pas déconcentrer le pratiquant.

La zabiba est une marque sur le front de certains musulmans, due à la friction générée par le contact régulier du front avec ce tapis de prière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]