Valérie Bonneton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonneton.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Valérie Bonneton
Description de cette image, également commentée ci-après

Valérie Bonneton au festival du cinéma américain de Deauville 2014.

Naissance (46 ans)
Somain, Nord, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables Les Petits Mouchoirs
Bouquet final
L'Oncle Charles
Eyjafjallajökull
Séries notables Fais pas ci, fais pas ça
photo de plateau "le volcan" en 2012

Valérie Bonneton, est une actrice française, née le à Somain, Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Valérie Bonneton monte la première fois sur les planches à Aniche, où elle habite, à l'âge de seize ans. Au collège d'Aniche; en classe de cinquième; sa professeur de français monte Les Fourberies de Scapin de Molière. C'est pour elle un véritable coup de foudre[1].

Elle a été formée au cours Florent puis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique jusqu'à l'âge de 26 ans[2] pour ensuite se lancer dans le cinéma, la télévision et le théâtre.

Seconds rôles et révélation comique[modifier | modifier le code]

Valérie Bonneton aux César 2012.

Elle tient au cinéma des seconds rôles remarqués, jusqu'au succès de la série télévisée Fais pas ci, fais pas ça en 2007 qui la popularise.

Elle intègre ainsi les distributions de productions françaises remarquées : comme en 2010, où elle fait partie du casting de stars réunis par Guillaume Canet pour sa comédie dramatique Les Petits mouchoirs, qui lui vaudra une nomination aux Césars en tant que meilleur second rôle féminin. Ou lorsqu'elle est choisie par Julie Delpy pour incarner l'une des membres de la famille au coeur de sa comédie Le Skylab, en 2011.

C'est toujours dans l'humour qu'elle tentera de confirmer, sous la direction de cinéastes reconnus. Mais en 2012, L'Oncle Charles, d'Étienne Chatiliez, passe inaperçu, et en 2013, le nouveau film choral de Danièle Thompson, Des gens qui s'embrassent, est un flop critique et commercial retentissant.

Cette même année, elle tient néanmoins son premier grand rôle : elle partage en effet l'affiche de la comédie Eyjafjallajökull avec Dany Boon, où ils forment un couple revanchard et aigri. Le film rassemble plus d'un million de spectateurs français.

L'année 2014 est particulièrement riche. Elle participe à l'adaptation par Patrice Leconte de la pièce Une heure de tranquillité, menée par Christian Clavier, puis Dany Boon lui confie un rôle dans sa nouvelle réalisation, Supercondriaque, tout comme Riad Sattouf dans son ambitieuse satire Jacky au royaume des filles. Malgré une couverture médiatique comparable, le premier est un énorme succès populaire, quand le second est un échec commercial cuisant. La même année, elle tient aussi un rôle secondaire dans le plus confidentiel À coup sûr, de Delphine de Vigan, tentative ratée de lancement de la comédienne Laurence Arné en tête d'affiche. Pour faire place à ces multiples tournages, ses apparitions dans Fais pas ci, fais pas ça sont temporairement réduites.

L'année 2015 lui permet d'enfin renouer avec un registre dramatique, et plus ambitieux : elle donne en effet la réplique à Olivier Gourmet dans le drame social Jamais de la vie, de Pierre Jolivet. Mais elle revient pour Noel dans Le Grand Partage, une satire sociale écrite et réalisée par Alexandra Leclère, où elle évolue aux côtés d'autres valeurs sûres de la comédie française : Karin Viard, Didier Bourdon, Josiane Balasko, Patrick Chesnais, et Anémone.

En 2016, elle sera à l'affiche d'un autre projet attendu : le quatrième long-métrage de et avec Yvan Attal, Heureux en France, avec également Charlotte Gainsbourg, Benoît Poelvoorde et François Damiens. Le film sera aussi une satire, cette fois politique.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Valérie Bonneton en compagnie de François Cluzet en 2009.

Elle a été durant treize ans la compagne de François Cluzet, mais ils se sont séparés en octobre 2010, après avoir joué un couple à l'écran dans Les Petits mouchoirs. Le couple a eu deux enfants : Joseph, né en 2001, et Marguerite, née en 2006.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Où tu vas, Marinette ? de S. Modzelewski
  • 1995 : La Vie parisienne de Hélène Angel
  • 2000 : Winney, a Cute Candidate de Florence Deygas : Paupiette, l'assistante de Clara

Théâtre[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :